FOOTBALL : WILL STILL DÉJÀ COMME CHEZ LUI À LA GAILLETTE

RC Lens Will Still
Pierre Dréossi et Will Still à La Gaillette (photo JMD/Sports 5962)

Un mois après la signature de son contrat au RC Lens, Will Still arrive à La Gaillette pour prendre les rênes du Racing Club de Lens. Le Brabançon rencontrait la presse ce vendredi 28 juin, deux jours après le retour des troupes. L’ancien entraîneur de Reims a expliqué son mode fonctionnement, ses intentions et ses ambitions pour la saison 2024-2024 qui ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire du club. Celui de l’après Franck Haise.

Humour et humilité: ce sont les deux premières impressions qu’a donné Will Still pour sa première conférence de presse sous ses nouvelles couleurs. Le jeune entraîneur (31 ans) originaire de Braine-le-Château, dans le Brabant Wallon, dirigeait ainsi juste avant le premier entraînement des pros du RCL. 16 joueurs seulement étaient présents pour cette reprise, à cause de l’absence des internationaux retenus sur différents fronts (Euro 2024, Copa America, Jeux Olympiques…). Le gardien burkinabé Georges Koffi figurait aussi dans ce groupe. Un peu esseulé à son poste puisque Samba et Pandor sont en sélection. Et si Jean-Louis Leca lui était bien là, c’était dans son nouveau rôle de recruteur.

Pour cette première séance avec les joueurs de Lens, Will Still est resté discrètement en observation, laissant ses adjoints et techniciens diriger les différents ateliers, entre deux footings. La bonne humeur, mais aussi le sérieux, régnaient sur ce premier entraînement effectué sur la plaine Maracana, sous un soleil radieux, et une température agréable, après les fortes chaleurs de la semaine.

De la Grèce au Bassin Minier

Will Still rentrait de vacances en Grèce. Il venait aussi de valider son Brevet d’entraîneur professionnel de Football (BEPF) avant d’arriver mercredi à Avion. Là, il a retrouvé ses deux frères Nicolas et Edward, qui seront ses adjoints. Mais il a bien l’intention de travailler avec tout le staff du RCL resté en place après le départ de Franck Haise pour Nice.

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62 TV. Pierre Dréossi et Will Still lors de la conférence de presse.

 » Je ne me comparerai jamais à Franck Haise. C’est une légende du RC Lens et du foot français. Chapeau à lui et à tout le club pour l’histoire récente car c’était assez incroyable de passer en si peu de temps de la Ligue 2 à la Ligue des Champions. J’adore Franck, l’entraîneur comme la personne, mais je ne vais pas les remplacer. Je viens écrire un nouveau chapitre, qui sera, je l’espère très long. »

Will Still a été présenté par le nouveau directeur général du RC Lens, Pierre Dréossi. Celui-ci a ainsi expliqué que son recrutement s’était concrétisé très vite. Ce que le Belge confirmait avec un premier trait d’humour. « Ça remonte à la première semaine de juin. Autant la presse française et le monde entier m’envoyaient en Angleterre, autant moi j’ai toujours voulu être patient, faire les bons choix au bon moment. Je veux construire une carrière de 25 ou 30 ans pas de 3, 4 ans. A Reims, j’avais déjà dit à l’entraineur des gardiens que s’il y avait un club français où je souhaitais aller, c’était Lens. L’opportunité s’est présentée et c’était une évidence. »

RC Lens entraînement avec Will Still
David Pereira et Angelo Fulgini souriants lors de ce premier entraînement (photo JMD/Sports 5962)

Dans la lignée de Franck Haise

Le nouveau coach lensois est resté évasif sur ses futurs choix tactiques et techniques. Mais visiblement, il ne vient pas tout chambouler et compte rester dans la lignée offensive de Franck Haise. « Sur le style de jeu que Franck prônait ici, on n’est pas fort loin de ce que je faisais à Reims. J’ai envie de jouer, d’attaquer, avec une énorme intensité. C’est ce qu’on va essayer de mettre en place. Il y a un effectif rempli de qualité, je vais m’appuyer là-dessus. »

 » Je ne me mets pas la pression « 

Will Still

Tout en précisant: « je ne me mets pas la pression, je respecte entièrement ce que Franck, son staff et les joueurs ont fait, mais je vais essayer d’écrire le prochain chapitre avec ma personnalité, qui me fait dire parfois des dingueries, qui s’exprime de façon ouverte et honnête sur le bord du terrain aussi.« 

A ce sujet, Will Still confie vouloir aussi changer sa communication. « Je suis un mec juste normal. J’ai 31 ans. Et j’ai besoin d’un accompagnement avec le service de communication du club. Des erreurs, je vais encore en faire. Mais il n’est pas question de changer du tout au tout… »

Un mercato à définir

Le nouvel entraîneur lensois compte travailler avec un groupe de 22 ou 23 joueurs, en attendant la fin du mercato. A ce sujet, Pierre Dréossi a expliqué ceci. « On a l’intention de trouver un équilibre économique différent de celui des dernières saisons. Néanmoins sur les transferts, on est ambitieux. Ce n’est pas simplement l’austérité… Nous avons déjà des contacts avec plusieurs joueurs. Mais leur venue dépendra aussi des départs. »

Et Will Still corrobore:  « Ce qu’on m’a promis, c’est d’être le plus compétitif possible en Ligue 1 et en Europe. On sait qu’il y a des ventes à faire. Mais, on va rester fidèle aux valeurs du club, être compétitif et emmerder le plus d’équipes possibles », confie ainsi Still dans son style si direct, qui devrait plaire aux supporters lensois.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1642 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.