LE NORD TERRE DE JEUX POUR LES JEUX OLYMPIQUES PARIS 2024

Nord Terre de Jeux
Une vue aérienne du fiutur terrain de Jeux de Calais (image Paris 2024)

À l’occasion de l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques en France, l’Agence nationale de cohésion des territoires et Paris 2024, à travers son label “Terre de Jeux 2024”, lancent ainsi le collectif des “territoires-pilotes du design actif”, qui serviront de laboratoires pour transformer l’espace public par le sport et inciter les Français à pratiquer davantage d’activité physique et sportive. Six territoires-pilotes ont été désignés: parmi eux, Saint-Omer, qui devient une Terre de Jeux dans le Nord-Pas-de-Calais.

L’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires, dans le cadre de son programme Action
Cœur de Ville, et Paris 2024, à travers son label “Terre de Jeux 2024”, instaurent un collectif de
6 territoires-pilotes.

Il s’agit de Bourges, Châtellerault, Limoges, la Plaine Commune Saint-Denis, Saint-Dizier et Saint-Omer.
Le principe demandé à ces six collectivités: expérimenter le design actif, un concept novateur d’aménagement de l’espace public et des bâtiments afin d’inciter l’activité physique ou sportive, de manière libre et spontanée, pour toutes et tous.

Avec Terres de Jeux 2024, un héritage durable dans le Nord

Cette démarche répond à l’ambition de Paris 2024 et d’Action Cœur de Ville de construire sans
attendre un héritage durable et fort des Jeux Olympiques et Paralympiques : mettre plus de sport
dans le quotidien des Français, partout et pour tous – et faire de la lutte contre la sédentarité et le
manque d’activité physique un combat majeur.

Le message de Tony Estanguet pour promouvoir « Terres de Jeux 2024 »

Cela répond également à l’ambition du programme national « Action Cœur de Ville » de consolider le développement des villes moyennes en construisant une nouvelle attractivité de leur centre-ville.

Ainsi, à Saint-Omer, le projet consiste à déployer un parcours de design actif traversant la ville depuis le quartier de la Gare jusqu’au jardin public. Le quartier de la gare est en pleine mutation et fait l’objet l’objet d’un vaste projet de renouvellement urbain. Le jardin public, lui, constitue un poumon vert remarquable de 13 hectares en cœur de ville. L’autre souhait est de conforter l’activité physique en ville pour toutes les générations et poursuivre le développement des mobilités actives. Dernier point: inscrire le design actif dans une ville historique en cohérence avec les objectifs du label « Site patrimonial remarquable ».

Le projet de Saint-Omer

A ce sujet, le maire de Saint-Omer François Decoster résume ainsi l’engagement de son territoire dans cette action. » Le projet municipal 2020-2026 ambitionne de conforter Saint-Omer comme Ville épanouissante qui diffuse les valeurs et les bienfaits de la pratique sportive. Cet objectif se traduit par un engagement renouvelé aux côtés du mouvement sportif, le soutien à l’activité physique dans l’espace public, et la promotion des mobilités actives. Le design actif nous offre l’opportunité de renforcer le sport dans la ville et de renouveler l’usage de certains espaces.”

Un exemple de design que l’on pourra voir dans les villes pilotes (image Paris 2024).

Depuis 2019, Saint-Omer est labellisée Terre de Jeux Paris 2024. Ce label lui permettra d’accueillir des délégations étrangères venues préparer les JO 2024, comme d’autres communes et collectivités dans le Nord et le Pas-de-Calais.

Nul doute que le Nord sera une région forte comme Terre de Jeux.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 675 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.