LIGUE DES CHAMPIONS: LE LOSC BAT SALZBURG 1-0 ET FILE VERS LES 1/8èmes

LOSC Salzbourg
Les deux équipes avant le coup d'envoi (photo JMD/Sports5962)

Le stade Pierre-Mauroy était bien garni pour ce 3ème et dernier match de la phase de poules en Ligue des Champions. Mais pas plus que Wolfsburg et Séville, le Red Bull Salzburg, leader du groupe G, n’avait fait le plein dans l’antre du LOSC. Pourtant, c’était un match à enjeu entre une équipe autrichienne qui pouvait se qualifier pour les 1/8èmes de finale dès ce soir. Et un champion de France qui pouvait prendre une sérieuse option pour la suite.

Le toit était ouvert pour cette dernière soirée européenne de l’année. S’il y avait quelques trous dans les tribunes, les DVE (Dogues Virage Est) étaient là pour chauffer le kop, et impressionner les jeunes joueurs autrichiens.

Le retour des anciens du LOSC

Une heure et demi avant le coup d’envoi, les Lillois sont arrivés en bus sur le tapis rouge. Mais sans s’arrêter pour signer des autographes ou faire des selfies lors de cette rapide haie d’honneur. «  Les joueurs ont pour consigne de tracer« , annonce ainsi Charlee la speakrine du LOSC. Ils étaient suivis dans la foulée des anciens de 2021, tout aussi pressés d’accéder aux loges. Pascal Cygan emmenait l’équipe d’il y a 20 ans.

L’arrivée des joueurs, et des anciens du LOSC a attiré la foule sur le parvis du stade (photo JMD/Sports59/62).

Jocelyn Gourvennec présentait une équipe sans surprise. Les trois absents de Monaco, Reinildo, Sanches et Bamba débutaient le match, avec Jonathan David, Burak Yilmaz et Timothy Weah en attaque. L’entraîneur du LOSC jouait donc la carte offensive. Mais avec les suspensions de Benjamin André et Jonathan Ikoné, et les absences de Sven Botman et Gabriel Gudmunsson, de retour de blessure, le banc était très rajeuni et un peu léger.

Les deux équipes attaquent le match en 4-4-2. L’arbitre anglais Anthony Taylor calme d’entrée les deux équipes en dégainant deux fois le carton jaune pour Rasmus Kristensen (8ème) et Tiago Djalo (14ème). On notera que Bamba, Yilmaz et Xeka, déjà avertis, étaient sous la menace d’une suspension s’ils écopaient d’un carton jaune sur cette rencontre pas vraiment amicale.

David le sauveur du LOSC contre Salzburg

Le jeu est fermé. Mais le kop fait du bruit pour pousser ses joueurs un peu empétrés dans le système autrichien. La libération survient à la demi-heure de jeu. Le sauveur s’appelle encore Jonathan David. Après un slalom de Yilmaz dans la défense adverse, le Canadien récupère un ballon « billard » de malencontreusement détourné par Andreas Ulmer. Il ouvre score. 1-0 pour le LOSC à la 30ème minute face à Salzburg.

Les joueurs regagnent les vestiaires sur ce score. Les Lillois ont fait preuve de réalisme en marquant sur leur seul tir cadré. Mais avec une possession de balle en leur faveur. A la mi-temps, Séville mène aussi 1-0 contre Wolfsburg. A cet instant, Lille est donc virtuellement en tête du groupe G ! Une situation inespérée il y a un mois…

A la reprise, les jeunes Autrichiens mettent la pression sur le but de Grbic. Salzburg secoue la défense lilloise qui tient bon face aux assauts adverses. Jocelyn Gourvennec, qui sent son équipe en difficulté, injecte de la fraîcheur en remplaçant Yilmaz par Amadou Omama. Le « Kraal » sort sous les applaudissements des supporters à la 70ème minute. Juste avant, Xeka a pris un avertissement qui entraîne sa suspension pour le dernier match à Wolfsburg.

Face aux actions désordonnées de Salzburg, le LOSC semble maîtriser le match, sans parvenir à le tuer. Mais le public continue à pousser ses joueurs alors que les minutes défilent. La possession de balle bascule en faveur des visiteurs, qui tirent plus au but, mais sans réussite.

Vidéo. La joie du kop après la victoire.

Avec 4 minutes de temps supplémentaire, la fin semble interminable. Mais M. Taylor donne le coup de sifflet libérateur. Le LOSC s’impose 1-0 et prend une sérieuse option sur la qualification après la victoire de Séville (2-0) sur Wolfsburg.

Les réactions en conférence de presse

Jocelyn Gourvennec : «  On a dit qu’on jouerait la Ligue des champions à 300  % et c’est ce que l’on a fait. On a une grande efficacité défensive depuis le début de la compétition. Pour être là où on est avec huit points et la première place, on a fait beaucoup d’efforts. On fait honneur à la compétition et à la Ligue 1. C’est une grande satisfaction de voir l’ambiance dans ce stade. Je le rappelle, c’est la première victoire du LOSC à Pierre-Mauroy en Ligue des champions. Et ça, ce n’est pas rien. Quand on est premiers à la cinquième journée, on veut garder cette place. On a fait une grosse performance à Séville et on doit encore en faire une à Wolfsbourg. On espère jouer la plus belle des coupes d’Europe au printemps. »

Jonathan David:  » Au tout début, on avait le ballon. Ils ont pris momentanément le contrôle du match et ont profité des espaces pour contre attaquer. Mais on a bien géré ça en se remettant en place. Puis on les a dominés et on a fermé en première période. C’était un rencontre difficile avec énormément d’intensité. La C1 demande ça. On savait qu’il fallait rester costaud, que le jeu serait assez sale. Il fallait passer outre. On a su le faire. »

A propos de JEAN-MARC DEVRED 677 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. LOSC - Nantes les penalties en question
  2. Coupe de France de football 32èmes
  3. cluster au LOSC

Les commentaires sont fermés.