CYCLISME: GO SPORT ROUBAIX LILLE METROPOLE A LA RECONQUETE

Go Sport Roubaix
Les trois coureurs présents avec les anciens coureurs

A trois jours du début de la saison cycliste en France, le team cycliste Go Sport VC Roubaix Lille Métropole , qui évolue en division Continentale, a été présentée ce jeudi au musée de la Piscine à Roubaix. La formation nordiste, qui compte 11 coureurs, part avec des ambitions après les changements importants de fin d’année symbolisés par l’arrivée de Wilhelm Hubner à la présidence et d’un nouveau sponsor. La formation nordiste a aussi un vrai leader en la personne de Thomas Boudat.

La saison cycliste vient de commencer en Europe avec le Challenge de Majorque. En France, les trois coups, ce sera dimanche avec le Grand Prix de la Marseillaise, première manche de la Coupe de France 2022. Le team Go Sport Roubaix Lille Métropole y sera.

L’équipe 2022 avec son nouveau maillot a été présentée au musée La Piscine de Roubaix. Devant une toile géante représentant la Grand’Place de Roubaix, Daniel Mangeas, animait cette présentation en « présentiel » dans laquelle ne figuraient que trois coureurs. Une partie de l’effectif est à l’isolement à cause du covid. Une autre prépare la course d’ouverture.

Go Sport Roubaix
Wilhelm Huebner et Daniel Mangeas lors de la présentation à la piscine (photo JMD/Sports 5962)

C’est pourquoi les 70 invités de la cérémonie ont découvert et entendu trois piliers de la formation nordiste fortement renouvelée à l’inter-saison: le Belge Emiel Vermeulen, le Lituanien Evaldas Siskevicius et le Français Thomas Boudat.

Nouveau président, nouveau sponsor

Le nouveau président du team Go Sport Roubaix LM, Wilhelm Hubner (ancien patron d’Auchan) a longuement pris la parole pour exposer le nouveau cadre et les ambitions . Il a ainsi parlé de saison de « reconquête ». Il est vrai que l’année 2021 sur route avait été particulièrement décevante, avec une seule victoire, au Grand Prix de Pérenchies pour Emiel Vermeulen. La médaille d’argent de Thomas Boudat, Valentin Tabellion et Thomas Denis en poursuite par équipes aux championnats du Monde sur piste, et le titre de champion d’Europe de beachrace de Samuel Leroux, ont relevé le bilan en fin d’année.

Mais qu’entend Wilhelm Hubner par « reconquête » ? Sa réponse…

Vidéo Sports 59/62. Wilhelm Hubner définit les objectifs de la saison 2022.

Sur le moyen terme, le président du VC Roubaix ne cache pas qu’il espère voir l’équipe , actuellement en Continentale UCI (3ème division internationale) passer rapidement à l’échelon supérieur, c’est-à-dire en Continentale Pro. » On a forcément cela en tête. On peut aller en 2ème division, ça c’est clair. Nous sommes en train de travailler pour cela. Pour un club de la région, faire Paris-Roubaix, gagner les courses de la région, c’est fabuleux. Je pense qu’on peut en « claquer » une ou deux cette année. On a la possibilité de le faire avec l’équipe que l’on a là. »

Wilhelm Hubner souhaite aussi à l’avenir créer une section handisport et une section féminine, comme la « grande soeur » Cofidis l’a déjà fait.

Un effectif chamboulé au team Go Sport Roubaix LM

Pour cela, le VC Roubaix a effectué un « mercato » offensif. Le recrutement était permis après le changement de partenaire titre. Wilhelm Hubner a amené dans ses bagages la chaîne de magasins spécialisés Go Sport, qui succède à la société Xelliss, basée au Luxembourg.

Les coureurs les plus performants la saison passée sont restés (Vermeulen, Leroux, Leveau, Tabellion, Denis). Les autres sont partis ou ont arrêté leur carrière. Plusieurs renforts de poids sont arrivés comme les deux Baltes Norman Vadhra et Evaldas Siskevicius. Ou encore Clément Carisey.

La photo officielle de l’équipe Go Sport Roubaix Lille Métropole à Lalonde-les Maures (photo Laurent Sanson/Go Sport Roubaix Lille Métropole)

L’effectif reste limité en nombre avec seulement 11 coureurs. Mais la qualité est supérieure. D’autant que Go Sport Roubaix a recruté un vrai leader en la personne de Thomas Boudat. Le sprinter girondin compte bien se relancer à Roubaix après deux saisons mitigées chez Arkéa-Samsic.

Thomas Boudat leader désigné

Thomas Boudat a souvent brillé dans les Hauts-de-France. Vainqueur du Grand Prix de Lillers et de Paris-Chauny en 2017, il a également terminé 2ème à Denain. en 2016. Sans oublier la médaille d’argent lors des derniers championnats du Monde sur piste à Roubaix en octobre dernier, aux côtés des deux autres roubaisiens Valentin Tabellion et Thomas Denis.

Cette saison, il jouera pleinement sur les deux tableaux, route et piste, avec de sérieuses ambitions de victoire.

Vidéo Sports 59/62. Thomas Boudat veut renouer avec la victoire avec Roubaix.

Sur la route, Thomas Boudat pourra compter sur l’expérimenté Lituanien Siskevicius. Venu de Delko Marseille, le Balte sera le capitaine de route de l’équipe. Mais il emmènera aussi les sprints de Thomas Boudat et de l’autre sprinter Emiel Vermeulen.  » C’est quelque chose que j’aime bien faire« , confirme Evaldas Siskevicius, heureux de retrouver aussi de retrouver une équipe avec l’Estonien Norman Vadhra.

Thomas Boudat sera le leader de Go Sport Roubaix LM (photo Laurent Sanson/Go Sport Roubaix LM)

Des coureurs motivés et ambitieux

Pur produit du VC Roubaix, Emiel Vermeulen voit avec envie l’arrivée de coureurs d’expérience. Le petit sprinter flamand a choisi de rester dans une équipe plus ambitieuse et dotée de moyens supplémentaires.

 » Il y a un beau projet qui se met en place. Un projet de long terme qui fait professionnaliser l’équipe. Ca donne envie à tout le monde de continuer à grandir et chercher de nouvelles ambitions. » Emiel Vermeulen visera des victoires à mi-saison sur des courses qui conviennent à son profil flandrien. Mais il débutera dès la semaine prochaine à l’Etoile de Bessèges.

Les Roubaisiens, touchés par le covid, n’espèrent pas trop briller dès les premières courses dans le Sud. Mais ils comptent bien monter en puissance et performer sur les épreuves de la Coupe de France, qui représentent une grosse partie de leur calendrier. Les premier rendez-vous, ce sera donc Lillers le 6 mars, et Denain le 17 mars, pour les coureurs de Go Sport Roubaix Lille Métropole.

Go Sport Roubaix
La photo officielle de l’équipe à Lalonde Les Maures (photo Laurent Sanson/Go Sport Roubaix)
A propos de JEAN-MARC DEVRED 675 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Grand Prix de La Marseillaise 2022: les Nordistes à l'attaque
  2. Tour Provence 2022 les Nordistes présents

Les commentaires sont fermés.