FOOTBALL : LE DUO DU LOSC ANDRE GOMES/ REMY CABELLA FAIT EXPLOSER AJACCIO

LOSC Ajaccio
Les deux équipes avant le match (photo JMD/Sports 5962)

Le LOSC a torpillé l’AC Ajaccio 3-0 samedi lors de la 33ème journée de Ligue 1. Une victoire nette due notamment à la performance de André Gomes (2 buts) et Rémy Cabella (1 but et 2 passes décisives). Le LOSC reste bien placé dans la course à l’Europe, tandis qu’Ajaccio semble d’ores et déjà condamné à la relégation en Ligue 2.

Surprise à l’annonce de la composition des équipes. José Fonte, légèrement blessé et sous la menace d’une suspension, restait sur le banc, tout comme Benjamin André. De ce fait, le brassard de capitaine revenait pour la première fois à Jonathan Bamba. Un des anciens du club désormais. Lenny Yoro débutait donc le match en défense centrale, tout comme Angel Gomes au milieu. Ismaily était également préservé, au profit de Gaby Gudmunsson.

Les femmes à l’honneur

Avant le match, les féminines du LOSC sont mises à l’honneur pour leur accession en D1 la saison prochaine. Les joueuses ont signé des autographes sur le parvis, avant d’effectuer un tour d’honneur mérité dans le stade. Et pour terminer, l’entraîneure Rachel Saidi, et la capitaine Gwenaëlle Devleesschauwere ont donné le coup d’envoi fictif de ce match LOSC-Ajaccio.

Devant 35 000 spectateurs, les Dogues vont rapidement imposer leur emprise. Dès la 22è minute, André Gomes ouvre le score, suite à une remise dos au but de Rémy Cabella, le Corse de Lille. L’international portugais récidive dix minutes plus tard. Il s’infiltre dans la surface de réparation avant de tromper Benjamin Leroy d’un tir croisé à ras-de-terre. Lille fait déjà le break (2-0, 34è).

Et ce n’est pas fini puisque trois minutes viennent à peine de se passer que le 3è but arrive. Il est l’oeuvre de Rémy Cabella, le bourreau de ses congénères. L’enfant d’Ajaccio est en effet impliqué sur les trois buts du LOSC (un but, deux passes décisives). Dur pour les Corses qui semblent totalement dépassés par la furia nordiste. Heureusement pour l’ACA, le score en restera quand même là au repos (3-0).

Lille a effectué une première période écrasante avec 77% de possession de balle et trois buts en trois occasions sur 4 tirs cadrés ! C’est ce qu’on appelle de l’efficacité. Face quand même à une bien faible équipe ajaccienne, qui aura bien du mal à rester en Ligue 1.

Cabella bourreau contre les siens

Le calvaire se poursuit d’ailleurs en seconde mi-temps. Et le bourreau est encore Rémy Cabella le n°10 lillois marque le 4è but. Mais il évite de célébrer ce doublé, tellement il semble peiné par l’impuissance des insulaires. Heureusement pour eux, après consultation de la VAR, le but de Cabella est refusé pour hors-jeu par M.Letexier (60è). Peut-être aussi du soulagement pour Cabella qui a été formé dans les clubs d’Ajaccio.

Le LOSC peut alors se reposer sur ce 3-0 confortable. Paulo Fonseca en profite pour faire rentrer Mohamed Bayo, Adam Ounas et Carlos Baleba, à la place de Jonathan Bamba, Rémy Cabella et Angel Gomes à dix minutes de la fin. Ces changements n’améneront rien de supplémentaire. Paulo Fonseca se défendait d’ailleurs d’avoir voulu faire du coaching. « Quand on possède trois buts d’avance, c’est plus facile de faire ce genre de gestion. Il est important de faire participer les autres joueurs. »

A la 67è minute, André Gomes sort ainsi sous les applaudissements du public. Il est remplacé par Benjamin André. Et spontanément, Jonathan Bamba, capitaine d’un soir, transmet son brassard à André. Une vraie forme de respect. Pendant ce temps là, qui semble interminable pour l’ACA, Lucas Chevalier n’a lui strictement rien à faire. Seule frayeur: quand le tir de Kevin Spadanuda trouve la barre transversale à la 75è minute. Ce sera tout pour Ajaccio.

