LIGUE 1: LOSC-NANTES, UNE HISTOIRE DE PENALTIES…

LOSC Nantes
La présentation de LOSC Nantes (photo JMD/Sports5962)

Une nouvelle fois, les Lillois concèdent le match nul après une performance en Ligue des Champions. Samedi en fin d’après-midi, le LOSC a été tenus en échec 1-1 par Nantes, après avoir mené à la marque et obtenu un penalty à 10 minutes de la fin. Hormis ce penalty manqué par Jonathan David, il y a eu litige sur deux autres actions dans la surface de réparation.

Trois jours après la victoire contre Salzbourg en Ligue des Champions, Le LOSC croyait tenir la victoire face à Nantes quant, à la 78ème minute, le défenseur nantais Fabio stoppe Zeki Celik dans la surface de réparation en le retenant par le maillot. L’arbitre Johan Hamel, désigne le point de penalty et expulse Fabio. Le kop lillois, situé juste derrière le but nantais, crie sa joie. A 10 minutes de la fin, un but assurerait la victoire lilloise. D’autant que Jonathan David est chargé d’exécuter la sanction.

Le premier pénalty arrêté cette saison

Mais à la surprise générale, le buteur canadien tire trop mollement, et Alban Lafont plonge du bon côté. Le penalty est arrêté. Une première cette saison.

Jonathan David, et c’est tout à son honneur, ne s’est pas défilé après cet échec. Devant les journalistes, l’attaquant lillois reconnaît:  » c’est sûr que si je marque le penalty, on gagne le match parce qu’ils jouent à dix. Et parce qu’avant ça on contrôlait le match.« 

 » On a la chance d’avoir un grand Alban qui fait l’arrêt qu’il faut »

Antoine Kombouaré

Cet exploit du jeune gardien nantais a été souligné par son entraîneur Antoine Kombouaré en conférence de presse.  » On a la chance d’avoir un grand Alban qui fait l’arrêt qu’il faut pour repartir d’ici avec un match nul… Si on fait aujourd’hui un meilleur parcours, c’est en grande partie grâce à ses performances. Je l’invite à répéter ce genre de performance dans les matches qui viennent. Et surtout dans quatre jours où on va accueillir Marseille. Mais c’est superbe ce qu’il fait. « 

Antoine Kombouaré a souligné la performance de Alban Lafont (photo JMD/Sports5962).

Le jeune gardien du FC Nantes (23 ans) réussit en effet une fort belle saison après des débuts mitigés en arrivant sur les bords de la Loire en 2019. Alban Lafon a régulièrement progressé, pour devenir le gardien titulaire de l’équipe de France espoirs.

Deux penalties refusés lors de LOSC – Nantes

Interrogé par la presse en zone mixte, Alban Lafont va la jouer modeste sur son arrêt. Et aussi répondre avec une pointe d’humour, quand on lui demande si ce penalty manqué est une faute de David, ou un exploit de sa part..

Vidéo. Alban Lafont évoque son arrêt sur le penalty de Jonathan David.

Mais si ce penalty raté de David a bien été le tournant du match, deux autres actions auraient pu provoquer un penalty, et changer le cours du match.

La première survient trois minutes après l’ouverture du score par Burak Yilmaz à la 9ème minute. L’avant-centre turc, encore lui, efface le défenseur nantais Andréi Girotto dans la surface de réparation avant de s’écrouler. Mais après intervention de la VAR, l’arbitre de la rencontre juge l’intervention licite (12e). Le kop lillois siffle après cette décision de M. Hamel.

Après l‘égalisation de Ludovic Blas à la 24ème minute, c’est au tour des Nantais de réclamer un penalty. A la 39ème minute, Tiago Djalo commet une intervention limite sur un « coup du sombrero » de Randal Kolo Muani. Les Nantais réclament une main du défenseur portugais. Mais là aussi, l’arbitre de ce LOSC-Nantes refuse la sanction, après avoir consulté la cellule vidéo. Du coup, Antoine Kombouaré demande des explications au corps arbitral.

Interrogé sur l’explication du référé, l’entraîneur des canaris répondra dans un sourire: « les arbitres reçoivent une image brouillée .à ce moment-là. Ce n’est pas clair. La VAR a failli. On ne voit pas trop, c’est ce qu’ils m’ont dit. Je veux bien les croire et on passe à autre chose », Une façon élégante de ne pas envenimer la polémique.

Les deux équipes regagnent donc les vestiaires avec une égalité au score (1-1)… mais aussi sur les penalties refusés.

Jocelyn Gourvennec magnanime

Dans sa réaction après le match dans le direct télévisé, mais aussi en conférence de presse, Jocelyn Gourvennec ne jettera pas la pierre à son attaquant. Celui-ci est toujours le meilleur buteur de Ligue 1 avec 10 buts marqués en 15 journées. Il n’évoquera pas non plus les deux penalties refusés par M. Hamel.

Avec ce point pris, Lille stagne à la douzième place avant de se déplacer à Rennes lors de la prochaine journée. De son côté, Nantes, onzième, reste devant son adversaire du jour avant de recevoir l’Olympique de Marseille, mercredi prochain à 21 heures.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 922 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.