CYCLISME : SOREN KRAGH ANDERSEN PIEGE LES SPRINTERS A FRANCFORT

Eschborn-Francfort Kragh Andersen
Soren Kragh Andersen était le plus fort à Francfort (photo Eschborn-Frankfurt / RothFoto)

Le Danois Soren Kragh Andersen remporte la classique allemande Eschborn-Francfort (ex Grand Prix de Francfort) en réglant au sprint une échappée de dix coureurs partie à 30 km du but. Les puncheurs ont piégé les sprinters sur un parcours nettement plus musclé que les années précédentes, et qui a permis la sélection. Les équipes régionales Cofidis et Intermarché ont animé la course, sans toutefois parvenir à conclure.

Dans son pays, le grand sprinter de Cofidis Max Walscheid a en effet déclenché très vite les hostilités en provoquant l’échappée matinale de six coureurs. Mais les six fuyards seront repris à 100 km de l’arrivée, dans la 2ème ascension du Feldberg, la principale difficulté du parcours. L’équipe de Mickaël Matthews (Jayco AIUla) fait exploser le peloton et élimine la plupart des grands sprinters (De Lie, Philipsen, Kristoff, Sam Bennett notamment) qui faisaient figure de favoris.

Dix costauds se détachent plus tard dans la dernière côte, le Mammolshainer, à 30 km de l’arrivée. Parmi eux, le Suisse Marc Hirschi (UAE Team Emirates), et deux coureurs de l’équipe de Tournai Intermarché Circus Wanty) Lorenzo Rota et Georg Zimmermann. Le coureur allemand tente sa chance à 2 kilomètres de la ligne. En vain.

Kragh Andersen l’homme fort de Francfort

Car le plus fort du lot ce lundi 1è mai sur Eschborn-Francfort, c’était bien Soren Kragh Andersen. Le Danois de l’équipe belge Alpecin Deceuninck profite en effet de l’absence de son leader Jasper Philipsen, piégé comme tous les sprinters, pour s’imposer en force à Francfort devant l’Autrichien Patrick Konrad (Bora Hansgrohe) et l’Italien Alessandro Fedelli (Q36.5 Pro Cycling Team). Les deux coureurs d’Intermarché terminent respectivement 5è (Rota) et 7è (Zimmermann).

Vidéo You Tube Eschborn-Frankfurt. Le sprint victorieux de Soren Kragh Andersen.

Le Wallon Arnaud De Lie (Lotto Dstny) règle le petit peloton qui arrive 18 secondes plus tard pour une 11è place bien loin de ses objectifs de victoire. Tout comme l’Italien de Cofidis Simone Consonni, seulement 19è dans le même temps que De Lie.

Les coureurs français ont aussi brillé… par leur absence. Nacer Bouhanni, qui espérait un sprint massif, est une nouvelle fois victime de la malchance. L’ancien coureur de Cofidis abandonne encore une fois suite à une chute survenue en milieu de course. C’est déjà la 3ème chute survenue en 2023 pour le Vosgien de Arkéa Samsic.

Seul Nordiste engagé à Eschborn-Francfort, Adrien Petit (Intermarché) termine loin, 90è à 9’15 du vainqueur. L’Arrageois peine aussi à retrouver la condition après sa chute violente à Majorque en début d’année.

Le classement de Eschborn-Francfort 2023

  1. Soren Kragh Andersen (Dan) Alpecin Deceuninck 4h51mn27 sec
  2. Patrick Konrad (Aut) Bora-Hansgrohe mt
  3. Alessandro Fedeli (Ita) Q36.5 Pro Cycling Team
  4. Marc Hirschi (Sui) UAE Team Emirates
  5. Lorenzo Rota (Ita) Intermarché Circus Wanty
  6. Georg Steinhauser (All) ED Education-Easy Post
  7. Georg Zimmermann (All) Intermarché Circus Wanty
  8. Stephen Williams (GB) Israël Premier Tech
  9. Ben Hermans (Bel) Israël Premier Tech tmt
  10. Martin Marcellusi (Ita) Green Project Bardiani à 3 sec

UNE VICTOIRE POUR LA RESERVE D’INTERMARCHE CIRCUS AU TOUR DE BRETAGNE

Vansintmaartensdijke Tour de Bretagne
Roel Vansintmaartensdijke félicité par ses équipiers (photo Gurvan Sévenou/Tour de Bretagne)

Si les pros de Intermarché Circus Gobert a frôlé la victoire lors de Eschborn-Francfort, les jeunes de l’Acamedy (U23) du team tournaisien (Circus-ReUz Technord) l’ont décroché sur le Tour de Bretagne. Lors de cette dernière étape entre Piré et Chancé, le Néerlandais Roel Vansintmaartensdijke s’impose à l’issue d’un sprint massif près du Château des Pères.

« Les derniers jours, on est tombés avec l’équipe alors nous n’avions pas de vraies attentes », a déclaré le vainqueur du jour. « Un coéquipier était 4ème au général alors on a fait le train dans les derniers tours. Cela nous a mis dans une bonne position dans un final comme celui-ci. C’est ce que j’aime alors je suis content de ce qu’il s’est passé. »

Simon Pellaud lui est le vainqueur final au classement général. Le coureur de Tudor, qui réside en Colombie, est le premier suisse à gagner le Tour de Bretagne. Tandis qu’il report chez lui récupérer de sa semaine, Roel Vansintmaartensdijke veut profiter de sa forme en participant dimanche à Paris-Roubaix Espoirs, où il sera certainement un des favoris.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1570 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Paris-Roubaix Espoirs 2023: De Decker succède à Pidcock

Les commentaires sont fermés.