CYCLISME : MADS PEDERSEN S’IMPOSE EN PUNCHEUR AU TOUR DE BELGIQUE

Tour de Belgique Pedersen
Mads Pedersen vainqueur en force à Maarkedal (photo Pierre Willemetz/Sports5962)

Le Tour de Belgique 2022 débutait ce mercredi 15 juin avec une première étape de 165 km entre Merelbeke et Maarkedal. Cette étape courte mais accidentée promettait une bataille de « Flandriens ». Elle a eu lieu mais s’est terminée en course de dupes, dans un village fantôme. Et à ce petit jeu, c’est le favori, Mads Pedersen, qui gagne et prend la tête du Tour de Belgique.

Le Baloise Belgium Tour partait donc de Merelbeke direction les Ardennes flamandes pour y franchir notamment le Leberg et le Berendries avant d’en terminer à Maarkedal. Quatre boucles d’environ 20 km autour de Maarkedal composaient le final, avec à chaque fois la Fortstraat, l’Ellestaat et le Berg ten Houte. Avec une arrivée similaire, l’étape d’ouverture avait donné lieu à un feu d’artifice l’an dernier et s’était même avérée déterminante pour le classement final. Robbe Ghys (Sport Vlaanderen-Baloise), s’était imposé devant Gianni Marchand (Tarteletto) et Remco Evenepoel (Quick Step). Le prodige belge avait gagné le classement général, comme en 2019.

Des conditions idéales, mais pas de public à l’arrivée

L’accès au pittoresque village de Maarkedal, près de Renaix, était particulièrement compliqué pour le public. Un système de parkings extérieurs avec des navettes a ainsi été mis en place par l’organisation, pour accéder à l’arrivée. Le problème ne s’était pas posé en 2021 car la course avait lieu à huis clos.

Pourtant, cette première journée de course s’annonçait sous les meilleures auspices. Un temps ensoleillé, chaud, mais pas caniculaire comme dans le sud de la France et très peu de vent. Cela promettait une belle fête populaire dans cette cité rurale à la limite de la Flandre occidentale et du Hainaut. Malheureusement, les difficultés d’accès vont décourager les gens de venir. Et c’est devant un public presque aussi limité que l’an passé que va se dérouler la fin de course. Les organisateurs avaient fait le choix de favoriser les VIP. Mais mêmes eux étaient peu nombreux sur la place du village. Bref, un flop pour Golazo qui devra en tirer les conclusions.

Tour Belgique 1è étape
Le peloton sur le circuit final de Maarkedal (photo JMD/Sports 5962)

151 coureurs ont finalement pris le départ à Merelbeke, avec une équipe DSM venue avec seulement 5 coureurs et le forfait d’un membre de l’équipe de cyclo-cross Baloise Trek Lions.

L’échappée du jour est lancée dans les premiers kilomètres par des sans-grades de quatre équipes continentales, la 3è division du peloton professionnel. Ces 5 coureurs étaient: Luke Mugdway (Bolton Energies), Jorre Debaele (Minerva), Nick Van der Meer (Volkerwessels), Kobe Vanoverschelde et Gianni Marchand (Tarteletto). Ce dernier avait brillé sur ce Tour de Belgique l’an passé, en terminant 2ème de la première étape…à Maarkedal. Autant dire qu’il connaissait bien le terrain.

Les jambes de Florian Sénéchal

Sur ce parcours difficile, les échappés ne parviennent pas à creuser un écart supérieur à 2’30. A l’attaque du premier tour du circuit final, ils ne comptent plus que 1’40 d’avance. Leur avantage va fondre dans ce tour et ils sont rejoints peu après le 2è passage sur la ligne d’arrivée. A 60 km de l’arrivée, le peloton est déjà éclaté en plusieurs morceaux.

Dans ce mini Tour des Flandres, la bataille est rude. Les pépins mécaniques se produisent. Ainsi, Axel Zingle est victime d’une crevaison dans la montée pavée du Fortstraat et repart très attardé. Kenneth Van Bilsen, lui, va louper un virage. Mauvaise journée pour les Cofidis. Tandis que devant, Florian Sénéchal secoue le peloton après l’avoir ramené sur les échappés.

