FOOTBALL: LENS BAT NICE 3-0 APRES UN MATCH RENVERSANT !

Lens - Nice
Les Sang et Or solidaires avant Lens - Nice (photo JMD/Sports5962)

Le RC Lens a battu l’OGC Nice 3-0 à l’issue d’une rencontre intense au scénario incroyable jouée dans une ambiance de folie. Les Sang et Or, malmenés en première mi-temps, ont renversé la situation après une seconde période incroyable. Les deux héros s’appellent Jean-Louis Leca et Arnaud Kalimuendo.

Le stade Bollaert-Delelis était à nouveau à guichets fermés pour ce match Lens-Nice comptant pour la 31è journée de ligue 1. Le match du rachat pour les Sang et Or après leur défaite à Strasbourg (1-0) qui les a fait reculer à la 10è place au classement.

Comme d’habitude le public lensois (36 668 spectateurs ce dimanche) était chaud et coloré pour cette rencontre sans supporters niçois. Face aux Aiglons de Christophe Galtier, Franck Haise alignait une formation classique en 3-4-1-2 avec comme gardien Jean-Louis Leca , protégé par Gradit, Danso et Medina. Frankowski, Doucouré, Fofana (c) et Haïdara composaient l’entrejeu artésien tandis que Pereira Da Costa jouait derrière les deux attaquants de pointe Sotoca et Ganago. Le coach lensois laissait en revanche son nouvel international Jonathan Clauss sur le banc.

Nice domine en 1è mi-temps contre Lens

Les Azuréens attaquent le match tambour battant. Amine Gouiri tire de loin mais Leca arrête le ballon dès la 2è minute. Dix minutes plus tard, Andy Delort cette fois place un tir de la tête juste au-dessus de la barre transversale.

Mais le premier épisode important de ce feuilleton à suspense survient peu après le quart d’heure de jeu. Massadio Haïdara est expulsé par M.Delajod suite à une faute sur Youcef Attal. La sanction est sévère. Elle énerve Franck Haise qui prend à son tour un carton jaune. Lens va devoir jouer 1h15 à dix. C’est un début cauchemardesque pour les Sang et Or.

Calmement après le match, Haïdara explique sur cette action: » c’est moi qui touche le ballon en premier. Et c’est lui (Youcef Attal) en glissant qui vient me percuter. Après, je ne sais pas comment les arbitres l’interprètent. Mais on ne va pas polémiquer là-dessus. »

Le kop lensois a vécu un scénario incroyable lors de ce match Lens – Nice (photo JMD/Sports5962)

Jean-Louis Leca stoïque dans la tempête

Forts de leur supériorité numérique, les Niçois font le siège du but de Jean-Louis Leca qui réussit plusieurs parades décisives. Sur le terrain, le match est dur et Cheick Doucouré prend à son tour un avertissement mérité. Des projectiles partent de la tribune Marek. Vu l’ambiance sulfureuse, les deux capitaines Fofana et Dante se parlent et conviennent de calmer leurs équipiers.

L’ambiance reste néanmoins électrique. Et c’est au tour des Niçois de prendre à leur tour deux cartons jaunes pour Guessan (3è) et Gouiri (45+2).

Malgré les vagues venues de la Côte d’Azur, les Lensois résistent courageusement à la tempête. En 1è mi-temps l’OGC Nice a tiré 12 fois au but avec 6 tirs cadrés; contre 0/3 pour le RC Lens. Malgré une ultime occasion pour Justin Kluivert durant le temps supplémentaire, les Sang et Or conservent le score à 0-0 au repos. Presque un exploit sur le vu de cette première mi-temps.

L’entrée en jeu décisive de Kalimuendo

Deuxième épisode… A la reprise Arnaud Kalimuendo remplace Ignatius Ganago très discret en première période. A peine entré en jeu, l’ancien Parisien créé la première occasion lensoise de la rencontre. Les Sang et Or pressent sur le but de Benitez. Ils sont logiquement récompensés par un but de … Kalimuendo sur un tir à ras-de-terre en pivot. Lens mène 1-0 (51è) après avoir été totalement dominé en première période. Et en jouant à 10 contre 11. Incroyable ! C’est ce que l’on appelle un coaching réussi pour Franck Haise.

D’autant que quelques instants plus tard, Cheik Doucouré réussit une frappe enrôlée du droit qui se loge dans la lucarne gauche de Benitez. Lens mène 2-0 à la 55è minute ! Le stade Bollaert-Delelis est en transes.

D’autant qu’un nouveau tournant survient deux minutes plus tard. Le défenseur niçois Mario Lemina, qui a pris deux jaunes depuis la reprise, est expulsé à son tour. L’équilibre est rétabli. Les deux équipes jouent à dix alors qu’il reste plus d’une demi-heure à jouer. Tous les scenarii sont possibles. Mais le renversement de situation est inimaginable.

Kalimuendo réussit le doublé

Et ce n’est pas fini. A la 67è minute, Arnaud Kalimuendo transperce la défense niçoise et marque le 3è but et réussit un doublé personnel. 3-0 pour Lens contre Nice. Le public lensois peut lancer la « ola ». Qui pouvait prévoir un tel renversement de situation sur le vu de la première mi-temps ?

