COQUARD ET CIMOLAI CHEZ COFIDIS EN 2022

Bryan Coquard et David Cimolai intègrent Cofidis en 2022. Avec ces deux coureurs d’expérience, l’équipe nordiste renforce son secteur sprint défaillant depuis trois ans. Ces deux recrutements correspondent au départ d’Elia Viviani. Le sprinter Italien a beaucoup déçu et ne sera pas conservé la saison prochaine.

Bryan Coquard, c’est l’un des « trois mousquetaires » français du sprint, avec Arnaud Démare et Nacer Bouhanni. Originaire de Loire-Atlantique, ce garçon sympathique et farceur a débuté par la piste. Il a ainsi remporté la médaille d’argent à l’omnium aux Jeux olympiques de Londres en 2012. Vice-champion du monde espoir sur route, il passe professionnel dans l’équipe Direct Energie, avant d’intégrer B&B Hôtels. A 29 ans, il compte 45 succès à son actif.

Le sprinteur nantais s’est notamment imposé à l’Étoile de Bessèges à six reprises, aux Boucles de la Mayenne quatre fois au Circuit Pays-de-la-Loire trois fois. Il s’est également illustré aux 4 jours de Dunkerque qu’il a gagné en 2016, et à la Route Adélie où ils comptent 2 victoires. Présent dans des équipes UCI Pro Team depuis 2015, Bryan avait à cœur de retrouver le niveau UCI World Tour.

Coquard à la relance

Chez Cofidis, où il s’est engagé pour les deux prochaines saisons, Bryan Coquard sera particulièrement précieux afin de mettre son expérience au service de l’équipe. il a déjà disputé cinq Tours de France. La formation nordiste veut le mettre dans les meilleures dispositions pour retrouver son vrai niveau. Bryan aura également son mot à dire sur les classiques. Avec l’ambition de gagner une des courses les plus prestigieuses du calendrier international. 

C’est ce que Coquard confirme sur le site du team de Bondues. « C’est une grande joie de rejoindre l’équipe Cofidis. Je suis très content, enthousiaste et pressé que l’aventure commence. Ça n’a pas été un choix facile, d’autant que tout le monde connaît mon attachement à B&B Hôtel où j’étais présent depuis la création de l’équipe. A 29 ans, j’avais à cœur de disputer un programme ambitieux et les discussions que j’ai pu avoir avec Cédric Vasseur m’ont convaincu de rejoindre l’équipe Cofidis. J’ai très envie de disputer des courses prestigieuses à l’instar de Milan-San Remo, de l’Amstel Gold Race et évidemment du Tour de France. J’essayerai aussi d’amener mon état d’esprit à l’équipe, en contribuant à l’ambiance dans le groupe, tout en étant déterminé à atteindre nos objectifs. » 

Cofidis, actuellement engagée à la Vuelta, a connu beaucoup de désillusions avec ses sprinters Bouhanni et Viviani ces trois dernières années. Cédric Vasseur compte beaucoup sur Coquard pour relancer la machine du sprint, un peu grippée avec l’échec Viviani. « Notre volonté est de l’accompagner pour qu’il puisse retrouver son meilleur niveau de 2016. Je suis persuadé que Bryan arrive dans ses meilleures années et qu’il sera une nouvelle locomotive pour notre formation. Il avait envie de retrouver l’UCI World Tour. Nous miserons sur lui non seulement lors des arrivés au sprint mais aussi sur les classiques. »

Cimolai, le parfait poisson pilote

Bryan Coquard sera épaulé dans les sprints par Davide Cimolai chez Cofidis. Un coureur qui pourra aussi jouer sa carte personnelle. À 31 ans, le coureur italien rejoint l’équipe nordiste pour les deux prochaines saisons. Professionnel depuis 11 ans, il a terminé 2e  meilleur sprinteur du dernier Giro.  

Comme Coquard et Viviani, Cimolai a été formé à l’école de la piste. Il a ainsi remporté 7 titres de champion d’Italie, dont deux avec Elia Viviani (poursuite par équipe en 2009, 2010). Davide se signale aussi en devenant champion d’Europe espoirs du scratch en 2011.

