TRANSAT JACQUES VABRE: UN NOUVEAU DEFI POUR THOMAS RUYANT

Ruyant transat Jacques Vabre
Thomas Ruyant et Morgan Lagravière à l'entraînement (photo Pierre Bouras/TR Racing)

Le Havre, Jean-Marc Devred (avec TB Press)

Comme beaucoup de skippers, Thomas Ruyant et Morgan Lagravière ont profité du début de semaine pour se ressourcer en famille, chez eux, dans le Morbihan avant le départ de la 15ème édition de la Transat Jacques Vabre partira dimanche prochain peu après 13 heures. Les deux hommes rejoindront mercredi soir le bassin Paul Vatine au Havre pour entrer pleinement dans leur transat.

Thomas et Morgan se sont entraînés intensivement ces dernières semaines. Le duo semble désormais bien rôdé. Tout comme le bateau LinkedOut, un plan Verdier lancé en 2019 qui atteint sa pleine maturité. L’équipe technique de TR Racing s’affaire autour du foiler. Un monocoque IMOCA qui fait clairement partie des vainqueurs potentiels de la Transat en double.

La Transat Jacques Vabre incontournable pour Ruyant

Une transat incontournable pour les protagonistes de la Classe IMOCA, positionnée juste après un Vendée Globe, en préliminaire à une Route du Rhum, et déjà, préparatrice à un nouveau Tour du Monde en 2024.

Thomas Ruyant et Morgan Lagravière à l’entrainement à bord de l’IMOCA Linked Out, le 5 octobre 2021, photo © Jean-Marie LIOT / Linked Out)

 Toutes les courses sont importantes dans un projet comme le nôtre » affirme Thomas, qui soutient à nouveau avec son partenaire Advens le projet sociétal Linked Out. «Cette édition vient à point nommé dans la vie globale de notre projet. Notre nouveau défi Vendée Globe 2024 est sur les rails, et notre actuel plan Verdier, souvent placé, n’aspire plus qu’à la consécration ultime. Toute l’équipe y a travaillé d’arrache-pied, et les courses en équipage d’avant saison nous ont énormément fait progresser dans les micro détails de la compréhension définitive de notre bateau. »

Thomas et Morgan abordent ces derniers jours riches déjà d’une belle expérience des grands rendez-vous. « On ne vit pas au Havre comme avant un Vendée Globe ou une Route du Rhum » affirment -t’ils en coeur. « Le double a un côté rassurant, à l’évidence. Il gomme les aspérités du solitaire, et multiplie l’envie de performer. Le Havre et la Transat Jacques Vabre constituent un rendez-vous apprécié avec un public nombreux et connaisseur. Il y a là un côté bon enfant assez singulier. »

Un parcours inédit

La Transat Jacques Vabre et son parcours inédit, avec ses marques de passage à Fernando de Noronha, va imposer après un double passage du pot au noir, une remontée inédite en course vers l’arc antillais et la baie de Fort de France. « Une phase que mon équipe connait un peu pour avoir ramener vers les Antilles LinkedOut après la Transat Jacques Vabre 2015 » poursuit Thomas. « On a échangé avec Laurent Bourguès, notre directeur technique – naviguant, à ce sujet. On attend du portant VMG, l’allure préférée du bateau.« 

 » Les deux ou trois premiers jours de course sont déterminants »

Thomas Ruyant

 La météo des premiers jours sera scrupuleusement examinée à partir de jeudi avec le soutien du spécialiste Christian Dumard. « Les deux ou trois premiers jours de course sont souvent déterminants pour l’issue de l’épreuve » affirme Thomas. « Il faut d’emblée se placer, par rapport à la concurrence et bien entendu, par rapport à l’évolution des systèmes. Il faut jouer des coudes, montrer les crocs! »

Trois parcours différents pour cette Transat Jacques Vabre 2021.

Thomas Ruyant dispute avec cette Transat Jacques Vabre la 1ère étape d’un nouveau calendrier avec la Route du Rhum et le Vendée Globe. Un 3ème Vendée Globe qu’il disputera sur un nouveau foiler actuellement en construction grâce à son partenaire principal, Advens. Et toujours en soutien d’un projet sociétal fort (voir ci-dessous). 

LE PROJET LINKEDOUT

Une promotion d’envergure se lance avec 160 candidats embarqués dans le programme d’ici la fin d’année. A Paris, Lille et Lyon ! En effet, après l’île de France, LinkedOut se déploie dans deux nouveaux territoires : Lille et Lyon. 80 candidats seront accompagnés sur Paris, 40 à Lille et 40 à Lyon.
 
Les candidats LinkedOut ont connu des situations d’exclusion ou de grande précarité, avec des parcours de vie souvent très difficiles, mais se retrouvent autour de la capacité à travailler et l’envie de s’en sortir. Ils recherchent majoritairement dans les métiers de premier niveau de qualification (manutention, logistique, BTP, vente, etc.). Les candidats sont orientés par une structure partenaire ou s’inscrivent au programme via un formulaire.

LinkedOut vérifie ensuite la motivation et l’éligibilité du candidat (stabilité de sa situation personnelle, en recherche d’emploi, etc.) A la suite d’un rendez-vous téléphonique et d’une présentation collective, le candidat décide d’intégrer ou non le programme. Une fois que le candidat intègre le programme, la phase de matching démarre. Cela afin qu’il puisse être accompagné par un coach selon des critères définis (situation géographique, secteur d’activité, etc.)

A propos de JEAN-MARC DEVRED 922 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.