LIGUE 1: LENS TENU EN ECHEC PAR ANGERS (2-2) APRES UN MATCH PASSIONNANT

Lens-Angers
Lens et Angers avant le coup d'envoi (photo JMD/Sports59/62)

Après la déroute de Brest (4-0 !), le RC Lens devait se racheter devant son public vendredi soir contre le SCO d’Angers. Lens-Angers, c’était le match douverture de la 15ème journée de Ligue 1. Les deux équipes partagent les points (2-2) à l’issue d’un match animé.

On jouait une nouvelle fois à guichets fermés en ce « Black Friday ». Quelle que soit l’affiche, les supporters lensois sont toujours derrière leurs joueurs, même après l’affront encaissé en Bretagne. 35 713 spectateurs remplissaient ainsi les tribunes de Bollaert, malgré l’interdiction de déplacement imposée aux supporters angevins. La tribune visiteurs était donc fermée. Le RC Lens n’a pas eu l’autorisation de la Ligue de football professionnel de l’ouvrir au public lensois.

Pour cette rencontre en forme de rachat, Franck Haise alignait une formation classique en 3-4-1-2 avec un duo inédit en attaque composé de Florian Sotoca et Ignatius Ganago.

La ministre des sports assistait à Lens-Angers

La ministre déléguée aux sports, Roxana Maracineanu, était au stade Bollaert-Delelis, au moment où les débordements se multiplient dans les stades comme lors du derby Lens-Lille. Est-ce la présence de la ministre qui a conduit le speaker du stade a répéter maintes fois que « le port du masque est obligatoire », depuis les annonces gouvernementales de jeudi ? Où l’indiscipline de certains supporters ?

Interrogée à la mi-temps sur Amazon Prime qui diffusait la rencontre, la ministre a déclaré: « Il faut que les clubs tiennent leurs troupes. On peut vivre dans les stades, on a besoin du public, on l’a vu pendant ces mois de confinements. On doit mobiliser tout le monde pour redonner au football ces lettres de noblesses.»

Cela n’a pas empêché Arnaud Pouille, le directeur général du RCL, de remettre un maillot floqué à son nom à l’ancienne championne de natation. D’ailleurs, Roxana Maracineanu a félicité le club pour les mesures prises après le derby.

Une ambiance magnifique même si la première mi-temps n’a pas rassuré les supporters. Sous l’impulsion de Cho, Angers va dominer Lens. Les stats parlent d’elles mêmes: 3 occasions à 1 pour les visiteurs. 7 tirs dont 2 cadrés pour le SCO contre 2 tirs et aucun cadré pour Lens. La possession de balle elle était très légèrement à l’avantage du RCL.

On sentait les Sang et Or fébriles face à cette bonne équipe d’Angers. Et c’est logiquement que les visiteurs ouvrent le score à la 40ème minute. Ironie du sort: c’est l’ex Lillois Sofiane Boufal qui marque après une action de Ounahi. Jean-Louis Leca, esseulé, n’a pu que gêner l’international marocain.

Le coaching de Mister Haise

Quelques sifflets accompagnent les Lensois à la fin de la première mi-temps. Visiblement, les joueurs étaient encore sous le coup du tonnerre de Brest.  » Prendre un 4-0, ce n’est jamais anodin », confiera ainsi Franck Haise, l’entraîneur lensois. Il faudra attendre le retour des vestiaires avec le chant des corons, pour voir une belle réaction…

Vidéo. Le public lensois chante « les Corons » juste avant la 2ème mi-temps.

La pause permet à « Mister Haise » de resserrer les boulons. Il remplace ainsi Facundo Medina, malade et balladé par Mohamed Cho en 1ère mi-temps, par Massadio Haïdara. Un sacré coaching car le défenseur franco-malien perce sur le côté gauche 3 minutes après la reprise. Il centre pour Gaël Kakuta qui marque son 2ème but de la saison. 1-1 pour ce Lens-Angers très enlevé.

Le stade va exploser 7 minutes plus tard quand Florian Sotoca, après un centre de Frankowski, donne l’avantage au RCL. Le match a changé d’âme. Les Lenois libérés partent à l’assaut du but de Petkovic, devant des angevins sonnés… Mais pas longtemps.

A la 70ème minute en effet, le SCO cher à Raymond Kopa, égalise un peu contre le cours du jeu grâce à Romain Thomas qui profite d’un relâchement de la défense lensoise sur un corner pour marquer de la tête.

Un Lens-Angers plein d’intensité

A 20 minutes de la fin, l’entraîneur lensois tente un nouveau coup en remplaçant trois joueurs d’un coup. Cela ne suffira pas. Le match se termine sur le score de 2 partout malgré une ultime occasion de Fofana durant le temps supplémentaire.

 » Les joueurs ont monté le curseur »

Franck Haise

Les 37 713 spectateurs présents ont assisté à un match enlevé et intense, comme l’a constaté l’entraîneur lensois en conférence de presse. « L’intensité, c’est toujours les joueurs. On a essayé de corriger un point sur le plan défensif, un sur le plan offensif. Le seul mot que j’ai dit, c’est que face à cette équipe, il allait falloir batailler ensemble et continuer à avoir des intentions, encore plus qu’en première. Mais ce sont les joueurs qui ont monté le curseur. »

Franck Haise en conférence de presse après Lens-Angers (photo JMD/Sports 5962)

Le résultat laisse forcément des regrets. Mais Franck Haise relativise sur ce match nul. « Je le trouve finalement assez logique même si on a un peu plus d’occasions. Ils nous ont posé beaucoup de problèmes en première mi-temps. Ils menaient logiquement. Mais je suis très heureux de notre deuxième période où il y a eu beaucoup de très bonnes choses. Le seul regret sur cette deuxième période, c’est qu’on a été un peu naïf sur le but encaissé alors que c’est une de leurs grandes forces, c’est l’équipe qui marque le plus de buts sur coups de pied arrêtés. Après, les joueurs ont tout donné jusqu’au bout, où leur gardien fait un arrêt magnifique. Au vu du jeu des deux équipes, c’est plutôt logique. »

L’esprit déjà tourné vers Clermont

Le gardien Jean-Louis Leca lui aussi était partagé. Après l’échec de Brest, les joueurs lensois se devaient de réagir.

Vidéo. La réaction de Jean-Louis Leca après la rencontre.

« Je pense qu’on a eu un bon match entre deux bonnes équipes. » a également déclaré le taulier corse. » On aurait aimé que ça penche de notre côté. On prend un pion sur un manque d’inattention mais au vu de nos deux derniers matches et de l’équipe qu’on vient de jouer, on se remet sur le droit chemin. Après pour rester en haut il faut savoir vite basculer. »

Effectivement puisque la prochaine journée, (16ème), c’est déjà mercredi 1è décembre. Pour ce match en milieu de semaine, les Sang et Or se rendent à Clermont. Ils devront récupérer avant ce déplacement piégeux chez le promu auvergnat.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 670 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.