L’ancien entraîneur du LOSC tente le tout pour le tout en effectuant un triple changement. Du coup les Aiglons reprennent la possession du ballon sans réellement se montrer dangereux. Jean-Louis Leca et sa défense tiennent bon face aux assauts de l’OGC. Plus rien ne peut arriver au RCL. Contrairement au club azuréen qui perd son capitaine Danté justement expulsé pour un tacle dangereux sur Kalimuendo. La conséquence certainement d’une frustration énorme et d’une impuissance face aux adversaires en pleine euphorie.

Après avoir joué à 11 contre 10, les Azuréens terminent ce match hors-norme à 9… Une 3è expulsion qui ne change rien au résultat.

L’OGC Nice concède une cuisante défaite 3-0 face à un RC Lens héroïque. Les Artésiens reviennent à la 8è place au classement de ligue 1 à un point du LOSC 7è et à 4 points de Nice 5è qui a vécu un véritable cauchemar en 45 minutes dans l’enfer de Bollaert…

Christophe avait l’air désabusé en conférence de presse (photo Sports 59/62)

Le cauchemar de Christophe Galtier

Christophe Galtier avait la mine déconfite quand il s’est présenté en conférence de presse. Il a attendu de longues secondes avant de répondre à l’inévitable question de l’effondrement en 2è mi-temps. » Je vais essayer de vous expliquer l’inexplicable : je suis convaincu que l’on fait une bonne première période. On a des situations sans arriver à ouvrir le score. Puis en seconde période, aucun effort de repli défensif n’a été fait de la part de mes joueurs. On s’est retrouvé en 4-2-4 et on a été rapidement sanctionnés par la qualité du jeu lensois, même s’ils étaient à 10 contre 11. Ils avaient aussi un supplément d’âme. Je pensais avoir été très précis à la pause sur ce qu’il fallait rajouter. Soit je me suis mal exprimé, soit je n’ai pas été entendu ou écouté.« 

 » Nice a joué une équipe de Lens avec de vrais compétiteurs et qui était contre une équipe avec des gens venus en touristes… »

Christophe Galtier

Juste après, l’entraîneur niçois confirme les propos tenus à chaud au micro de Canal+. » Nice a joué une équipe de Lens avec de vrais compétiteurs et qui était contre une équipe avec des gens venus en touristes. C’est inacceptable. Vous dire ce qu’il se passe dans la tête de certains joueurs, je ne le sais pas mais ça doit nous ramener à beaucoup plus d’humilité. Lens nous a sanctionnés. Sa victoire est logique. C’est la première fois que je vis ça, un tel écart entre une première et une 2e période en supériorité numérique. Dire que j’ai honte, je n’en suis pas loin…« 

Les autres réactions après Lens – Nice

Vidéo Sports 59/62. Arnaud Kalimuendo (RC Lens), auteur de deux buts en 2è mi-temps

Jean-Louis Leca, gardien du RC Lens. » Il faut avoir du caractère pour renverser ce genre de situation. Et ces derniers temps, ça nous jouait un peu des tours et c’était contre nous. Ce soir on a eu du caractère et on a su retourner cette situation. Et quand cela se passe comme cela dans une ambiance exceptionnelle avec un public en folie, c’est une belle soirée. »

Franck Haise, entraîneur du RC Lens. » C’est la victoire de l’intelligence, de la cohésion, de la générosité… C’est une belle victoire. Pour Nice, ce n’était pas facile. Une équipe à 11, qui a des objectifs très élevés, se dit qu’elle doit gagner à 11 contre 10. Forcement elle va faire des choses un peu différentes et c’est sur ça qu’on les attendait. On devait être très solide et se dire qu’ils allaient s’ouvrir. Il ne fallait pas perdre le ballon après 2 passes et se montrer juste. J’ai dit lors de la causerie que ma fierté ne dépendra pas du classement final mais du comportement de mes joueurs jusqu’à la fin. C’est ça que j’attends, qu’ils donnent du plaisir jusqu’au bout. Ma fierté est là et ça dépend de nous.« 

Cette victoire lensoise rebat les cartes pour la fin du championnat dans la course aux places européennes. On attend maintenant avec impatience le derby entre le LOSC et le RC Lens le 16 avril au stade Pierre-Mauroy.

La feuille de match de Lens – Nice

RC Lens-OGC Nice: 3-0 (0-0)

31è journée de Ligue 1. Stade Bollaert-Delelis. 36 668 spectateurs. Temps doux et ensoleillé. Pelouse en bon état.

Arbitre: Willy Delajod

Buts : RC Lens : Kalimuendo (50’), Doucouré (56’), Kalimuendo (67’)

Avertissements –  Doucouré (31’), Sotoca (66’) pour le RC Lens. Guessand (38’), Gouiri (45’+3), Lemina (49’, 57’) pour l’OGC Nice.
Cartons rouges : RC Lens : Haïdara (17’). OGC Nice : Lemina (57’), Dante (90’+1).

RC Lens : Leca – Frankowski, Medina, Danso, Gradit, Haïdara – Fofana (Berg, 82’), Doucouré – Pereira Da Costa (Clauss, 74’) – Ganago (Kalimuendo, 46’), Sotoca (Machado, 90’). Entraîneur: Franck Haise.
OGC Nice : Benítez – Bard (Brahimi, 67’), Dante, Todibo (Daniliuc, 81’), Atal (Lotomba, 44’) – Gouiri (Thuram, 67’), Lemina, Rosario, Kluivert (Stengs, 67’) – Guessand, Delort. Entraîneur Christophe Galtier.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 912 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.