TRANSAT JACQUES VABRE: APIVIA REPREND LA TETE EN IMOCA

transat jacques Vabre J8
Apivia a repris la tête des Imocas

Une semaine après le départ, la 15ème Transat Jacques Vabre prend une allure passionnante, avec du suspense dans les quatre classes. Le Pot-au-noir relance – en partie – le suspense en Ultime. Les Ocean Fifty se marquent toujours à la culotte à l’approche du Cap Vert. L’option des côtes africaines pourrait propulser certains Imoca. Et les premiers Class40 vont faire jouer les effets de site aux Canaries. Apivia de Charlie Dalin et Paul Meilhat a ainsi repris la 1è place en Imoca à Thomas Ruyant et Morgane Lagravière. Mais les positions sont très serrées.

Ils sont désormais six 60 pieds à avoir creusé l’écart (200-250 milles) sur le peloton. Six, ou plutôt trois et trois. Les trois les plus à l’ouest se partagent les trois premières places : Apivia (Dalin-Meilhat), Charal (Beyou-Pratt) et LinkedOut (Ruyant-Lagravière), dans un mouchoir de poche. A l’est, on trouve trois outsiders, qui ont fait le choix de longer les côtes africaines pour toucher quelques noeuds supplémentaires. Le bateau le plus en vue, qui a même attrapé temporairement le leadership ce matin (au pointage de 9h), c’est Initiatives Coeur. Samantha Davies et Nicolas Lunven ont brillamment négocié leur passage des Canaries.

Une Transat Jacques Vabre passionnante en Imoca

Cette 8ème journée de course marque donc un tournant dans cette Route du Café. On connaît un peu mieux le cercle des vainqueurs possibles, engagés sur quatre fronts. Sur « LinkedOut », Thomas Ruyant et Morgan Lagravière ont perdu la première place acquise vendredi. Mais ils gardent le moral car les écarts sont vraiment très faibles. Les Imocas sont même bord à bord comme on le voit dans ce tweet envoyé par le marin dunkerquois.

Entre Apivia (Dalin-Meilhat), Charal (Beyou-Pratt) et nous, ça se joue à des poulièmes de noeuds! « , constate ainsi Morgan Lagravière. « C’est stressant bien sûr, mais délicieusement excitant ! » Le passage aux Canaries entre Gran Canaria et Fuerteventura a facilité le regroupement en tête de flotte. « On a un moment accusé le coup avec Thomas, car nous étions parvenus la veille à nous doter d’un petit matelas d’une trentaine de milles d’avance. Mais c’est la preuve de la solidité de notre duo. On s’est très vite remis dans le bain en ne pensant qu’à une seule chose, la performance. »

Les Ultimes, eux sont déjà entrés dans le Pot au Noir, toujours redouté par les navigateurs. Franck Cammas et Charles Caudrelier ont creusé un écart sur leurs poursuivants. Mais ils savent que cette zone piégeuse peut tout changer. Ainsi en quelques heures, l’avance du Maxi Edmond de Rothschild a fondu de 130 milles sur son premier poursuivant SVR – Lazartigue, (Gabart-Laperche) qui arrive à son tour dans cette zone de convergences intertropicale.

Le résumé en vidéo de cette 8ème journée riche en rebondissements dans les quatre classes.

Comme on le voit, la course passe à un niveau supérieur. Les favoris commencent à se dégager. Mais rien n’est joué après une semaine de course. La semaine qui commence s’annonce sans doute décisive.

Le classement de 18h dimanche 14 janvier

Ultime
1. Maxi Edmond de Rothschild 
2. SVR – Lazartigue 
3. Banque Populaire XI

Ocean Fifty
1. Primonial 
2. Solidaires en Peloton – ARSEP
3. Koesio

Imoca
1. Apivia
2. LinkedOut
3. Charal

Class40
1. Redman 
2. Banque du Léman
3. Edenred

A propos de JEAN-MARC DEVRED 667 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.