Florian Sénéchal a animé cette première étape (photo Pierre Willemetz/Sports 5962)

Après le regroupement, un homme tente sa chance en solo. Mark Donovan (team DSM) part seul à 45 km de l’arrivée). Mais le Britannique rend les armes 15 km plus loin. La guerre d’usure se poursuit dans les deux derniers tours de ce circuit impitoyable qui n’admet pas la faiblesse.

Les sprinters à la peine

Pourtant, un groupe d’une trentaine d’unités environ attaque le dernier tour en tête. Ce petit peloton lève le pied, ce qui favorise un regroupement. De façon un peu inattendue, on se dirige vers un sprint massif sur une arrivée en faux plat. Un sprint auquel ne participera pas Arnaud De Lie. Le jeune wallon explose à 10 km de la ligne.

Avec cette arrivée en montée, on s’attendait à voir s’imposer un « sprinter puncheur ». C’est le cas de Mads Pedersen (Trek Segafredo). L’ancien champion du monde s’impose en force devant Tim Wellens (Lotto Soudal) et Jasper Philipsen (Alpecin Fenix), le seul « sprinter pur » présent dans le final.

« Je suis venu au Baloise Belgium Tour pour gagner une étape« , a déclaré le Danois de 26 ans après l’étape. « Ce fut l’une des journées les plus chaudes sur le vélo de mon année jusqu’à présent. Normalement, je ne suis pas très performant dans la chaleur, mais aujourd’hui j’ai réussi. Jasper a commencé tôt et a immédiatement creusé un écart. Mais heureusement pour moi, il a eu du mal à les derniers mètres et il était un tel oiseau pour le chat. »

Florian Sénéchal, qui a laissé des forces auparavant, doit se contenter de la 7ème place alors qu’il semblait être le plus fort ce mercredi, selon les propres paroles de Pedersen. Celui-ci s’empare donc du maillot de leader avec 8 secondes d’avance sur Wellens et 10 sur Mauro Schmid (Quick Step). Sénéchal précède sur la ligne Axel Zingle (Cofidis), bien revenu après sa crevaison.

La 2ème étape entre Beveren et Knokke-Heist devrait revenir cette fois à un sprinter type Jakobsen ou De Lie, qui n’ont pas pu se livrer à la bataille avec Pedersen lors de ce début du Tour de Belgique.

Mads Pedersen premier leader du Tour de Belgique 2022 (photo Pierre Willemetz/Sports 5962)

Classement de la 1è étape Merelbeke-Maarkedal

1 – PEDERSEN Mads (Trek – Segafredo) les 165 km en 3:49:35
2 – WELLENS Tim (Lotto Soudal) m.t
3 – PHILIPSEN Jasper (Alpecin-Fenix) m.t
4 – HERMANS Quinten (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) m.t
5 – GHYS Robbe (Sport Vlaanderen – Baloise) m.t
6 – ROTA Lorenzo (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) m.t
7 – SÉNÉCHAL Florian (Quick-Step Alpha Vinyl Team) m.t
8 – ZINGLE Axel (Cofidis) m.t
9 – MERTENS Julian (Sport Vlaanderen – Baloise) m.t
10 – DAINESE Alberto (Team DSM) m.t

Classement général

1 – PEDERSEN Mads (Trek – Segafredo) en 3:49:19
2 – WELLENS Tim (Lotto Soudal) à 0:08
3 – SCHMID Mauro (Quick-Step Alpha Vinyl Team) à 0:10
4 – PHILIPSEN Jasper (Alpecin-Fenix) à 0:12
5 – LAMPAERT Yves (Quick-Step Alpha Vinyl Team) à 0:13
6 – HERMANS Quinten (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) à 0:16
7 – GHYS Robbe (Sport Vlaanderen – Baloise) m.t
8 – ROTA Lorenzo (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) m.t
9 – SÉNÉCHAL Florian (Quick-Step Alpha Vinyl Team) m.t
10 – ZINGLE Axel (Cofidis) m.t

A propos de JEAN-MARC DEVRED 667 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Tour de Belgique Lampaert vainqueur du chrono

Les commentaires sont fermés.