BASKET-BALL: L’ESBVA – LM VEUT JOUER SUR LES TROIS TABLEAUX

ESBVA Tarbes
Les Guerrières célèbrent leur victoire face à Tarbes (photo JMD/Sports5962)

En s’imposant largement face à Tarbes (86-51) mardi soir face à Tarbes, l’ESBVA – LM termine 1ère de la poule L en Eurocoupe féminine et se qualifie pour la suite de la compétition. Les « guerrières » confirment leur forme du moment et enchaînent avec la Coupe de France avant de retrouver un championnat de Ligue féminine où elles sont également bien placées. L’ESBVA veut jouer sur les trois tableaux cette saison.

Le Palacium était bien garni pour ce dernier tour de poule qualificative d’Eurocoupe féminine. La salle rénovée de Villeneuve-d’Ascq était complète la quinzaine précédente avec le match international France- Lituanie puis la rencontre de LFB contre Landerneau. Il y avait de l’ambiance pour ce choc franco-français dans lequel les deux équipes étaient déjà qualifiées. L’enjeu tenait donc dans l’objectif d’obtenir le meilleur classement possible pour la suite de la compétition.

Une grande joueuse (au propre comme au figuré) a lancé la rencontre. Isabelle Fijalkowski était l’invitée d’honneur de cette rencontre. Tradition oblige, le public est resté debout jusqu’au premier panier villeneuvois. L’effort n’a pas été trop dur car Jolene Anderson marque à trois points dans les premières secondes.

Une première mi-temps disputée

Les guerrières vont rapidement creuser l’écart pour le porter à +13 au bout de cinq minutes. Mais les Tarbaises sont décidées à ne rien lâcher et parviennent à égaliser 17-17. Finalement, les villeneuvoises gagnent le 1è quart-temps 21-17 grâce à deux paniers consécutifs de Christelle Diallo et Janelle Salaun dans la dernière minute.

Supérieures au rebond, les joueuses locales dominent le 3ème quart-temps. Leur adresse fait la différence et l’écart atteint +17 (44-27) au repos sur un lancer franc de Caroline Hériaud. Sans faire un match parfait, l’ESBVA a maîtrisé cette première période et confirmé la forme du moment.

Les Villeneuvoises, en blanc ont dominé la partie de bout en bout (photo JMD/Sports5962)

Les Villeneuvoises poursuivent sur leur lancée victorieuse dans le 3ème quart-temps. Sous l’impulsion de Sandra Yguervavide, l’ESBVA poursuit son pilonnage sur une formation tarbaise de plus en plus dominée dans tous les secteurs de jeu.

Le public continue à pousser ses joueuses même s’il vit une soirée tranquille. Effectivement puisqu’à la fin de ce 3ème quart-temps, Villeneuve mène 63-41. Le match est plié. Le court intermède permet au speaker de présenter les joueuses de « l’Académie des Grandes », le centre de formation, dont l’une des joueuses, Eloïse Pavrette, participe à la rencontre européenne.

Une deuxième mi-temps à sens unique

Vu l’absence de suspense, l’ambiance va légèrement retomber dans le dernier quart-temps. Pas longtemps. Caroline Hériaud continue à bien distribuer le jeu. La « ola » peut partir à 5 minutes de la fin. Les joueuses participent presque toutes à la fête car elles sont 9 à scorer durant la rencontre européenne.

Le « three » de Janele Salaun soulève les spectateurs de leur siège car l’écart dépasse alors les 30 points. La première place du groupe est assurée. L’ESBVA a tourné comme un rouleau compresseur pour s’imposer 86-51 après un ultime panier de Binta Drame.

Opération réussie pour les Guerrières. Après la rencontre, Johanne Gomis constatait la bonne prestation de son équipe. Elle a ainsi défini les éléments de cette victoire lors de la conférence de presse.

Vidéo. Johanne Gomis en conférence de presse après ESBVA – Tarbes.

La capitaine villeneuvoise a également déclaré sur ce match que,  » face à Tarbes on a toujours envie de faire mieux. On sait de quoi elles sont capables. On sait très bien que si on n’est pas concentrées, si on les laisse jouer leur jeu, mettre le ballon là où elles ont envie qu’il aille, elles peuvent nous faire déjouer et elles peuvent nous battre comme c’est déjà arrivé sur la Coupe d’Europe. C’est une équipe qu’on respecte et contre laquelle on a eu envie de jouer très sérieusement. »

L’ESBVA une équipe sans star, mais ambitieuse

« Villeneuve est ambitieux. Le public est ambitieux. Tous les gens qui font partie de près ou de loin de l’ESBVA LM ont envie de la voir où ils l’ont connu aussi. », a conclu Johanne Gomis, qui s’est sentie bien après cette reprise.

