GUILLAUME MARTIN 2EME DU TOUR DE FRANCE APRES LA 14EME ETAPE !

Guillaume Martin dans l'échappée de la 14ème étape
Guillaume Martin a animé l'échappée du jour (photo ASO/ Charly Lopez)

Guillaume Martin prend la 2ème place du classement général du Tour de France à l’issue de la 14ème étape Carcassonne-Quillan remportée en solitaire par le Néerlandais Bauke Mollema. Le leader de l’équipe nordiste Cofidis s’est glissé dans une échappée partie de loin. Il termine avec plus de 4 minutes d’avance sur le peloton maillot jaune et fait la bonne affaire de la journée.

On connaissait l’objectif de l’équipe Cofidis au départ de ce Tour de France: gagner une étape. C’est ce qu’a tenté de faire Guillaume Martin en accrochant la bonne échappée partie après 120 km de course. Un groupe de costauds avec 14 coureurs qui ira jusqu’au bout face au désintérêt du peloton dans cette étape de transition réservée aux baroudeurs.

Le grimpeur normand va animer cette échappée au long cours. Malheureusement, comme ses compagnons, il ne pourra pas contrer Bauke Mollema qui place une attaque audacieuse à 42 km de l’arrivée. Cette tentative solitaire semblait vouée à l’échec. Mais le vétéran néerlandais va tenir et réaliser un joli numéro, pour s’imposer seul à Quillan avec 1’04 d’avance sur ses poursuivants.

La bonne opération du jour

Légèrement décroché en fin d’étape, Martin termine 11ème de l’étape à 1’28 de Mollema, et 5’25 aux principaux leaders du Tour de France. A défaut de victoire d’étape, il prend la 2ème place du classement général à 4’04 de Tadej Pogacar, toujours solide leader. Un bon de sept places qui constitue la bonne opération du jour.

Vidéo. La réaction de Guillaume Martin à son retour à l’hôtel. (interview Antoine Grenapin)

« Ca a encore été une étape super dure, où ça n’a pas débranché depuis le départ », a confié Guillaume Martin juste après avoir franchi la ligne d’arrivée à Quillan. » J’ai vu une opportunitdans la bosse, à mi-course, et je l’ai saisie. Dans le final, j’ai eu un petit problème de déshydratation. J’ai mis pas mal de sel sur le maillot mais je me sentais un peu sans force… J’ai dépensé beaucoup d’énergie et j’espère que je ne vais le payer demain. Mais aujourd’hui en tous cas, le bilan est positif ».

«  Demain, ce sera une journée difficile pour moi après les efforts consentis aujourd’hui« 

Guillaume Martin, 2ème au classement général

Son coup n’était pas programmé, poursuit-il. » Aujourd’hui, j’avais prévu de passer une journée tranquille dans le peloton. Mais finalement, ça a bataillé longtemps et finalement, j’ai eu cette opportunité. Finalement, je me rapproche au général. C’est assez bizarre comme Tour. Personnellement, ça me réussit plutôt et j’espère que ça va continuer ».

Réaliste, Guillaume Martin , 2ème du Tour ce soir, préfère ne pas tirer de plan sur la comète après cette belle journée, et cette 2ème place inattendue au général. « Demain, c’est une grosse journée. Il faudra s’accrocher. Ce sera une journée difficile pour moi après les efforts consentis aujourd’hui ».

Un joli coup pour Cofidis

Cédric Vasseur, le manager de l’équipe nordiste, était bien sûr ravi de ce beau rapproché de Guillaume Martin, après une deuxième semaine plus anonyme pour ses coureurs. «  On a vu que c’était une étape difficile, qui correspondait aux caractéristiques de Guillaume. Il a tenté crânement sa chance et on sait que c’est un attaquant. Malheureusement on est tombé sur un Bauke Mollema impérial (…) Mais cette bonne tentative n’a pas été vaine car Guillaume fait une super remontée au classement général. Il est 2ème du classement général et pour nous c’est un résultat fantastique. »

Mais le Lambersartois reste prudent comme son coureur. » Paris est encore loin. Il reste encore une semaine. L’an passé, les Pyrénées, ça avait bien fonctionné pour Guillaume. Mais il ne faut pas s’emballer non plus. On sait que la marge de manoeuvre n’est plus énorme car on ne laissera plus Guillaume sortir. Mais au courage et le Normand est peut-être le maillot jaune du courage, on peut lui faire confiance. Moi je suis très optimiste au moment d’aborder la dernière partie du Tour de France ».

