BASKET-BALL : NAISSANCE DE LA PRO LEAGUE 3X3 A MONS-EN-BAROEUL

Pro League 3x3 Mons
Le premier tournoi de la Pro League 3x3 ce week-end à la Hoops Factory (photo FFBB)

La Fédération Française de BasketBall (FFBB) a annoncé le 18 janvier la création de la Pro League 3×3 Hoops Factory Edition, la première ligue 3×3 de niveau professionnel en France; cette nouvelle compétition débutait ainsi dès ce week-end à Mons-en-Baroeul, premier stop de cette Pro league 3×3 à la française. Amsterdam chez les Hommes, et La Plagne chez les Femmes, remportent ce premier tournoi. Le suivant a lieu la semaine suivante au même endroit.

Le basket 3×3 est certainement l’un des sports en vogue chez les jeunes. C’est en effet la résultante du basket de rue (le street basket) et des playgrounds très pratiqués dans les cités. Le phénomène s’est vite répandu puisque le 3×3 est devenu discipline olympique lors des derniers Jeux Olympiques d’été à Tokyo. Et il se poursuivra aussi à Paris 2024, aux côtés du basket à 5 traditionnel, qui se tiendra en grande partie à Lille. Les Lillois ont d’ailleurs découvert ce sport urbain lors de l’Open de France, organisé en juillet 2021 au Champ de Mars.

En attendant cette seconde échéance olympique, un tournoi de préparation avait lieu ce week-end dans la banlieue de Lille. C’était d’ailleurs dans un lieu dédié à la pratique de ce sport très populaire chez les jeunes: la Hoops Factory de Mons-en-Baroeul. C’était le premier « stop » de la toute nouvelle Pro League 3×3.

La Fédération française de basket-ball (FFBB) est à l’origine de cette création.

Pourtant, la promotion de l’évènement a été particulièrement « light ». Elle s’est surtout faite sur les réseaux sociaux, ce qui correspond à la clientèle jeune de ce sport. Il y avait donc un peu de monde sur le terrain aménagé pour l’occasion à la Hoops Factory, une ancienne usine reconvertie en complexe de basket-ball.

Une ambiance play-grounds à l’américaine

L’ambiance 3×3 y était, avec musique pour accompagner les matches de 10 minutes. Plus un speaker qui a adopté le look de George Eddy et son accent pour animer l’évènement. On aime ou on n’aime pas… Du coup, durant deux jours, les rencontres se sont enchaînées sur le parquet installé pour l’occasion avec une ambiance typiquement américaine.

Le niveau en tous cas est top. Cette nouvelle Pro League constitue en effet le premier évènement international 3×3 de la saison. Certaines des meilleures équipes du Monde sont présentes pour débuter l’année en vue de la reprise du FIBA 3×3 World Tour. C’est aussi l’occasion pour les joueurs et joueuses internationaux de préparer les tournois de qualification olympique (TQO) du mois de mai. C’est ainsi que les joueuses du groupe France étaient là à Mons-en-Baroeul. Avec un groupe de 12 réparties en 3 équipes, après un stage qui a duré une semaine au CREPS de Wattignies.

«  Ce stage s’est très bien passé« , confirme ainsi la meneuse de jeu Marie-Eve Paget. « Les nouveaux logements sont tout neufs. Nous avons bien mangé. La salle était cool. Nous avons vraiment bénéficié de super conditions pour préparer le tournoi. »

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. Interview de Marie-Eve Paget lors du premier stop de la Pro League

Les Bleues présentes à Lille

Un environnement que connaissent bien deux joueuses du groupe. Hortense Limousin a joué trois saisons avec les « green girls » de Saint-Amand-les-Eaux. Myriam Djekoundade a elle aussi évolué une saison à Saint-Amand, puis une autre à l’ESBVA. Elles ont quitté les deux clubs nordistes pour intégrer le groupe France et préparer les JO de Paris à temps plein. Ce groupe comprend 8 joueuses, sous la direction de l’entraîneur national Yann Julien. En fait partie également l’ancienne joueuse du COB Calais Eve Wembanyama, qui n’est autre que la soeur aînée de Victor, la nouvelle star du basket français.

Mais vu un problème de blessures dans l’équipe de La Plagne, qui constitue le socle des Bleues, l’équipe 1 a déclaré forfait et elles n’ont pas pu jouer. Mais l’essentiel n’est pas là. Ce qui importe, c’est de décrocher la sélection pour Paris car il n’y a que 4 joueuses par équipe nationale. Toutes deux ont de bonnes chance d’en faire partie, aux côtés de la star de l’équipe de France 3×3, Laëtitia Guapo.

Pro League 3x3 à Mons
La Plagne 2 a gagné le premier stop à Mons-en-Baroeul (photo FFBB)

Les Bleues en tous cas ont largement dominé ce premier tournoi. La Plagne 2 avec le quatuor Guapo-Paget-Cornélie-Droguet s’impose en finale face à Clermont-Ferrand 21-12. Auparavant, la Plagne avait éliminé la 3è équipe française, Saint-Denis, 21-5 en demi-finales.

Un tournoi masculin très engagé

Dans le tableau masculin, les meilleures équipes du monde étaient donc présentes pour se livrer de véritables batailles dès les quarts de finale. Les éliminatoires livraient un quart franco-français entre les deux équipes de Paris, dont sortait victorieuse l’équipe de Franck Séguéla, Jules Rambaut, Paul Djoko et Raphaël Wilson.

Paris 2 retrouvait ensuite en demi-finale un adversaire de poids, Kandava et ses deux joueurs lettons champions olympiques. Portés par un Paul Djoko énorme, les français s’imposaient sur un game winner (une prolongation à la mort subite) 21-19. En finale c’est finalement Amsterdam qui se dressait sur la route de Paris 2.

Les Néerlandais, privés de Dimeo Von der Horst victime d’une blessure au dos dès le premier match de la journée, parvenaient malgré tout à se défaire des favoris lituaniens LTU Basketball, puis de San Juan de Porto Rico, la puissance montante du 3×3 mondiale. A 3 contre 4, malgré le soutien du public lillois aux Parisiens, Amsterdam s’imposait 17-15 l’issue d’une finale intense.

Toutes ces équipes se retrouveront dès le week-end prochain dans la même salle de Mons-en-Baroeul, pour le 2è stop de la nouvelle Pro League 3×3.

Vidéo FFBB. Les temps forts du premier stop à Lille.

Classement de la Pro League 3×3 à Mons-en-Baroeul

Tableau Féminin

Demi-finales

  • Clermont-Ferrand/Amsterdam:14-12
  • La Plagne 2/saint-Denis: 21-5

Finale

  • La Plagne 2/Clermont-Ferrand: 21-12

Tableau masculin

Demi-finales

  • Paris 2/Kandava (Lettonie): 21-19
  • Amsterdam/San Juan (Porto Rico): 17-15

Finale

  • Amsterdam/Paris 2: 17-15

Retrouvez aussi l’interview de Marie-Eve Paget sur Dailymotion SPORTS 59/62.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1513 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.