TRANSAT JACQUES VABRE: UN DEPART SPECTACULAIRE JUSQU’A ETRETAT

départ TJV 2021
Le départ de la Transat Jacques Vabre devant Le Havre (photo Jean-Marie Liot/Alea)

Le départ de la 15ème Transat Jacques Vabre a été donné à l’heure (13h27) devant Le Havre. L’ancien capitaine de l’équipe de France de basket Boris Diaw a lâché les bateaux. Les 79 voiliers engagés dans 4 classes différentes ont mis le cap sur Etretat pour virer une bouée de dégagement. Ce parcours spectacle devant les falaises de la côte d’Albâtre a été très apprécié par les milliers de spectateurs présents le long de la côte. La course est partie tout de suite sur un rythme très élevé.

Il n’a fallu qu’une demi-heure en effet pour voir les premiers Ultimes virer devant Etretat. Le « Maxi Edmond de Rothschild » de Franck Cammas et Charles Caudrelier enroule le premier la bouée « Région Normandie » devant le « Banque Populaire XI » de Armel Le Cléac’h et Kevin Escoffier. François Gabart et Tom Laperche sur « SVR-Lazartigue » passaient eux tout près, en 3ème position.

Les Ultimes ont rapidement pris la tête de la flotte (photo Vincent Curutchet/Alea)

Moins de dix minutes après le passage des Ultimes à la bouée d’Etretat, c’est au tour des premiers Ocean Fifty de venir enrouler la bouée, avec le bateau « Groupe GCA – 1001 Sourires » skippé par Gilles Lamiré, vainqueur de la dernière édition, et Yvan Bourgnon en tête.

Bon départ deThomas Ruyant dans la Transat Jacques Vabre

Charly Dalin et Paul Meilhat, sur Apivia, menaient la flotte Imoca. « LinkedOut » du duo Ruyant-Lagravière a pris aussi un bon départ dans cette Transat Jacques Vabre. Les concurrents ont bénéficié d’un vent portant, sur une mer formée. Des conditions qu’apprécie le marin dunkerquois, fortement appuyé par les nombreux supporters venus le matin au Havre. Et encore présents au cap de la Hève, où ils sont passés en directe sur la chaîne l’Equipe avec Yohann Riou.

Le marin Havrais vire en tête devant le « Bureau Vallée » de Louis Burton et Davy Baudart. »LinkedOut » passe en 3ème position, quasiment bord-à-bord avec le « Charal » de Jérémie Beyou et Christopher Pratt. Mais au premier classement officiel, celui de 15 heures, Thomas Ruyant et Morgan Lagravière figurent en 2ème position, à deux miles nautiques de « Apivia ».

Charlie Dalin était le premier Imoca à virer en tête à Etretat (photo Jean-Marie Liot/Alea)

En tête de course, avec les Ultimes, « Banque Populaire XI » dépasse « Maxi Edmond de Rothschild » à l’occasion d’un duel intense. Derrière, dans la flotte des class 40, belle surprise. Le duo féminin Marie Riou et Amélie Grasset, sur » la Boulangère Bio » se classe en première position. Sans doute l’effet handball insufflé la veille

Une première nuit cruciale

Après ce premier bord aux allures de régate, les concurrents font route maintenant vers l’ouest. Un choix stratégique se présente à eux. Les équipages devront gérer les forts courants de la presqu’île du Cotentin qui constitue un paramètre important dans la course. Puis ils rencontreront une dorsale anticyclonique qui se renforcera à la pointe Bretagne.

Morgan Lagravière nous confiait avant le départ comment il appréhendait ces premières heures de course.

Vidéo. Morgan Lagravière explique avant le départ le contexte du début de course.

Comme à chaque départ de course, la première nuit s’annonce cruciale. Il n’y a pas eu de casse durant les premières heures. Mais le danger arrivera une fois la nuit tombée. Les marins ne vont probablement pas dormir cette nuit.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 908 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. Bureau Vallée démâte dans la Transat Jacques Vabre
  2. Pierre Le Roy en tête de la Mini Transat
  3. Les reconvertis de la voile: Galfione, Kostelic, Ducroz et Crépel

Les commentaires sont fermés.