EDITORIAL

LA COUPE DU MONDE DE LA HONTE

Le 20 novembre débute donc la Coupe du Monde de la FIFA au Qatar. Des centaines de millions d’amoureux du football vont donc vivre durant un mois autour du plus grand évènement sportif international, derrière les Jeux Olympiques. Une Coupe du Monde qui sent le souffre…

Balayons tout de suite les réflexions hypocrites du style: » il fallait s’inquiéter des circonstances de l’attribution de la compétition à un pays non démocratique dès le début. » Trop facile… Car dès le début, de nombreux media s’étaient émus de l’iniquité d’une Coupe du Monde organisée dans un petit pays, extrêmement riche, et prêt à tout pour s’offrir une légitimité. Par exemple, inviter et payer des supporters étrangers pour remplir les stades…

Dès le début, on savait que les matches se joueraient dans des stades neufs et climatisés, à cause de la fournaise qui règne dans le Golfe Persique. Les associations écologistes s’en étaient justement ému. Et aujourd’hui, le dérèglement climatique s’est accéléré.

Ce que l’on ne savait pas en revanche, c’est le coût humain de cette Coupe du Monde que semble aujourd’hui ignorer la FIFA. Un coût estimé à 6 000 vies pour construire ces stades énergivores dans un délai très court. De nombreux reportages montrent que les ouvriers étaient soumis à une forme d’esclavagisme.

Dernier motif de malaise. L’intolérance et une forme d’intégrisme sur le comportement des spectateurs étrangers. Je ne parle pas seulement de la consommation d’alcool. Mais aussi de la façon de s’habiller et des moeurs sur le plan sexuel. La communauté gay a ainsi été ouvertement stigmatisée. Et les Droits de l’Homme sont clairement menacés dans ce pays qui prétend offrir une image d’ouverture.

Honte à la FIFA, et à tous les politiques qui se sont associés pour ce choix déjà aberrant au départ sur le plan sportif.

Pour notre part, notre choix éditorial est fait. Nous ne donnons de leçon à personne. Mais nous ne parlerons pas de cette Coupe du Monde de la Honte organisée au Qatar.

Jean-Marc Devred

Coupe du Monde Qatar éditorial