LIGUE 2: DUNKERQUE PERD LE MATCH DES EXTREMES CONTRE AJACCIO (0-1)

Dunkerque Ajaccio foot
Les Dunkerquois avant le coup d'envoi (photo JMD Sports5962)

Une semaine après leur triste élimination en Coupe de France, les Dunkerquois retrouvaient le Stade Marcel Tribut. A l’occasion de la 16ème journée de Ligue 2, Dunkerque, 15ème, recevait l’AC Ajaccio, 3ème. Un duel disproportionné sur le papier entre les deux clubs les plus éloignés en ligue 2.

La température certes n’avait rien de comparable à celle de l’île de Beauté. Néanmoins les conditions étaient clémentes pour cette reprise de Ligue 2, que l’USLD avait quitté sur un échec à Grenoble (1-0). La pelouse avait bien profité de la trêve, tandis que la nouvelle tribune apparaissait presque en configuration terminale. Mais elle ne sera ouverte qu’au début de l’année prochaine, pour le premier match de janvier 2022.

En attendant, ce Dunkerque Ajaccio a déplacé une belle chambrée, dans laquelle on pouvait voir l’entraîneur de l’US Dunkerque handball Patrick Cazal (l’USDK avait joué jeudi à Istres). Seul le chrono avait pris un coup de froid puisque le temps était bloqué sur le panneau d’affichage. Une quinzaine de supporters ajacciens, venus de région parisienne, se serraient dans la petite tribune visiteurs, peut-être pour se réchauffer…

Pour éviter une rechute, les maritimes se devaient de réagir après deux défaites. Romain Revelli alignait une formation classique avec quand même trois attaquants.

Sur les trois dernières confrontations, les deux équipes étaient à égalité. Une victoire chacune et un match nul depuis septembre 2020.

Un Dunkerque Ajaccio équilibré

A l’image de cette donnée, les deux équipes vont se livrer offensivement en première mi-temps. Une période animée mais stérile qui voit les joueurs regagner les vestiaires sur le score de 0-0. La possession de balle était à l’avantage des visiteurs; les duels pour les locaux. Mais les Dunkerquois étaient plus offensifs avec 6 tirs dont 2 cadrés contre 2 tirs non cadrés pour les Corses.

La 2ème période sera du même acabit. Les maritimes tentent, mais sans réussite. Axel Maraval lui n’a d’abord pas grand chose à faire. Sinon à rester vigilant face aux contres adverses. Et c’est justement sur un contre que l’AC Ajaccio marque à la 68ème minute. Le jeune Yanis Cimignani reprend de la tête un centre de Ismaël Diallo.

Malik Tchokounté a eu la meilleure occasion du match (photo USLD)

Les Nordistes manquent d’égaliser à la 79ème minute, sur une reprise de la tête de Malik Tchokounté repoussée par Benjamin Leroy. Rocheteau récupère le ballon mais tire à côté. C’était l’occasion dunkerquoise la plus nette. Une autre suit quelques minutes plus tard quand Kevin Rocheteau seul sur la droite manque à nouveau le cadre (85ème).

L’USLD a laissé passer sa chance. Malgré 5 minutes de jeu supplémentaire, le score en reste là. Dunkerque s’incline 0-1, sans démériter. Mais le résultat risque de replonger l’équipe dans le doute.

LES REACTIONS

Romain Revelli était visiblement énervé après cette défaite frustrante. Il n’a pas caché sa colère, plus provoquée par le résultat négatif, que par le comportement de ses joueurs.

Vidéo. Romain Revelli en conférence de presse après Dunkerque-Ajaccio.

L’entraineur dunkerquois a également expliqué: » moi je ne peux banaliser des 1-0 trois fois de suite. Même si c’est vrai, c’était un match sérieux. (…) Je fais confiance à mes gars pour se remettre en question et pour travailler. On ne peut être content de perdre 1-0 parce que ce sont les 2èmes du championnat. Il y a des points qui passent comme cela. Il y a un e élimination en Coupe. Non, tout cela, ce n’est pas possible.

Jason Kikonda, milieu de l’USL Dunkerque: » nous avons forcément un énorme sentiment de frustration. Quand on voit que tout le match, nous avons été solides. On a eu plus d’occasions franches qu’eux. Ce but là nous a mis une balle quoi…

Olivier Pantaloni, entraîneur de l’AC Ajaccio:  » malgré leur classement, c’est une équipe (Dunkerque) qui n’est pas facile à jouer parce que rugueuse, bien en place (…) On était venu chercher un bon résultat. Même partager les points face à Dunkerque, on s’en serait contenté. Une victoire ce soir, c’est énorme pour nous. »

Olivier Pantaloni en conférence de presse (photo JMD/Sports5962)

Yanis Cimignani, attaquant de l’AC Ajaccio: » on a bien travaillé sur le terrain. On a appliqué les consignes du coach. C’est vrai que c’était un match compliqué., avec beaucoup de duels. On savait que cela allait être comme cela. »

La feuille de match

USL Dunkerque 0 – 1 AC Ajaccio (0-0) – 16ème journée de Ligue 2 BKT
Arbitre : 
Arnaud Baert
Affluence : 
2.000 spectateurs

USL Dunkerque : Maraval, Ba, Gomis, Trichard, Thiam, Brahimi, Pierre (Bruneel, 68′), Kikonda (Kerrouche, 68′), Segbe (Majouga, 74′), Rocheteau, Tchokounte (c).
Entraîneur : Romain Revelli

AC Ajaccio : Leroy, Diallo, Youssouf, Avinel, Gonzalez, Marchetti, Laci, El Idrissy (Vidal, 89′), Courtet (c), Bayala (Nouri, 74′), Cimignani.
Entraîneur : Olivier Pantaloni

Buts : Cimignani (68) pour Ajaccio.
Avertissements : Bruneel (90′) pour Dunkerque ; Courtet (73′) pour Ajaccio

A propos de JEAN-MARC DEVRED 925 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.