CYCLISME : UN TOUR DE BELGIQUE FAVORABLE AUX SPRINTERS OU AUX PUNCHEURS ?

Tour de Belgique 2022
Arnaud De Lie est très attendu sur ce Tour de Belgique (photo JMD/Sports 5962)

Qui succèdera à Remco Evenepoel ? Le jeune prodige belge, vainqueur des deux dernières éditions (2019 et 2021, celle de 2020 ayant été annulée) ne participera pas au Tour de Belgique 2022. Cette 91ème édition se déroule sur cinq jours, du mercredi 15 au dimanche 19 juin inclus. L’épreuve proposera à nouveau une belle variété avec des étapes à travers tout le pays : des étapes de plat, un contre-la-montre et des étapes vallonnées. Le départ sera donné ce mercredi 15 juin à Merelbeke, près de Gand.

« Merelbeke est idéalement situé pour dessiner une étape en direction des Ardennes flamandes. Il s’agit par ailleurs du lieu de résidence de l’ancien coureur pro Eric Van De Wiele« , rappelle ainsi Christophe Impens de l’organisateur Golazo.

La fête à Merelbeke pour le Tour de Belgique 2022

Cette cité du cyclisme qui a souvent accueilli le Tour des Flandres est d’ailleurs en fête durant deux jours avec la présentation officielle au public ce mardi des 21 équipes. La veille du grand départ donné mercredi en début d’après-midi. Le public a ainsi répondu présent en se pressant devant le podium de présentation animé par l’ancien champion du monde de cyclo-cross Sven Nijs.

Après une annulation en 2020, et une édition à huis clos en 2021, les spectateurs avaient besoin de participer à ce retour à la normale. Il y avait incontestablement une ambiance de kermesse mardi soir dans le centre de Merelbeke, avec les pintes de bières et les brodtjes (sandwiches saucisse) qui se vendaient… comme des petits pains.

La grande foule à Merelbeke lors de la présentation des équipes mardi (photo JMD/Sports5962)

Se déroulant sur cinq jours, le Baloise Belgium Tour s’élancera donc ce mercredi 15 juin de Merelbeke, en Flandre Orientale. La commune confirme avec ce Grand Départ son statut sur la carte du vélo. C’est en effet le point de départ idéal en direction des Ardennes flamandes, où la première étape s’achèvera à Maarkedal. En cours de route, les coureurs négocieront une série d’ascensions exigeantes comme le Leberg et le Berendries. La finale se compose de quatre boucles autour de Maarkedal d’environ 20 km comprenant chaque fois la Fortstraat, l’Ellestaat et le Berg ten Houte. L’an dernier, l’étape d’ouverture avait d’emblée lancé les hostilités avec une arrivée similaire et s’était même montré déterminante pour le classement final.

Un plateau relevé pour une course ouverte

21 équipes dont 7 World Tour, sont engagées. Parmi elles, trois formations françaises: B&B Hôtels, Arkéa Samsic et Cofidis. L’équipe nordiste, qui n’était pas prévue au départ, a finalement obtenu son engagement alors qu’elle est également engagée sur le Tour de Suisse et le Mont Ventoux Dénivelé Challenge.

Les formations belges ont à coeur de préserver leur territoire. Beaucoup ont choisi d’aligner des sprinters dans le plat pays. On note ainsi la présence de Fabio Jakobsen (Quick Step), Arnaud De Lie (Lotto Soudal), Jasper Philipsen (Alpecin Fenix) ou Sam Bennett (Bora Hansgrohe), pour citer les plus forts. Des coureurs dans le gratin du sprint mondial certainement. Ceux-ci auront au moins 2 étapes pour briller, la 2ème jeudi et la dernière samedi. Peut-être la 1ère aussi même si le profil « flandrien », comme l’an passé, peut permettre à une échappée de s’imposer.

Les rouleurs auront leur étape vendredi, courte mais peut-être décisive avec un petit chrono de 11,8 km. Les puncheurs, voire grimpeurs, pourront « s’éclater » samedi à Durbuy, en plein coeur des Ardennes belges.

C’est pourquoi des coureurs « tout terrain » comme Yves Lampaert (Quick Step), Tim Wellens et Victor Campenaerts (Lotto Soudal), Dries De Bondt (Alpecin Fenix) ou Mads Pedersen (Trek Segafredo) peuvent très bien viser la victoire finale au classement général. Et pourquoi pas aussi le Nordiste Florian Sénéchal ? Le Lignysien qui rentre d’un stage en altitude a montré dans A Travers le Hageland samedi de bonnes dispositions.

Vidéo Sports 59/62. Florian Sénéchal à la présentation des équipes du Tour de Belgique.

Hormis Florian Sénéchal, qui espère participer au Tour de France, un autre Cambrésien de naissance est engagé. C’est le coureur de B&B Hôtels Quentin Jaurégui. Comme Sénéchal, il s’est montré en jambes samedi sur les chemins empierrés du Hageland.

Une équipe Cofidis pas prévue, mais ambitieuse

Et on suivra aussi de près Cofidis. Hormis ses coureurs belges (Piet Allegaert, Jelle Walleys, Kenneth Van Bielsen) le team nordiste engage l’Allemand Max Walscheid. Le vainqueur du Grand Prix de Denain revient peu à peu après son grave accident du printemps. Il y aura aussi les deux jeunes Français Alexis Renard et Axel Zingle, qui découvrent tous les deux le Tour de Belgique.

