CYCLISME: CHUTE DE GUILLAUME MARTIN A LA VUELTA

chute de martin à la vuelta
Guillaume Martin au départ de l'étape (photo Luis Angel Gomez)

La dernière semaine de la Vuelta a mal commencé pour Guillaume Martin. toujours 2ème au classement général du Tour d’Espagne. Le leader de l’équipe nordiste Cofidis a chuté durant cette étape destinée aux sprinters. Martin a terminé l’étape dans le peloton et conserve son rang. Mais il souffre de quelques contusions et se montre pessimiste pour les deux étapes de montagne qui viennent.

Après une journée de repos bien méritée, 161 coureurs ont attaqué cette troisième et dernière semaine de course à Laredo pour une étape de 180km vers Santa Cruz de Bezana. Le départ est rapide et une chute collective importante survient après 4km de course seulement. Guillaume Martin (Cofidis) et Enric Mas (Movistar Team) reprennent rapidement place dans le peloton. Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) reçoit des soins au genou avant de reprendre la course, comme tous les coureurs impliqués dans la chute.

Une chute inquiétante avant la grande bagarre

Mais le grimpeur italien, 12e au classement général avant l’étape, doit finalement abandonner après une centaine de kilomètres. Sep Vanmarcke (Israel Start-Up Nation) et Rudy Molard (Groupama-FDJ) quittent également la course.

Guillaume Martin, lui, va serrer les dents pour terminer cette étape de la Vuelta. Mais à l’issue de la course, le grimpeur normand donne des nouvelles peu rassurantes sur son état de santé.

 » C’était vraiment pas une bonne journée pour démarrer la troisième semaine de La Vuelta », a déclaré fataliste Guillaume juste après l’arrivée. » Au bout de 3 kilomètres, j’ai été pris dans la chute collective. C’est tombé devant moi, je n’ai rien pu faire pour l’éviter et je suis tombé assez lourdement. J’ai le sacrum touché, le quadriceps gauche également douloureux et surtout une côte qui m’empêche de respirer. Mes coéquipiers m’ont bien motivé, le staff aussi, mais j’avais du mal sur les relances à mobiliser les muscles et j’avais du mal à respirer, ce qui fait que dès que ça accélérait, je n’étais pas loin d’être à fond. »

 » Je ne suis pas très optimiste pour la suite… »

Guillaume Martin, actuel 2ème de la Vuelta

 » Je ne suis pas très optimiste pour la suite et pour les deux étapes très dures qui arrivent. Je vais voir comment je dors, comment je vais me réveiller demain matin (mercredi) et comment les jambes vont répondre. De toute façon, c’est fait et advienne que pourra »… Une conclusion pessimiste avant la grande bataille prévue mercredi et jeudi.

Le maillot rouge de la Vuelta s’éloigne pour Guillaume Martin

Martin espérait prendre le maillot rouge de leader au Norvégien Odd Christian Eiking, qui possède toujours 56 secondes d’avance sur le Français. Mais le challenge semble difficile, d’autant que le Slovène Primoz Roglic pointe à moins d’une minute à la 3ème place.

Sur les réseaux sociaux, le Normand s’est clairement livré, mais en anglais et en espagnol, parlant de « dia de mierda » et  » shit happens ». Nous vous faisons grâce de la traduction…

La fin de course a été nerveuse et les Cofidis un peu noyés dans le peloton (photo Gomezsport)

L’étape a été cependant animée par une échappée de 5 coureurs. Mais elle s’est achevée comme prévu au sprint. Et à ce petit jeu, sans surprise, le Néerlandais Fabio Jakobsen a remporté sa 3ème étape dans une arrivée où le Picard Arnaud Démare (16ème) s’est encore loupé.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 187 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. A Travers les Hauts-de-France 2021 lance une fin de saison chargée
  2. Guillaume Martin 9ème de la Vuelta: un nouveau Top 10 pour le Normand

Les commentaires sont fermés.