BASKET. DECOUVERTE DU 3X3 A LILLE AVEC L’OPEN DE FRANCE

match Open de Lille 3X3
Rennes contre Nantes, dans le tournoi masculin (photo@JMD/Sports5962

Pour sa dixième édition, l’Open de France 3×3 s’est déroulé à Lille, sur l’esplanade du Champ de Mars, les 16 et 17 juillet. C’est le point d’orgue de la saison qui aura regroupé cette année, malgré la pandémie, 12 Opens Plus entre mi-juin et début juillet, permettant à plus de 140 équipes, soit plus de 600 joueurs et joueuses de participer au circuit. Un seul objectif en tête pour tous : marquer un maximum de points au classement de la Superleague, pour décrocher son billet pour l’Open de France. Pour le public lillois, c’était l’occasion de découvrir une nouvelle discipline plus fun que le basket classique. Un sport jeune qui fait son entrée aux Jeux Olympiques de Tokyo.

Cette saison, pour la première fois, l’Open de France s’étalait sur deux jours afin de mettre les joueurs dans les meilleures conditions de récupération et de performance. L’évènement se passe sur un village installé sur l’esplanade du Champ de Mars. L’entrée est gratuite. Mais il faut produire un pass sanitaire pour y accéder, ce qui limite forcément la fréquentation. Encore que… Les initiés ne manquent pas cette occasion de voir à l’oeuvre les meilleures équipes du pays.

Un sport plus fun

Durant 5 jours, l’immense parking proche du Bois de Boulogne avait l’allure d’une tournée d’été grâce à l’Open de France. Plusieurs terrains de basket 3X3, des tribunes assises, des chapiteaux pour les exposants ont permis d’accueillir un public curieux de découvrir une nouvelle discipline olympique. Et cela, à quelques jours des JO de Tokyo. Un sport dérivé du basket-ball traditionnel, mais plus ludique et plus spectaculaire. Avant l’Open de France, trois jours de portes ouvertes et de qualification étaient proposés à tous.

Vidéo. L’Open de France au Champ de Mars de Lille

Expliquons d’abord les règles. Les matches opposent deux équipes de trois joueurs sur un demi terrain de basket avec un seul panier.

Le match se joue en 10 minutes avec décompte de temps ou 21 points si l’une des deux équipes atteint ce score avant la fin du temps réglementaire.
Le chrono est arrêté à chaque coup de sifflet et durant les lancers-francs.
En cas d’égalité à la fin du temps réglementaire, après une pause d’une minute, les deux équipes jouent une prolongation. La première équipe qui marque 2 points remporte la partie.

Les paniers valent 1 point à l’intérieur de l’arc de cercle (6,75 m) et 2 points à l’extérieur. Un lancer- franc vaut 1 point.

Le premier sport urbain au monde

L’émergence du 3×3 repose sur une conception moderne, jeune et fun du basket, en adéquation avec les aspirations d’un public à la recherche d’un sport spectaculaire et rapide, qui laisse une grande part à la créativité des joueurs. C’est clairement un sport issu des playgrounds , ou le streetball, si populaires auprès des jeunes des cités. Les tournois se déroulent souvent dans une ambiance de festival de culture urbaine, qui attire une nouvelle audience, plus jeune autour du terrain.

Il complète le basket-ball en salle comme le beach volley l’a fait pour le volley-ball. On peut aussi le comparer aux tournois de sixte pour le football, qui permettent à chacun de venir jouer avec des copains dans des petits tournois de village.

L’Open de France a attiré du public malgré le pass sanitaire (photo@JMD/Sports5962)

Sur le plan international, les premières Coupes du Monde et les premiers Championnats d’Europe sont apparus en 2012. Ces deux compétitions existent dans les catégories séniors féminine et masculine, mais aussi U23 et U18 féminine et masculine. En 2019, la Coupe du Monde s’est déroulée à Amsterdam (Pays-Bas – 18 au 23 juin) et l’Équipe de France féminine a décroché la médaille d’argent tandis que les masculins ont terminé 6ème. La Coupe d’Europe, quant à elle, a eu lieu à Debrecen (Hongrie – du 30 août au 1er septembre) et les féminines ont été sacrées Championnes d’Europe, quand les masculins ont été vaincus en finale (médaille d’argent).

La 10ème édition de l’Open de France 3X3 à Lille

En 2012, la FFBB a créé l’Open de France 3×3 pour réunir les meilleurs joueurs et joueuses de 3×3 de France dans un même tournoi. Depuis, cette compétition est organisée chaque année en extérieur, dans un lieu emblématique au coeur d’une ville. C’est un véritable événement qui est mis en place autour du tournoi. Les animations pendant quelques jours précédents l’Open. C’est l’étape finale de la Superleague 3×3 : le vainqueur remporte la Superleague.

Pass sanitaire et masque obligatoire pour les spectateurs (photo@JMD/Sports5962)

L’Open de France 3X3 se passe en public. à Lille. L’entrée est totalement gratuite. Mais après les nouvelles annonces gouvernementales, le pass sanitaire est obligatoire. Tout comme le masque même si la compétition se déroule en plein air.

Les plages horaires d’ouverture étaient très larges: le village fonctionnait de 10h à 23h. La compétition débutait à partir de 15h30. Le public a ainsi pu assister à des matches en semi nocturne grâce à l’éclairage installé sur les grounds.

Victoires de Rennes et Nantes

Chez les hommes, le public attendait beaucoup le team Bishop, composé de joueurs nordistes. Mais ceux-ci vont s’incliner en 1/4 de finale (16-21) contre Team Paris. Le tournoi est remporté par Nantes, vainqueur de Tchaff en finale, avec Charly Pontens, Thimoté Vergiat, Jules Rambaut et Franck Séguéla.

Chez les dames, victoire de Rennes face à Toulous’N Alsaci’N en finale (18-16). Grande satisfaction de la meneuse bretonne Aurore Patou qui a déclaré: »  On a pris les matchs les uns après les autres, aucun match n’a été facile. On a dû se battre à chaque match et on a seulement réalisé qu’on allait le faire dans les dix dernières secondes. On s’est dit c’est bon les meufs, on l’a fait ! »

A Tokyo, il y aura une équipe de France féminine, avec la néo-villeneuvoise Caroline Héraud. Malheureusement, les masculins ne se ont pas qualifiés. L’ossature de cette équipe de France a ainsi participer à l’Open de France sous les couleurs de Team Paris avec Dominique Gentil, Angelo Tsagarakis, Raphaël Wilson et Antonio Eito.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 178 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.