ENDUROPALE 2023 : VAN BEVEREN ET DEMEESTER, DEUX ANCIENS VAINQUEURS SUR LE PODIUM VINTAGE

Enduropale 2023 vintage
Arnaud Demeester et Adrien Van Beveren ont animé la course vintage (photo JMD/Sports5962)

La grande fête annuelle de la moto a débuté ce vendredi avec un air de nostalgie. La course vintage ouvrait en effet les trois jours de l’Enduropale 2023. Elle a vu la victoire de Adrien Van Beveren, 3 fois vainqueur de l’Enduropale moto, devant le Vendéen David Herbreteau, et le vétéran Arnaud Demeester, 7 fois vainqueur de l’Enduro du Touquet. Un beau podium pour une course qui rassemblait près de 700 concurrents.

Les condition étaient idéales pour cette course d’ouverture qui prend de l’importance au fil des ans. Aussi, avec l’éclaircie, le public était déjà nombreux ce vendredi sur l’esplanade du front de mer pour voir « les vieilles motos ». La catégorie attire aussi les concurrents, qui étaient 674 inscrits au départ de la course, donnée avec le même décorum que la grande course motos.

Et en plus, le plateau était particulièrement relevé cette année avec la présence au départ de trois anciens vainqueurs de l’Enduro: Arnaud Demeester (Yamaha), Thierry Béthys (Honda), et plus inattendu, Adrien Van Beveren (Honda).

Van Beveren prend la tête après le holeshot

Trois semaines après son retour du Dakar, le pilote audomarois a récupéré une vieille Honda pour participer à cette épreuve qu’il a gagné trois fois, avant de se lancer dans les rallyes-raid. Malgré son manque de préparation, AVB a survolé la course, laissant seulement le holeshot à un autre « ancien », Vincent Cambier (Esprit Cross), du Moto Club de Pecquencourt.

Adrien Van Beveren a constamment doublé les attardés (photo JMD/Sports5962)

Sur un sable très praticable, Van Beveren a fait cavalier seul, en faisant simplement attention de ne pas chuter au milieu des « poireaux » qu’il va rapidement dépasser. Il laisse loin les pilotes annoncés favoris comme Romain Dumontier, Scotty Verhaeghe ou Damien Prévôt.

Vidéo SPORTS5962/SportBuzz. La réaction de Adrien Van Beveren à l’arrivée des vintage.

Son principal adversaire sera finalement le Vendéen David Herbreteau, le seul à pouvoir suivre le rythme infernal impulsé par AVB, sur Honda également. Cet ancien grand espoir du motocross français, vice-champion de France MX2, a en effet remporté l’enduro de Grayan-et-L’Hôpital, avant de venir au Touquet avec un désir de victoire.

Un Demeester toujours compétitif

Adrien Van Beveren en tous cas était radieux après cette victoire pas du tout programmé. Il a simplement été un peu gêné au départ par le faux départ de Sergueï Potisek. « Ma moto était vraiment bien sur la plage. J’ai doublé pas mal de mecs. Je vire en 2è position. J’ai forcé le freinage. Et après j’ai fait un gros saut sur le jump pour prendre la tête ». Après les autres concurrents ne l’ont plus revu.

Derrière le duo Honda, Arnaud Demeester, sur Yamaha, prend une belle 3ème place. A 49 ans, le Dunkerquois roule toujours vite. C’est encore une légende bien vivante de l’Enduro du Touquet, qu’il a gagné 7 fois, un record qui sera difficile à battre.

« C’est sûr qu’au fil des ans, cela devient de plus en plus difficile. Je m’entraîne peu et je ne fais plus de sport depuis trois ans. Dans ces conditions, je ne peux pas lutter contre Adrien qui lui s’entraîne tous les jours. C’est pourquoi je suis très heureux de monter sur le podium ». Arnaud promet au passage qu’il reviendra de nouveau l’an prochain, car l’Enduropale fait partie de son ADN.

Vidéo SPORTS 59/62 – SportBuzz. Les confidences de Arnaud Demeester.

Aussi, c’est avec beaucoup d’intérêt qu’il suivra la course de Milko Potisek en tant que manager, dans le stand Yamaha samedi.

Classement de la course vintage de l’Enduropale 2023

  1. Adrien Van Beveren (Honda) ASM Croix-en-Ternois
  2. David Herbreteau (Honda) MC Pays des Olonnes à 1’16
  3. Arnaud Demeester (Yamaha) Racing TT à 4’17
  4. Jean Loup Lepan (Tip Top) MC Picard
  5. Maxime Jeanne (Yamaha) Ouville MC
A propos de JEAN-MARC DEVRED 1377 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.