Guillaume Martin au Tour de France
Guillaume Martin lors de la 1ère étape (photo Mathilde-L’Azou/ Cofidis)

Le plus dur reste certainement à faire après ce bon de sortie accordé par le peloton. Il faut maintenant passer les Pyrénées avec les meilleurs alors que les écarts sont très serrés derrière l’intouchable Pogacar. Sans oublier le contre-la-montre de samedi sur lequel le leader de Cofidis devrait céder beaucoup de temps. Guillaume Martin sera-t’il 2ème du Tour de France à Paris ? C’est loin d’être fait.

La victoire d’étape toujours au programme

« Ca change la stratégie pour Guillaume. Mais cela ne change pas la stratégie pour Cofidis », explique ainsi l’ancien maillot jaune du Tour de France.  » On veut quand même placer des coureurs dans les échappées. Nous avons Ruben Fernandez. Jesus Herrada et Simon Geschke qui a l’expérience du Tour de France. Mais on ne sait pas ce qui peut arriver. Il vaut mieux être 2ème du Tour de France que 9ème à une semaine de l’arrivée. On est tous derrière Guillaume. Et cela va vraiment rebooster l’équipe. Il va encore monter de statut dans l’équipe et on va s’en apercevoir dans les prochains jours »

Mais pour Cédric Vasseur, l’objectif initial n’est pas oublié.  » Une victoire d’étape avec une 2ème place au général, ce serait bien oui….

Classement de la 14ème étape Carcassonne- Quillan

  1. Bauke Mollema (Pays-Bas/ Stek-Segafredo) les 183,7 km en 4h16’16
  2. Patrick Konrad (Autriche/ Bora Hansgrohe) à 1’04
  3. Sergio Higuita (Colombie/ EF Education Nippo) à 1’04
  4. Mattia Cattaneo (Italie/ Deceuninck Quick Step) à 1’06
  5. Michaël Woods (Canada/ Israël Starting Nation) à 1’10
  6. Omar Fraile (Espagne/ Astana) à 1’25
  7. Elie Gesbert (France/ Arkéa Samsic) à 1’25
  8. Quentin Pacher (France/ B&B Hôtels) à 1’25
Bauke Mollema remporte à Quillan sa 2ème étape sur le Tour de France (photo ASO/ Charly Lopez)

Classement général

  1. Tadej Pogacar (Slovenie/ UAE Team Emirates) 56h50’21
  2. Guillaume Martin (France/ Cofidis) à 4’04
  3. Rigoberto Uran (Colombie/ EF Education Nipp) à 5’18
  4. Jonas Vingegaard (Danemark/ Jumbo Visma) à 5’32
  5. Richard Carapaz (Equateur/ Inéos Grenadiers) à 5’33
  6. Ben O’Connor (Australie/ AG2R Citroën Team) à 5’58
  7. Wilko Kelderman (Pays-Bas/ Bora Hansgrohe) à 6’16
A propos de JEAN-MARC DEVRED 178 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

4 Trackbacks / Pingbacks

  1. Le Guidon d'Or Hellemmois annulé à cause des contraintes sanitaires
  2. Guillaume Martin tacle VDP au Tour de France lors de la journée de repos
  3. Anthony Perez au Tour de France mène une belle échappée
  4. Tour de France Cofidis: un bilan satisfaisant pour Guillaume Martin

Les commentaires sont fermés.