BOXE : MATHIEU BAUDERLIQUE CHAMPION D’EUROPE DES MI-LOURDS !

Mathieu Bauderlique est devenu champion d’Europe des poids mi-lourds vendredi soir. C’était à l’occasion d’un gala de boxe exceptionnel organisé … à Roland-Garros, le temple du tennis. Le boxeur d’Hénin-Beaumont a battu l’expérimenté Russe Igor Mikhalkin par abandon à l’appel de la 8ème reprise. A 32 ans, l’ancien médaillé olympique obtient son premier « vrai » titre chez les professionnels.

Il a fallu attendre la fin de la 7e reprise pour voir le Russe jeter l’éponge, gêné notamment par une blessure à l’oeil infligée par le Français. Celui-ci a multiplié les coups au visage de son adversaire. Supérieur dans tous les domaines, Bauderlique a fait ce qu’il fallait pour repartir avec le titre tant espéré.

Une victoire sans équivoque

Devant les caméras de Canal+, et sous l’oeil avisé de l’ancien champion du monde Fabrice Tiozzo, le boxeur artésien a fait preuve de beaucoup d’humilité. “Je suis un peu un diesel, j’ai pris trop de coups et je voulais lâcher les chevaux à partir du 8e round. Bien sûr, je suis satisfait ce soir même si j’ai encore une marge de progression, j’ai manqué de précision, de fluidité, pour finir ce combat dignement. J’ai pris trop de coups aussi, bêtement. » Un auto-jugement un peu sévère, qui reflète parfaitement la modestie de Mathieu, l’enfant des corons.

Les deux boxeurs se sont chaleureusement embrassés à l’issue de ce combat loyal. Le Nordiste a largement dominé le match et pris d’entrée l’initiative. A la 3ème reprise, il touche le Russe. Blessé à l’oeil droit, Mikhalkin va tenir jusqu’à la fin de la 7ème reprise, avant de renoncer. Il reconnaissait ainsi la supériorité du Français.

Alors que l’on voyait juste derrière lui la présidente du Conseil régional d’Ile-de-France Valérie Pécresse, qui assistait à la réunion, Mathieu Bauderlique a analysé son combat avec beaucoup de lucidité. Sur l’avenir, il a indiqué « ne pas vouloir brûler les étapes. J’ai encore beaucoup de travail. Je vais d’abord défendre plusieurs fois mon titre européen avant de m’attaquer au titre mondial ». Un choix partagé par Fabrice Tiozzo qui confirme la différence de niveau entre les deux titres.

Mathieu Bauderlique, un produit de l’école héninoise

Ce garçon bien élevé est entraîné à Hénin-Beaumont par Mohamed Nichane (comme l’ancien champion du Monde Nordine Oubaali). Depuis son passage chez les professionnels en 2011, Mathieu Bauderlique disputait son 22ème combat. Il compte aujourd’hui 21 victoires pour une seule défaite. On se souvient aussi de sa parenthèse olympique. En 2016, il est revenu dans les rangs amateurs pour disputer les Jeux de Rio où il a obtenu la médaille de bronze dans sa catégorie. Depuis, il mène sa carrière avec patience.

Mathieu Bauderlique n’a pas manqué de citer sa région dans cette interview d’après-match. Il a toujours conservé sa licence au Boxing-Club Héninois.  » Je suis satisfait de rapporter un titre supplémentaire à la France, à mon club, au pays et à ma région également.« 

Le boxeur héninois a également cité sa ville. Il a idéalement lancé ses collègues de la « Team solide » si brillante à Rio. Souleymane Cissokho a défendu victorieusement son titre WBA intercontinental des super welters face au Russe Ismail Illiev.

Ensuite, le poids lourds Tony Yoka va conclure la soirée en battant le Croate Petar Millas par arrêt de l’arbitre à la 7ème reprise. Le champion olympique 2016 enchaîne sa 11ème victoire consécutive chez les pros, et la 9ème avant la limite.

Cette belle soirée de boxe était dédié à la mémoire de Jean-Paul Belmondo, un grand amateur de boxe. L’acteur décédé cette semaine aurait certainement apprécié.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 187 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.