CYCLISME. LA PREMIERE ETAPE DU TOUR DE WALLONIE MARQUEE PAR LE DEUIL NATIONAL

deuil national sur la 1è étape du Tour de Walloniela minute de silence
La minute de silence des coureurs avec Loïc Vliegen (photo@JMD/Sports5962)

La première étape du Tour de Wallonie a été marquée par la journée de deuil en Belgique. Cette journée de recueillement avait été décrété pour rendre hommage aux victimes des inondations qui ont durement frappé l’est du pays la semaine dernière. Le parcours de cette course par étapes a d’ailleurs été modifié à cause de ces tragiques évènements. D’où une ambiance contrastée au départ de la 1ère étape à Genappe, dans le Brabant Wallon.

Après le huis clos de l’année dernière, le village-départ de la première étape du Tour de Wallonie retrouvait cette fois la convivialité des éditions précédentes. Buffet pour les VIP. Accès du public au départ. Cela sous le soleil retrouvé. La petite ville de Genappe, non loin de Waterloo, offrait une image sympathique du cyclisme d’avant-covid. Pourtant, la bonne humeur ne s’imposait pas vraiment.

Le soulagement des organisateurs

L’évènement cycliste était directement impacté par les inondations qui ont meurtri la Wallonie. La veille les organisateurs ont dû annulé la 2ème étape prévue mercredi entre Verviers et Herve. Mais c’était la bonne nouvelle de la matinée. Une solution de secours a été trouvée dans la soirée de lundi. Il y aura bien une étape, disputée sur le circuit automobile de Zolder (voir encadré). Un soulagement pour le comité d’organisation dirigé par Christophe Brandt.

Ainsi, d’autres organisateurs de courses de l’eurorégion ont manifesté leur soutien. A Genappe, on notait la présence de Jean-Luc Vandenbroucke (Grand Prix Samyn et Binche- Chimay- Binche) et de Bernard Martel, le président des Quatre Jours de Dunkerque. » Une annulation de dernière minute provoque des frais importants, notamment au niveau de l’hôtellerie qui a été réservée de longue date », nous explique ainsi ce dernier.  » Sans compter la réaction des partenaires ». Ce sauvetage de dernière minute a soulagé les organisateurs du Tour de Wallonie.

Pour le reste, l’avant-départ s’est déroulé normalement, dans le respect des règles sanitaires déjà mises en place l’an passé. La présentation des équipes sur le podium départ a été rythmée avec 25 équipes présentes.

L’équipe Groupama- FDJ sur le podium départ à Genappe (photo@JMD/Sports5962)

En réalité, un bouleversement survient dans cette avant course. Un deuil national avait été décrété ce mardi par les autorités belges. Une minute de silence officielle a eu lieu à 12h dans tout le pays. A Genappe aussi même si cette minute s’est avérée très bruyante. Les pompiers avaient en effet déclenché leur balise d’alerte pour rappeler l’action des secours durant les inondations.

Deux minutes de silence bien différentes

Un quart plus d’heure, une autre minute, plus silencieuse cette fois, s’est déroulée sur la ligne de départ, à l’initiative des organisateurs. Les coureurs et les spectateurs se sont recueillis ensemble. En première ligne du peloton figurait, le casque à la main, Loïc Vliegen. Le lauréat du Tour de Wallonie 2019 est en effet le coureur le plus concerné par le drame. Natif de Verviers, il réside à Herve. C’est donc son étape (Verviers- Herve), celle sur laquelle il souhaitait briller, qui a été annulée. Mais le coureur wallon, bien sûr, était surtout touché par le drame connu par les victimes et leurs proches.

Dans ces conditions, la course qui avait lieu sur un parcours accidenté avec quatre côtes de 2ème catégorie semblait presque anecdotique, lorsque le peloton a quitté Genappe, direction Héron, vers 12h30.

Groenewegen gagne au sprint

Une longue échappée de sept coureurs va animer cette étape longue de 185km. Dries De Bondt, Andreas Goeman, Tom Paquot, Baptiste Planckaert, Rasmus Quaade, Julius Van Den Berg et le Français Alexis Gouegeard seront finalement rejoints. La victoire se joue au sprint à Héron. Le Néerlandais Dylan Groenewegen s’impose devant le Français Hugo Hofstetter et le Belge Gianni Vermeersch.

C’est le premier succès de Groenewegen depuis son retour de suspension. Déclassé du Tour de Pologne en août 2020 après avoir provoqué la grosse chute dont la principale victime avait été Fabio Jakobsen (P-B), Groenewegen avait écopé d’une suspension de 9 mois. « Cette période de ma vie a été très dure à traverserJ’ai mis le vélo hors de mes priorités. J’ai aussi connu des problèmes privés, familiaux ». a ainsi expliqué le vainqueur à Héron. » J’ai réussi à remonter la pente et je remercie mon équipe pour tout le travail accompli, notamment dans cette première étape du Tour de Wallonie où j’ai retrouvé le chemin de la victoire. La 2e étape à Zolder sera encore une affaire de sprinters. Nous ferons tout pour tenter de nous imposer. » Le sprinter néerlandais portera ainsi le maillot de leader mercredi au départ à Zolder.

ENCADRE. La 2ème étape remplacée par un circuit

Annulée dans sa formule initiale, entre Verviers et Herve, en raison de la catastrophe des intempéries, la 2e étape de la course se déroulera mercredi sur le circuit automobile de Zolder, en 30 tours de 4 kilomètres. Le départ sera donné à 15 heures. L’étape, qui comprendra 3 sprints bonifications, entrera en ligne de compte pour le classement de l’épreuve wallonne.« Nous saluons le circuit de Zolder qui offre au Tour de Wallonie une belle solution de remplacement, un beau clin d’œil le jour de notre Fête nationale ». a indiqué Christophe Brandt, directeur de l’Ethias Tour de Wallonie. « Nous serons ainsi en mesure d’offrir une étape aux coureurs ce mercredi, ce qui est très important à nos yeux. »

Le circuit automobile de Zolder accueillera la 2ème étape mercredi

L’ancien coureur et directeur sportif Marc Wauters a fait cette proposition à Christophe Brandt. De ce fait, cette 2ème étape du Tour de Wallonie se déroulera dans le Limbourg, en territoire flamand ! Sur ce circuit automobile de Zolder qui accueillait avant Spa-Francorchamps le Grand Prix de Belgique de formule 1. Un beau geste de solidarité, le jour de la fête nationale belge.

Le départ prévu jeudi à Montzen (Plombières) sera déplacé à Mont Rigi, annonce aussi L’Avenir. Le parcours se voit ainsi amputé d’environ 45 km. Pour compenser, un tour de circuit local entre la Roche-en-Ardenne et Erezée, ville d’arrivée, sera ajouté.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 136 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Arnaud Démare en échec à la Vuelta à l'image de sa saison

Les commentaires sont fermés.