 » Notre victoire, on la doit surtout à notre solidité défensive »

Rachid Meziane

Rachid Meziane, le coach de l’ESBVA,lui semblait satisfait de voir que toutes ses joueuses avaient pris part directement à la victoire. « C’est la force de notre équipe. On sait qu’on n’a pas de super-stars ici… Notre victoire, on la doit surtout à notre solidité défensive. On voit que les matches se suivent mais ne se ressemblent pas spécialement. Une fois qu’on respecte le plan de jeu et qu’on y met l’intensité nécessaire, on arrive à gagner tous les quarts-temps. Offensivement, on a encore une petite marge. ..Temps de jeu réparti. Scoring réparti. On est content ce soir. »

Johanne Gomis a apporté toute son expérience (photo JMD/Sports5962)

L’ESBVA-LM termine 1ère de la poule L d’Eurocoupe, à égalité de points avec Tarbes (5 victoires et 1 défaite pour les deux équipes). Mais elle devance le club pyrénéen grâce à sa nette victoire au match retour qui lui donne l’avantage au goal-average direct (+24). Elle se classe aussi au 5ème rang du ranking des 32 qualifiés. Pas mal…

Les Nordistes poursuivent leur parcours européen et se qualifient pour les play-off en bonne position au ranking. On notera le carton plein des 6 clubs français engagés. En 1/16ème de finales, l’ESBVA-LM affrontera Clarinos, club de Teneriffe aux Canaries le 15 décembre au match aller. Le retour aura lieu au Palacium le 22 décembre. Ce sera le dernier match de l’année.

Des ambitions affirmées pour l’ESVBA-LM

Entre-temps, il y aura deux matches de LFP, en décembre, et aussi la Coupe de France dès ce week-end contre la Glacerie (près de Cherbourg) samedi 4 décembre à 20h. L’entraîneur villeneuvois comme ses joueuses compte jouer à fond ces trois compétitions. Quand nous lui avons demandé s’il avait l’effectif pour courir trois lièvres à la fois, voilà ce que Rachid Meziane nous a répondu.

Vidéo. Rachid Meziane en conférence de presse sur les ambitions de l’ESBVA.

L’ESBVA -LM effectue donc une première partie de saison tout à fait satisfaisante, même si le plus dur reste à faire. Villeneuve est actuellement 3ème en LFB avec 13 points (5 victoires et 3 défaites), à un point seulement de Charleville et Lyon. Elles vont jouer à La Roche/Yon avant de recevoir Angers pour finir l’année 2020.

Un carton plein sur ces derniers matches et les guerrières pourront passer Noël au chaud, et repartir en 2022 avec le plein d’ambitions.

PLACE A LA COUPE DE FRANCE

Pas le temps de souffler pour les Guerrières… Trois jours après leur qualification en Eurocoupe, elles jouent samedi soir dans le Nord-Cotentin, en Coupe de France. Ce sera pour les 1/8èmes de finale dans lesquels Saint-Amand recevra la Roche/Yon.

On ne sait pas grand-chose de ce club de Cherbourg, qui a changé de nom cet été. Sinon qu’il évolue un échelon en-dessous de l’ESBVA, en Ligue féminine 2. Rachid Meziane concède ne pas savoir grand-chose sur son adversaire du week_end.  » On connaît juste quelques joueuses comme Lucy Carlier. Je connais aussi un peu le coach. C’est une équipe qui est aujourd’hui en difficulté en ligue 2. Elle a perdu une joueuse et récupéré une nouvelle étrangère. C’est une équipe qui va peut-être se chercher, remettre des choses en place.« 

Selon Johanne Gomis, la Coupe de France constitue un objectif pour l’ESBVA. « On est une équipe ambitieuse et il faut aller n’importe où et gagner chacun des matches avec la manière. Peu importe qui on joue en Coupe de France, c’est quelque chose qui ferait plaisir à notre président… Pour une fois qu’on a un tirage qui n’est pas Bourges, à Bourges. On va prendre ce match comme il faut ».

Propos confirmés par Rachid Meziane. » On va prendre ce match très au sérieux contre cette équipe La Glacerie qui aura certainement zéro pression contre nous. C’est souvent dans ces conditions là que l’on peut sortir de gros matches et faire opérer la magie de la compétition. A nous d’être sérieux ».

USLG Cherbourg-en-Cotentin/ ESB Villeneuve-d’Ascq Lille Métropole, 1/8èmes de finale du Trophée Joé Jaunay. Samedi 4 décembre (20h) au COSEC de la Saillanderie.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 917 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.