Davide Cimolai rejoint l’équipe Cofidis.

Sur la route, l’Italien s’illustre en remportant une étape sur Paris-Nice en 2015 (Saint-Etienne – Rasteau), qui restera « à coup sûr un des plus beaux moments de ma carrière ». Cette saison, c’est sur les routes du Giro qu’il a démontré tout son talent : il s’offre deux 2es places, cinq arrivées dans le ‘top 10’ et termine 2e au classement de meilleur sprinteur.

C’est aussi un équipier parfait, comme il l’a ainsi montré durant deux ans à la FDJ où il a servi de poisson pilote pour Arnaud Démare. De quoi acquérir une expérience particulièrement précieuse : « avec le temps, on gagne en sérénité, on stresse moins la veille des courses et on essaie d’être plus malin en course », s’amuse Davide. Chez Cofidis l’année prochaine, il retrouvera deux compatriotes : Simone Consonni, fraichement champion olympique, et Roberto Damiani, l’un des directeurs sportifs.

 » Il s’agit d’un temps fort de ma carrière. Cofidis fait partie des équipes incontournables du peloton et c’est une chance d’en faire partie. J’ai envie de tout faire pour que ces deux prochaines saisons soient les meilleures de ma carrière », confie le sprinter italien sur le site de Cofidis.

Cédric Vasseur conforte l’équipe 2022

Cédric Vasseur attend beaucoup de lui.  » Davide est un coureur d’expérience qui a évolué depuis ses débuts en UCI World Tour. Il a aussi une parfaite connaissance de la culture du cyclisme français avec son passage à la FDJ. Au sein de notre formation, il aura la possibilité d’exprimer tout son potentiel. Davide sera avec Simone Consonni un des éléments essentiels dans notre quête de victoires au sprint avec Bryan Coquard. L’association Coquard-Cimolai-Consonni sera aussi un de nos atouts majeurs sur les classiques. Davide est un grand professionnel qui connaît parfaitement ses missions et je suis sûr qu’avec lui l’équipe Cofidis franchira un nouveau palier. « 

Ce double recrutement de Coquard et Cimolai par Cofidis s’ajoute aux récents renouvellements de contrats. Victor Lafay, Anthony Perez viennent ainsi de resigner dans l’équipe nordiste, décidée à progresser dans la hiérarchie pour sa 3ème année en World Tour.

ENCADRE. SUCCES DE LAPORTE AU TOUR DU LIMOUSIN

En attendant l’arrivée de Coquard et Cimolai, Cofidis peut toujours compter sur son sprinter actuel: Christophe Laporte, qui compense en partie l’inefficacité de Elia Viviani. Le Varois vient ainsi de remporter la 1ère étape du Tour du Limousin.

Laporte s’est imposé au sprint devant Dorian Godon et le Belge Tom Pacquot. Alors que Bryan Coquard a totalement raté son sprint. C’est le 20èeme succès pro pour Laporte, et le 3ème de la saison après la 1ère étape de l’Etoile Bessèges, et le Circuit de Wallonie.

Il partira mercredi avec le maillot de leader de ce Tour du Limousin marqué par la rentrée de Thibault Pinot.

Christophe Laporte lors du Tour de France (photo Mathilde l’Azou/Cofidis)

Après l’arrivée, Christophe Laporte a déclaré: » C’est vraiment une bonne chose de gagner aujourd’hui. L’équipe a fait un super travail, ce n’était pas facile de contrôler mais on a très bien couru. J’ai été très bien lancé par Simon Geschke et Anthony Perez qui ont fait un travail fantastique pour m’amener à la victoire. 

C’est un avantage de prendre le maillot de leader aujourd’hui. Après, on sait qu’il y a de très bons coureurs ici mais nous avons une équipe très forte aussi. Nous avons la possibilité de jouer plusieurs cartes et ça ne peut être qu’un avantage pour la suite. »

C’est le 7ème succès de la saison pour l’équipe Cofidis.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 187 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.