 » On vient toujours avec l’ambition de faire le mieux possible« , affirme malgré tout Alexis Renard,  » et pourquoi pas remporter la victoire finale. Nous avons plusieurs cartes possibles tout au long de la semaine. On verra ce que l’on peut faire. »

Axel Zingle, récent vainqueur de la Route Adélie, confirme aussi cette absence de complexe de la part des deux bizuths. » L’équipe vient surtout pour faire un bon classement général. Moi, je n’ai pas fait beaucoup de chronos cette année. Mais je vais essayer de faire le maximum chaque jour, et pourquoi pas aller chercher une étape. Nous avons plusieurs cartes dans l’équipe. Il y a de quoi faire. »

Les Cofidis viennent avec ambition au Tour de Belgique (photo JMD/Sports 5962)

Une dernière chance avant le Tour de France

Parmi les Français qui peuvent briller sur des terrains qu’ils connaissent bien arrive en premier Hugo Hofstetter. Le coureur alsacien (comme Zingle) a multiplié les podiums en début de saison dans les courses belges, avant de remporter le Tro Bro Léon.

«  Le premier objectif est de gagner une étape », affirme ainsi le petit sprinter de Arkéa Samsic, » mais aussi de briller au général. On a les cartes pour cela et ce serait bien de faire une bonne semaine autour de ça. » Comme Florian Sénéchal, Hofstetter aura à coeur de se montrer afin de décrocher sa sélection pour le Tour de France.

Le Tour de Belgique 2022 s’annonce donc très ouvert. La première étape aux allures de classique flamande pourrait déjà définir les valeurs sûres. Comme l’an passé, où Remco Evenepoel avait commencé à construire la victoire finale en terminant 2ème derrière le surprenant Gianni Marchand, déjà à Markedaal.

Les étapes du Tour de Belgique 2022

Mercredi 15 juin: Merelbeke – Maarkedal 169,9 km
Jeudi 16 juin: Beveren – Knokke-Heist 178,9 km
Vendredi 17 juin: Scherpenheuvel-Zichem (contre-la-montre) 11,8 km
Samedi 18 juin: Durbuy – Durbuy 175,2 km
Dimanche 19 juin: Gingelom – Beringen 182,1 km

L’équipe Lotto Soudal avec Victor Campenaerts et Arnaud De Lie s’annonce redoutable (photo JMD/Sports 5962)

Les équipes engagées au Tour de Belgique 2022

BORA – HANSGROHE Allemagne UCI WorldTeam

INTERMARCHÉ – WANTY – GOBERT Belgique UCI WorldTeam

ISRAEL START-UP NATION Israël UCI WorldTeam

LOTTO SOUDAL Belgique UCI WorldTeam

QUICK STEP – ALPHA VINYLBelgique UCI WorldTeam

TEAM DSM Pays-Bas UCI WorldTeam

TREK – SEGAFREDO Etats-Unis UCI WorldTeam

ALPECIN-FENIX Belgique UCI ProTeam

B&B HOTELS P/B KTM France UCI ProTeam

BINGOAL PAUWELS SAUCES WB Belgique UCI ProTeam

SPORT VLAANDEREN – BALOISE Belgique UCI ProTeamTEAM

ARKEA – SAMSIC France UCI ProTeam

UNO-X PRO CYCLING TEAM Norvège UCI ProTeam

BALOISE TREK LIONS Belgique UCI Cyclo-cross Pro

TeamPAUWELS SAUZEN – BINGOAL Belgique UCI Cyclo-cross Pro Team

MINERVA CYCLING Belgique UCI Continental

TeamTARTELETTO – ISOREX Belgique UCI Continental

TeamBEAT CYCLING Pays-Bas UCI Continental

TeamVOLKERWESSELS CYCLING TEAM Pays-Bas UCI Continental

TeamGEOFCO – DOLTCINI – VELO.COM Belgique UCI Continental

TeamBOLTON EQUITIES BLACK SPOKE Nouvelle-Zélande UCI Continental Team

LA BELLE JOURNEE DES COFIDIS

Bryan Coquard est devancé par Peter Sagan à l’arrivée de la 3ème étape du Tour de Suisse (photo Sam Buchli/Tour de Suisse)

Tandis que le team Cofidis est engagé sur le front belge, les autres coureurs étaient présents ce mardi 15 juin dans deux autres courses. Le Mont Ventoux Dénivelé Challenge a ainsi permis aux grimpeurs de s’affronter sur les pentes du géant de Provence.

Déjà 3ème il y a deux ans, Guillaume Martin a animé la course. Après un Giro en demi-teinte, le grimpeur normand prend la 5ème place à 2’15 du vainqueur portugais Ruben Guerreiro, qui devance le Colombien Esteban Chaves et l’Australien Michael Storer. Martin est également le premier Français.

Juste avant, Clara Koppenburg a terminé 2ème dans la version féminine de la course provençale. La coureuse allemande de Cofidis termine 2ème à 41 secondes de l’Italienne Marta Cavalli.

La 2ème place, c’est aussi celle de Bryan Coquard au Tour de Suisse. Le Nazairien de l’équipe nordiste échoue de peu dans la 3ème étape gagnée par un revenant: Peter Sagan (TotalEnergies) en personne. Le « Coq » signe ainsi son 10ème top 5 depuis le début de la saison.

Il annonce la couleur avant le championnat de France sur route. Le circuit de Cholet avantage fortement les sprinters comme lui. Il y aura ensuite le Tour de France, pour lequel Coquard est quasi assuré de sa sélection.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 922 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Tour de Belgique Pedersen vainqueur de la 1è étape
  2. Florian Sénéchal champion de France sur route 2022

Les commentaires sont fermés.