BASKET-BALL: ERIC GIRARD REMPLACE SERGE CREVECOEUR A L’ESSM LE PORTEL

Serge Crévecoeur basket
Serge Crévecoeur ne coachera plus les basketteurs du Portel (photo DR ESSM Le Portel)

Serge Crévecoeur n’est plus entraîneur de l’ESSM Le Portel. La nouvelle, attendue, est tombée ce mardi 4 janvier. Le coach belge quitte le club où il était arrivé en début de saison. Il est remplacé par son prédecesseur Eric Girard, qui sera épaulé par Arnaud Ricoux jusqu’à la fin de la saison.

Le communiqué du club est tombé sur les réseaux sociaux vers 16h30. Sur l’éviction de Serge Crévecoeur, on lite simplement: » D’un commun accord, Serge Crevecoeur et l’ESSM Le Portel ont décidé de mettre fin à leur collaboration. Nous lui souhaitons bonne continuation. » Difficile de faire plus sybilin.

Un bilan négatif pour Serge Crévecoeur

Mais cette nouvelle n’a rien eu de surprenant. Le technicien belge n’était plus sur le banc du Portel depuis son isolement à cause du covid début décembre. Le duo Girard-Ricoux assurait l’intérim, qui s’est poursuivi quand Serge Crévecoeur est sorti de sa quarantaine.

Celui-ci paye les mauvais résultats de son équipe. L’ESSM est bonne dernière du championnat Elite avec 3 victoires pour 8 défaites (mais avec trois matches en moins).

Les dirigeants de l’ESSM, Yann Rivoal en tête, font de nouveau appel à Eric Girard pour sauver le club de la relégation. Celui-ci occupait cette saison une fonction de directeur sportif. Ironie du sort: c’est lui qui avait choisi l’entraîneur belge pour lui succéder. Il avait d’ailleurs rendu hommage à Crévecoeur lors du derby à la fin de saison dernière quand celui-ci avait été évincé du BCM Gravelines. Mais le Bruxellois, âgé de 50 ans, n’a pas connu plus de réussite au Portel, pas plus qu’à Pau où il était aussi entraîneur.

Le triple échec de Serge Crévecoeur

«  Nul autre que Eric ne sera meilleur pour redresser la barre »

Communiqué ESSM Le Portel

Eric Girard reprend donc du service « actif » avec Arnaud Ricoux à ses côtés. D’ailleurs, sur la photo officielle de l’équipe, Serge Crévecoeur a déjà disparu. » Par cette acceptation Eric a montré une nouvelle fois son attachement à notre club et cela ne remet pas en cause son poste de Manager. Au regard de notre situation (2 victoires acquises sous l’ère de Serge, une élimination en Coupe de France chez une équipe de Nationale 1 et la dernière place au classement de Betclic Elite), nul autre qu’Eric ne sera meilleur pour redresser la barre. Ses qualités de meneur d’hommes sont connues tout comme ses capacités à redresser des situations compliquées. Rien ne sera facile mais tout reste possible. »

Eric Girard en conférence de presse (archives JMD/Sports5962)

Effectivement, la mission est difficile mais pas impossible. A cause du covid, Le Portel compte trois matches en retard. Mais Girard devra faire avec un effectif limité. Et en plus dans un Chaudron qui ne peut plus accueillir que 2000 personnes.

Serge Crévecoeur a décidemment du mal avec la Pro A française. Après Pau-Lacq-Orthez et Gravelines, c’est la 3ème fois qu’il est « débarqué » en cours de saison. Ce Bruxellois sympathique et apprécié des media paye sans doute un manque de fermeté avec ses joueurs. Il est plus un constructeur sur la durée, qu’un homme à poigne chargé des « opérations commando ».

Opération commando pour Eric Girard

Sauver Le Portel de la relégation y ressemble fort. Depuis deux saisons, le club évolue dans les bas-fonds du championnat. Avec le plus petit budget de Betclic Elite, l’ESSM se retrouve face à un énorme challenge qu’il confie à son technicien emblématique, Eric Girard.

Les joueurs portelois à nouveau dans l’incertitude (archives JMD/Sports5962)

Le prochain rendez-vous n’arrange pas la situation. Les Portelois reçoivent Monaco, dimanche à 17h. Une victoire face à un des cadors du championnat constituerait un véritable exploit.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 677 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.