JEUX OLYMPIQUES : CAPTAIN ‘ SIKO MET LE FEU À LENS

Flamme Olympique Pas-de-Calais Eric Sikora
Eric Sikora a terminé le relais à Lens (photo Paris 2024/Cédric Bufkens/Sipa Press)

Après le Nord la veille, la Flamme Olympique poursuivait son parcours dans le Pas-de-Calais ce mercredi 7 juillet. Cette journée exceptionnelle a commencé sous la pluie à Calais, avant de s’achever sous le soleil à Lens. Forcément, honneur était fait au football, et particulièrement au RC Lens, puisque le dernier relayeur était Eric Sikora. L’ancien capitaine des Sang et Or a embrassé le chaudron olympique, sous les yeux d’un public conquis, et très nombreux sur le bord des routes, malgré le temps.

Un peu avant lui, c’est même son président Joseph Oughourlian qui a endossé la tenue blanche des porteurs de flamme, pour participer à ce relais qu’on n’est pas près de revoir. Eric Sikora appréciait cet honneur, qu’il a accueilli sans stress particulier.

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62 TV. Eric Sikora devant la presse après la fin du Relais de la Flamme à Lens.

 » C’est vraiment un bon moment. J’ai apprécié. Mais les 200m, ça va super vite; et même si on profite, on souhaiterait que cela dure plus longtemps, notamment quand on a les capacités à courir. Et pouvoir allumer le chaudron ici à Lens, c’est encore un niveau supérieur, et beaucoup de fierté. Ce sont des moments qui resteront gravés. »

Avant de s’achever à Lens, le parcours de la Flamme Olympique passait avant par Calais, Boulogne/Mer, Berck, Saint-Omer et Olhain. Avec le soleil retrouvé en fin de journée, le monde se pressait entre Liévin et Lens, pour cet ultime relais qui est passé devant deux temples du sport artésien: le stade Couvert Régional de Liévin; et le stade Félix Bollaert-Delelis.

Plusieurs champions au rendez-vous

Plusieurs anciens champions ont porté la Flamme Olympique dans le Pas-de-Calais. L’ancien champion olympique à l’épée, le Béthunois Eric Srecki participait au Relais de la Flamme à Saint-Omer. L’athlétisme, sport olympique n°1, était également bien représenté par Philippe Lamblin, ancien président de la FFA, et toujours organisateur du prestigieux meeting en salle de Liévin. Surprise, il y avait aussi Robert Korzeniowski. L’ancien champion olympique et du Monde de marche est revenu en effet pour l’occasion dans le Nord où il résidait durant sa carrière sportive. Devenu consultant pour Eurosport Pologne, Robert retrouvait avec joie les descendants de mineurs polonais, comme Eric Sikora, particulièrement nombreux dans le secteur de Lens.

 » Voir tout ce monde, j’en avais les larmes aux yeux »

Marie Delattre

« Ce n’est pas comparable à la compétition, explique le plus chti des Polonais. Mais c’est une émotion inouie aussi symboliquement tenir en main une partie des JO. L’important pour moi c’était de sentir les émotions du public. » En zone mixte après la cérémonie, Korzeniowski a aussi donné l’accolade à Eric Sikora, issu de cette Polonia si implantée dans le Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais.

Flamme Olympique dans le Pas-de-Calais Marie Delattre
Marie Delattre lors de son relais à Saint-Laurent-Blangy (photo Paris 2024 / Cédric Bufkens / SIPA PRESS)

A Calais, l’ancienne championne de France de gymnastique rythmique Delphine Ledoux a également porté la Flamme. Cela même si son statut de conseillère municipale l’en empêchait en principe. Et à Arras, on a vu aussi l’ancienne médaillée olympique de kayak Marie Delattre (en 2008 à Pékin), qui s’occupe maintenant de son club de Saint-Laurent-Blangy.

L’émotion de Marie Delattre

Celle-ci était impressionnée par l’ambiance lors de son relais. « Porter la Flamme, c’est aussi fort que de monter sur le podium. En voyant tout ce monde, j’en avais les larmes aux yeux. J’avais l’impression de revivre le retour des Jeux. C’était magique », confie ainsi Marie dans un grand sourire.

La Flamme Olympique est passée devant le stade Bollaert-Delelis

Ce jeudi, la Flamme Olympique poursuit son voyage dans les Hauts-de-France par la Somme. Elle entretiendra ainsi le devoir de mémoire en se rendant dans les lieux témoins des deux Guerres mondiales et mettra en lumière la richesse du patrimoine local. Les festivités auront lieu à Amiens pour conclure la journée en beauté.

Retrouvez les interviews en vidéo de Philippe Lamblin, Marie Delattre et Robert Korzeniowski sur Dailymotion SPORTS59/62 TV.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1642 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Sept athlètes nordistes à Paris pour les JO 2024

Les commentaires sont fermés.