BOXE : SEGOLENE LEFEBVRE REPREND LE TITRE MONDIAL DEVANT SON PUBLIC

Boxe Ségolène Lefebvre Douai
Ségolène Lefebvre retrouve sa ceinture mondiale (photo DR Vincent Fenech/FFB)

Ce samedi 29 avril, Ségolène Lefebvre (17 v) est redevenue championne du monde WBO des poids super-coqs de boxe en détrônant l’Argentine Debora Anahi Dionicius (35 v, 5 d) qu’elle a battu aux points (97-93, 97-93, 97-93). Cela se passait dans sa ville de Douai, lors d’un gala où Nordine Oubaali effectuait aussi son grand retour. Un retour raté…

L’entraîneur du BC Douai, Robert Pantigny devait être partagé samedi soir après les résultats contrastés de ses deux élèves. Un nouveau titre mondial pour Ségolène Lefebvre; une défaite incontestable pour Nordine Oubaali. C’étaient les deux têtes d’affiche de cette soirée pugilistique au parfum mondial organisée au complexe sportif Gayant.

Ex-champion WBC des coq (-53,525 kg), Nordine Oubaali (36 ans, 17 victoires, désormais 2 défaites) a en effet été envoyé deux fois au tapis, et battu aux points en huit rounds (73-78, 75-76, 76-75) par le modeste Nicaraguayen Ricardo Martinez (désormais 10 victoires, 9 défaites), samedi soir à Douai. Martinez comptait 7 défaites lors de ses 9 derniers combats. Donc tout sauf un cador… Pas facile pour le Lensois de revenir après deux années sans combattre.

Un combat âpre pour Ségolène Lefebvre

Mais avant ce retour pénible sur le ring de l’ancien champion du Monde, Robert Pantigny a eu la joie de voir Ségolène Lefebvre retrouver un titre en boxe qu’elle avait perdu sur le tapis vert. La Douaisienne s’est vue privée de son titre WBO des super-coqs sur blessure, alors qu’elle est toujours invaincue en carrière. « Majestic » partait donc à la reconquête de la ceinture mondiale avec tout un public derrière elle. Face à elle, l’Argentine Debora Anahi Dionicius, qui s’est emparée de la ceinture vacante.

Le combat sera âpre, mais confus, avec de fréquents accrochages. La Nordiste profite de son allonge supérieure pour contrer la championne en titre. Devant une boxeuse qui avance constamment, Ségolène parvient quand même à toucher, se créant ainsi un avantage dès le début du combat. Logiquement, celui-ci va à son terme.

L’arbitre et les deux juges vont donc départager les deux combattantes aux points. Là, pas de suspense. Tous les trois désignent unanimement la Française, chacun avec le même pointage (97-93), preuve de la domination de Ségolène Lefebvre, reconnue de la même façon par les officiels.

Deux combats en fin d’année ?

Ségolène Lefebvre retrouve donc son titre mondial WBO des super-coqs. Maintenant, l’objectif pour elle sera de l’unifier. Robert Pantigny confirmait cet objectif avant le combat, sur le site fédéral. « C’est ce qui était programmé si elle ne s’était pas blessée en octobre et si elle avait conservé son titre WBO. Nous aurions tout fait pour y arriver et nous essaierons de la faire… Nous sommes prêts à sortir à l’étranger s’il le faut, à partir du moment où tous les paramètres seront remplis; timing, temps de préparation etc…« 

La championne du Monde devrait combattre maintenant le 21 octobre, toujours à Douai, mais cette fois dans la salle mythique de l’Hippodrome. Robert Pantigny parle aussi d’une grande soirée de boxe en décembre à la Pévèle Arena d’Orchies. Pour le titre réunifié ? C’est à voir. En tous cas, Ségolène a quelques mois pour savourer cette ceinture.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1608 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.