SOLITAIRE DU FIGARO : LA DERNIERE ETAPE POUR PIERRE LEBOUCHER, LE GENERAL POUR PIERRE QUIROGA

Pierre Quiroga solitaire figaro
Pierre Quiroga, skipper du Figaro Skipper Macif 2019, Vainqueur de la Solitaire du Figaro 2021 @Alexis Courcoux

La dernière étape de la Solitaire du Figaro 2021 entre Morlaix et Saint-Nazaire a été celle … des « Pierre ». Pierre Leboucher, sur « Guyot Environnement  » gagne cette ultime course conclue par une arrivée nocturne. Pierre Quiroga, vainqueur des deux étapes précédentes, avec « Skipper Macif 2019 », termine 1è au classement général et remporte cette 52ème édition de haut-vol.

Il aura fallu attendre les dernières heures de course pour connaître le nom du vainqueur de cette quatrième étape de La Solitaire du Figaro (avant jury). Qu’elle est belle cette victoire après une bataille âpre et engagée, 676 milles de course et 4 jours de mer ! Il coupe la ligne à 21h 13mn 22sec, après 4 jours 5h 13mn 22sec de course.

Pierre Leboucher, skipper de GUYOT Environnement – Ruban Rose signe une très belle étape. Toujours bien placé dans le paquet de tête, à l’affût, Pierre effectue, mercredi, un premier recalage au nord, proche de l’orthodromie. Il privilégie, enfin, ce matin, l’option à terre pour bénéficier du thermique et imprime une trace quasi parfaite sur la fin du parcours.

La victoire du régional

Stratège et fin régatier, ce marin a construit sa carrière en voile olympique (deux titres de vice-champion du monde et une participation aux Jeux olympiques de Londres en 470) avant de se lancer dans la course au large en 2016.

À 41 ans et pour sa cinquième participation à La Solitaire du Figaro, Pierre Leboucher s’offre une victoire d’étape « à domicile » un petit plus qui doit certainement le ravir !

Pierre Leboucher (« Guyot Environnement », vainqueur de la dernière étape de la Solitaire du Figaro 2021 (photo Christophe Breschi)

Derrière Xavier Macaire (Groupe SNEF) et Tom Dolan (Smurfit-Kappa), Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) termine 4ème et s’assure la victoire finale au classement général.

Il aura dominé l’épreuve de la tête et des épaules, remportant deux étapes sur les quatre disputées. Sur cette Solitaire du Figaro, 2021, Pierre Quiroga a impressionné par son aisance et sa maturité. Le sudiste a, sans conteste, cette année, ce “flow” si particulier et un peu indéfinissable qui a construit les légendes de la course.

La révélation de la Solitaire du Figaro 2021

Pierre termine cette quatrième étape en 9e position et devance, au général, Xavier Macaire (Groupe SNEF) de 48 minutes et 22 secondes.

 » C’était une solitaire sur mon petit nuage. Je ne m’en remets pas encore, je crois qu’elle va rester dans mon coeur très longtemps »

Pierre Quiroga, vainqueur de la Solitaire du Figaro 2021

 » J’ai pris une option sur cette étape !  » a t’il déclaré à l’arrivée.  » J’ai navigué comme j’aime. J’ai voulu pousser cette option à fond, ne pas contrôler, c’est pour cela que je l’ai fait. Ce n’était pas la bonne. Tu peux le payer très cher. Tu peux le payer au prix d’une Solitaire. Heureusement, ça l’a fait. C’est plus qu’une belle solitaire. C’est une solitaire incroyable, c’était une solitaire sur mon petit nuage. Je ne m’en remets pas encore, je crois qu’elle va rester dans mon cœur très longtemps. C’est surtout une solitaire pleine de plaisirs : plaisir sur l’eau, plaisir de trajectoires… et ça rend la victoire beaucoup plus belle. 

Pierre Quiroga, skipper du Figaro Skipper Macif 2019, a dominé l’édition 2021 (photo Alexis Courcoux/ Solitaire du Figaro)

À 29 ans, Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) a sans conteste dominé les débats avec deux victoires d’étape sur cette 52e édition de La Solitaire du Figaro. Il n’était pourtant pas donné favori face aux vieux briscards du circuit. Les paris se portaient sur Xavier Macaire, Gildas Mahé, Alexis Loison ou Corentin Horeau. Au classement général, le constat est évident : un vent de jeunesse souffle fort.

Derrière Pierre Quiroga, Tom Laperche (Bretagne CMB Performance) 24 ans, 3e, confirme son haut potentiel pour prétendre à une victoire. Gaston Morvan (Bretagne CMB Espoir), 24 ans, 7e et premier bizuth, porte haut l’étendard d’une jeunesse qui en veut !

A propos de JEAN-MARC DEVRED 178 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Transat Jacques Vabre 2021 : 80 bateaux engagés et plateau de stars

Les commentaires sont fermés.