ATHLÉTISME : UN MEETING DE PARIS EXCEPTIONNEL ET DES NORDISTES EN RETRAIT

Meeting de Paris 2024 Kipyegon
Faith Kipyegon bat le record du monde du 1500m (photo Diamond League AG)

Le meeting de Paris comptant pour la Ligue de Diamant 2024 restera un cru exceptionnel, ce dimanche 7 juillet, au stade Charléty. Deux records du monde sont en effet tombés avec l’Ukrainienne Yaroslava Mahuchikh en saut en hauteur, et la Kenyane Faith Kipyegon sur 1500 m. Les Français ont également brillé chez eux, avec trois records de France. Mais aussi la nouvelle blessure de leur leader Kevin Mayer, probable forfait pour les JO de Paris. Les trois Nordistes engagés ont eu du mal à figurer dans ce meeting de Paris 2024 relevé.

Deux records du Monde sont donc tombés ce dimanche d’élections à Paris. La double championne olympique et double championne du monde en titre du 1 500 m, la Kenyenne Faith Kipyegon, a amélioré de sept centièmes son record du monde de la spécialité en 3’49’’04. Elle s’était emparée du record du monde du 1 500 m en juin 2023.

L’Ukrainienne Yaroslava Mahuchikh a fait tomber le record du monde du saut en hauteur en franchissant 2,10 m dès son premier essai. La championne du monde en titre de 22 ans a effacé l’un des plus vieux records du monde en battant les 2,09 m de la Bulgare Stefka Kostadinova, qui dataient de 1987. Mahuchikh, médaillée de bronze olympique à Tokyo en 2021, arrivait à Paris avec un record personnel à 2,06 m, qu’elle a d’abord amélioré en franchissant 2,07 m à son deuxième essai.

Trois records de France… et le choc Mayer

Trois records de France sont également tombés. Celui du 800m masculin avec le champion d’Europe Gabriel Tual (1’41″61). L’autre championne d’Europe Alice Finot bat celui du 3 000m steeple (9’05″01) en terminant 2è de la course. Agathe Guillemot enfin réalise un nouveau record national sur 1 500m en 3’58″05 en prenant la 8è place de cette course record.

Trois athlètes nordistes participaient à ce meeting de Paris 2024: Wilfried Happio (400m haies), Téo Bastien (triathlon) et l’engagée de dernière minute Chloé Galet (100m). Ils ont fait de leur mieux dans un contexte très relevé. Mais sans atteindre leur meilleure performance.

L’un d’entre eux monte quand même sur le podium; c’est Téo Bastien. Le décathlonien du RC Arras termine 3ème du triathlon; une discipline très peu pratiquée en meeting, et dans laquelle il n’y avait que 7 engagés. Et même 6 pour finir après la blessure musculaire de Kevin Mayer sur le 110m haies. Le recordman du monde du décathlon, réputé pour sa fragilité physique, est probablement forfait pour les Jeux Olympiques. Et il a donc quitté le stade Charléty en larmes.

La détresse de Kevin Mayer après le 110m haies

Résultats mitigés pour les Nordistes

Dans la même série que Mayer, Téo Bastien lui termine 5è du 110m haies en 14 sec 39. Auparavant, il était 5è au lancer du poids avec 13m56. Et il avait remporté le saut en longueur avec 7m35. Il obtenait ainsi un total de 2 524 points pour se classer 3è derrière le Suisse Gaio (2 625), et le Belge Hauttekeete (2 643).

Wilfried Happio voulait se racheter des championnats d’Europe manqués. Cependant, le champion de France se classe 4è du 400m haies en 48″56. Un temps décevant qu’il explique par la mise en place d’une nouvelle tactique.

Vidéo Diamond League Paris. La réaction à chaud de Wilfried Happio.

Chloé Paquet elle ne devait pas à l’origine disputer ce meeting de Paris. Mais sa performance lors des derniers championnats de France à Angers (11″11) lui a ouvert une porte. Mais face au plateau de niveau mondial, la Fourmisienne termine logiquement dernière du 100m en 11″51.

Retrouvez aussi l’interview de Téo Bastien sur Dailymotion SPORTS 59/62 TV.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1642 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.