Une victoire sans frayeur

Le score en restera donc là: 3-0 après un match abouti et sans frayeur. « Nous avons fait de belles choses en première mi-temps. Et nous avons géré ensuite », confirme Paulo Fonseca en conférence de presse. « Nous avons trois prochains matches difficiles à jouer. Et ce genre de résultat avant nous donne beaucoup de confiance. »

LOSC Ajaccio
Les Dogues n’ont pas oublié d’aller saluer le kop (photo JMD/Sports5962)

Effectivement, samedi prochain (19h), les Dogues iront à Reims, avant de se déplacer à nouveau à Monaco pour un nouveau rendez-vous crucial, dimanche 14 mai (17h05). Les hommes de Paulo Fonseca retrouveront ensuite le stade Pierre-Mauroy pour une affiche face à l’OM, samedi 20 mai (21h).

Les réactions

Olivier Pantaloni, entraîneur de l’AC Ajaccio. « L’équipe de Lille est l’une des plus belles à voir jouer; peut-être même la plus belle. On savait qu’on allait souffrir, qu’il ne fallait pas se désunir. Je pense que Lille n’est pas véritablement à sa place, elle a lâché des points dans des matchs qu’elle maîtrisait. Elle pose beaucoup de problèmes aux autres équipes, même si elle a quelques vulnérabilités sur le plan défensif. Malgré tout, elle a la capacité de battre n’importe qui.« 

Rémy Cabella, milieu du LOSC. « Il faut féliciter tout le monde, c’était important de renouer avec la victoire. On prolonge notre invincibilité à domicile qui dure depuis un petit moment et on continue notre chemin. On va se battre jusqu’au bout. »

LOSC Ajaccio
Rémy Cabella souriant en zone mixte (photo JMD/Sports 5962)

Angel Gomes, milieu du LOSC. « Nous avons été plus efficaces et avons mieux joué, il nous manquait auparavant les buts à l’issue des occasions. En première période, nous avons mené pour ensuite contrôler jusqu’à la fin. Nous sommes heureux. Nous avons encore cinq matches, cinq matches difficiles. Le principal sera d’être efficace.« 

La feuille de match

LOSC – AC Ajaccio : 3-0 (3-0)

33ème journée de Ligue 1 Uber Eats
Samedi 29 avril 2023 (17h) – Stade Pierre Mauroy (toit ouvert) – Temps doux, pelouse en bon état. 35 490 spectateurs
Arbitre : M. Letexier

Buts :  André Gomes (22′, 33′), Cabella (38′) pour le LOSC
Avertissements : Soumano (28′), Spadanuda (71′) pour Ajaccio ; David (29′) pour le LOSC

LOSC :  Chevalier – Diakité, Yoro, Alexsandro, Gudmundsson (Weah, 53′) – Angel (Baleba, 79′), André Gomes (André, 68′) – Zhegrova, Cabella (Ounas, 79′), Bamba (c.) (Bayo 79′) – David Entraîneur : Paulo Fonseca

Ajaccio :  Leroy – Youssouf, Gonzalez, Vidal, Diallo – Bayala (Chegra, 46′), Marchetti (c.) (Koné, 90′), Mangani (Coutadeur, 72′), Spadanuda – Soumano (Nouri, 72′), El-Idrissy Entraîneur : Olivier Pantaloni

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1642 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. football : le duo du losc andre gomes/ remy cabella fait exploser ajaccio – SPORTS 59/62 | Olympic Games 2024

Les commentaires sont fermés.