VOILE : L’ÉQUIPE DE FRANCE EMBARQUE DES COUREURS CYCLISTES DANS LA COUPE DE L’AMERICA !

Coupe de l'América Orient Express Racing Team
Première course pour Orient Express Racing Team à Djeddah (photo Alexander Champy-McLean/OERT)

La 37ème Coupe de l’America débutera le 22 août à Barcelone avec des régates préliminaires. Cette Louis Vuitton Cup (son nom officiel) opposera 6 bateaux de 6 pays. La France revient ainsi sur la plus prestigieuse des courses de voile avec un équipage ambitieux, armé par l’Orient Express Racing Team. C’est en effet celui de SailGP France, dirigé par Quentin Delapierre. Les Français ont effectué leurs premières navigations à Djeddah (Arabie Saoudite) avec un mix de régatiers, de rameurs et de … coureurs cyclistes sur la petite bombe qu’est l’AC75.

La prochaine Coupe de l’America se disputera donc sur ce support. L’AC75, bateau officiel de la 37e Coupe de l’America, est un voilier monocoque à foils de 20,7 mètres de long. Créé pour la 36e édition, ce bateau est aussi de deuxième génération et peut filer au dessus de l’eau à plus de 100km/h ! Il nécessite un équipage de huit personnes: 2 barreurs, 2 régleurs et 4 hommes à la cellule énergie.

Les spécificités de l’AC75 à bord duquel l’énergie n’est pas fournie par des machines mais par les hommes qui font fonctionner l’hydraulique, ont contraint les équipes à recruter des athlètes dans d’autres sports. Comme des cyclistes, des personnes qui ont effectivement la capacité de développer des watts sur l’intégralité d’une régate et au cours des manœuvres

François Pervis de la piste à la mer

On connaît bien les deux pilotes, Quentin Delapierre et Kevin Peponnet. Ce sont les deux barreurs du F50 (un catamaran à foils) français en SailGP. Mais on connaît moins les « power sailors ». Orient Express Racing Team les a donc recruté dans l’aviron et le cyclisme. Des pointures comme Germain Chardin (médaillé en aviron aux Jeux Olympiques 2008 à Pékin et 2012 à Londres aux côtés du Nordiste Dorian Mortelette), ou François Pervis, multiple champion du monde de sprint en cyclisme sur piste.

« Si on est lourd d’un côté du bateau, on peut mettre plus de vent à l’opposé, explique François Pervis à Ouest-France. On sera aussi quatre cyclistes à bord, huit au total dans l’équipe, pour produire des watts. Il faut que chacun fasse le même poids, pour que les réglages des skippers restent les mêmes. »

Orient Express Racing Team voile
François Pervis passe de la piste à la voile (photo Alexander Champy-McLean/OERT)

Après une mise à l’eau tardive du bateau, cet équipage mixte a donc effectué ses premières navigations à Barcelone, qui accueille cette 37è Coupe de l’América. C’était à l’occasion des régates préliminaires, durant trois jours. Il n’y a pas eu de surprise. Le bateau français a terminé 6è sur 6 face à des équipages mieux entraînés. Et surtout mieux rodés à ce type de bateau très différent du F50, sur lequel les Français performent. Mais ceux-ci ont quand même montré un vrai potentiel sur cette petite bombe bien éloignée des goélettes du début (1871). Ou des splendides Class America de la fin du 20è siècle.

Un début encourageant à Djeddah

Djeddah accueillait ainsi des régates préliminaires en Arabie Saoudite. Les six équipages engagés (Nouvelle-Zélande, Italie, Suisse, USA, Grande-Bretagne et France) étaient donc présents à Djeddah. Après trois jours de courses spectaculaires, la finale opposait le « defender » (tenant du titre) Emirates Team New Zealand (Nouvelle Zélande), et son challenger italien Luna Rossa Prada Pirelli. Les « kiwis » de Peter Burling s’imposent finalement face aux Transalpins de Francesco Bruni, qui s’est littéralement « planté » dans son dernier bord

Voile Orient Express Racing Team
Les deux pilotes de l’Orient Express Racing Team Quentin Delapierre et Kevin Peponnet (photo Martin Kéruzoré/OERT)

Le voilier français lui termine 6è au général. Malgré le manque d’entraînement, l’équipage français est monté en puissance au fil des trois journées. Ce qui laisse déjà entrevoir de belles promesses pour cet été.

Le calendrier de la Coupe de l’America 2024

  • 22 août: Inauguration officielle de la Louis Vuitton 37th. America’s Cup.
  • Du 22 au 25 août: Début de la dernière régate préliminaire, avec toutes les équipes en compétition pour la première fois à bord des AC75.
  • Du 29 août au 8 septembreLouis Vuitton Cup Round Robins. Une série de courses où quatre des équipes de challengers les mieux classées se qualifieront pour les demi-finales et la cinquième sera éliminée. Les champions en titre de la Coupe, Emirates Team New Zealand, y participeront aussi.
  • Du 14 au 19 septembre : demi-finales de la Louis Vuitton Cup.
  • Du 17 au 26 septembre : Célébration de la Unicredit Youth America’s Cup.
  • Du 26 septembre au 5 octobre : Finale de la Louis Vuitton Cup. Les demi-finalistes qualifiés se disputeront le droit d’affronter Emirates Team New Zealand lors du Louis Vuitton 37e America’s Cup Match.
  • Du 5 au 13 octobre: Célébration de la Puig Women’s America’s Cup.
  • 10 octobre : Cérémonie d’ouverture de la finale de Louis Vuitton 37th. America’s Cup Match.
  • Du 12 au 21 octobre: Début de l’America’s Cup Match. Compétition de 13 régates où l’actuel détenteur de la Coupe, l’Emirates Team New Zealand, avec l’équipe gagnante de la Louis Vuitton Cup. La première équipe à obtenir 7 points deviendra la gagnante de la Louis Vuitton 37th. America’s Cup, et le défenseur de la 38ª édition.
A propos de JEAN-MARC DEVRED 1642 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.