LIGUE 2 : LE MECONTENTEMENT MONTE CHEZ LES SUPPORTERS DE VALENCIENNES

supporters de Valenciennes
Olivier Guégan a discuté avec un groupe de supporters à la sortie du stade (photo JMD/Sports 5962).

La nouvelle défaite de Valenciennes au stade du Hainaut face à Quevilly-Rouen (1-2) lors de la 7ème journée de Ligue 2 samedi soir a provoqué la colère des supporters. Une colère certes maîtrisée. Mais une partie réclame maintenant des comptes à Olivier Guégan. Tout en demandant toujours la démission de l’équipe dirigeante en place.

Ce sera peut-être l’image à retenir de cette décevante soirée de football pour les spectateurs valenciennois. Celle de l’entraîneur, Olivier Guégan, bloqué à la sortie du parking joueurs par un groupe de supporters venus demander des comptes. Sans agressivité cependant.

C’est pourquoi le coach du VAFC est sorti de sa voiture pour dialoguer avec un groupe d’une dizaine de personnes. Le ton n’est pas monté. Les uns remettaient en cause les choix tactiques de Olivier Guégan. Ce dernier déplorait certains écrits sortis sur les réseaux sociaux, tout en reconnaissant: » vous avez raison d’être mécontents« .

Vers un début de crise ?

Ce nouvel échec à domicile passe mal et on peut se demander si la crise ne couve pas. En fin de rencontre déjà, une partie du public scandait: » direction démission ! » Cette fois, ce n’est plus le seul nom de Eddy Zdiech, le président, qui est mis en exergue.

5666 spectateurs assistaient à ce match contre Quevilly-Rouen (photo JMD/Sports 5962)

Valenciennes concède la 4ème défaite de la saison et la 3ème dans son fief du stade du Hainaut. Avec 5 points en 7 matches, le club hennuyer s’enfonce peu à peu dans les fonds du classement de Ligue 2: 17ème, juste avant le potentiel barragiste Dijon, et Dunkerque, où cela ne va pas mieux malgré les renforts du mercato et un match nul 0-0 contre la lanterne rouge, Nancy.

Cette défaite 1-2 face à une équipe de Quevilly qui n’a rien d’un foudre de guerre passe mal chez les supporters de Valenciennes. Olivier Guégan, qui ne s’est pas attardé après la conférence de presse, pointait de « la colère et de la frustration« , tout comme le nouvel arrivé Quentin Lecoeuche, qui espérait d’autres débuts, et qui avoue que les joueurs » se sont dis les choses « au vestiaire après ce nouvel échec.

Même l’entraîneur de Quevilly-Rouen Métropole Bruno Irlés, a pointé, en parlant de son adversaire du soir, « d’une équipe qui doute ».

Olivier Guégan sur la sellette ?

En conférence de presse après le match, Olivier Guégan accusait le coup. Une fois de plus, son équipe s’est inclinée après avoir pourtant ouvert le score dès la 17è minute par Baptiste Guillaume. Mais une fois de plus, ces Valenciennois fébriles n’ont pas su tuer le match. Le coach a insisté sur la nécessité de rester soudé pour sortir de cette « mauvaise passe« .

Vidéo. Olivier Guégan en conférence de presse après la défaite contre Quevilly.

La question de sa situation et d’une éventuelle éviction (pas évoquée pour le moment), Olivier Guégan a simplement rétorqué:  » cela fait partie du métier d’entraîneur, et je l’ai intégré depuis longtemps. Mais c’est une question qu’il faut poser à mon président... »

Cette démission, les supporters rencontrés à la sortie ne l’ont pas demandé. Mais les Valenciennois doivent s’imposer immédiatement s’ils veulent éviter la crise qui couve.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 178 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Quentin Lecoeuche Valenciennes après la défaite contre Quevilly

Les commentaires sont fermés.