TRANSAT JACQUES VABRE: THOMAS RUYANT ATTENDU JEUDI EN VAINQUEUR

Ruyant Transat Jacques Vabre
LinkedOut fonce vers la victoire (photo Jean-Marie Liot/LinkedOut)

Dernière ligne droite pour Thomas Ruyant et Morgan Lagravière dans la Transat Jacques Vabre. Les deux skippers de LinkedOut foncent vers Fort-de-France, avec une large avance sur leurs poursuivants. Si tout se passe bien, le Dunkerquois Thomas Ruyant arrivera en vainqueur jeudi matin de la classe Imoca. Après un parcours presque parfait.

On ne voit plus ce qui empêchera le duo Ruyant-Lagravière de s’imposer. Le manque de vent ralentit les Imocas à l’approche de la Martinique. Même si LinkedOut comptait encore 132 milles d’avance sur Apivia et 163 sur Charal au classement de 18h ce mercredi 24 novembre, Morgan Lagravière se montrait serein, mais prudent, lors de sa vacation radio du matin.

 » Tout le monde aurait rêvé d’être à notre place »

Morgan Lagravière

« Nous sommes à un peu moins de 400 milles de la Martinique donc c’est cool, les milles défilent ça se rapproche. En moyenne nous avançons à 14 noeuds, c’est un peu plus de la force du vent. Nous faisons avec ce que nous avons, c’est un peu moins de vent que ce que nous espérions. Nous avons hâte d’arriver, les dernières heures de course paraissent toujours plus longues. Et du fait des conditions ça l’est encore plus. Mais ça nous permet de souffler un peu et c’est pas mal, un gain pour les dernières heures ou pour après l’arrivée (rire) », déclarait ainsi le marin réunionnais.

Première victoire en Imoca pour Thomas Ruyant ?

« Tout le monde aurait rêvé d’être à notre place, mais nous ne nous emballons pas nous savons qu’une course est terminée seulement quand nous avons franchi la ligne d’arrivée. Mais nous sommes content de nos performances, d’être ensemble, et nous optimisons tout ça. Nous avons un super bateau, sur lequel nous avons vraiment appris à naviguer. Nous avons appris à l’écouter et à le dompter. Une démarche de performance et d’écoute, nous ne nous sommes fermé aucune porte. Avec le savoir faire, l’expérience et notre confiance respective ça fait un bon mélange qui donne un super résultat. Et espérons que ça dure !« 

Le skipper dunkerquois confirmait les propos de son équipier dans la dernière vidéo envoyée du bord.

Vidéo. Thomas Ruyant s’exprime à l’approche de l’arrivée.

Alors que tous les Ocean fifty sont arrivés, les Imocas sont ralentis par des alizés un peu mous. Les concurrents avouent souffrir de la chaleur, et attendre la nuit pour pouvoir vraiment se reposer.

En tous cas, l’entente à bord de LinkedOut est toujours parfaite entre Thomas et « Momo », qui ne sont pas loin de réaliser la course parfaite depuis le départ du Havre le 7 novembre. Pas de pépin sur le bateau. Une stratégie sans faute avec une première partie de course dans le sillage du duo Dalin-Meilhat. Une lutte au bord-à-bord avec Beyou-Pratt. Et pour finir, une négociation optimale des deux passages au Pot au Noir.

Une entente parfaite pour le duo

Sauf incident, LinkedOut a course gagnée en Imoca. Ce serait le premier de ce foiler dernière génération qui a terminé 6ème du Vendée Globe. Et pour le marin nordiste, ce serait une victoire de prestige dans un palmarès où Thomas Ruyant compte déjà la Mini-Transat, la Route du Rhum en classe 40 et la Transat en double AG2R/la Mondiale.

Durant 18 jours, Thomas Ruyant et Morgan Lagravière ont parfaitement fonctionné ensemble et conjugué au mieux leurs compétences. Cette entente parfaite entre deux marins talentueux de la même génération a permis d’exploiter au mieux l’énorme potentiel du foiler construit en Italie.

Thomas Ruyant et Morgan Lagravière, un duo de copains (photo Pierre Bouras)

A l’exception de Alex Thomson, les meilleurs de la classe imoca participaient comme Thomas Ruyant à cette Route du Café au parcours nouveau. Les supporters de Thomas nombreux à Dunkerque et à Lorient, sans oublier ceux de Advens et LinkedOut, vont certainement vivre une dernière nuit à suivre la fin de course avant le triomphe attendu en Martinique.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 917 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Ruyant vainqueur Transat Jacques Vabre

Les commentaires sont fermés.