FOOTBALL : DUNKERQUE REMPORTE LE DERBY DE LA PEUR A VALENCIENNES (0-1)

Derby Valenciennes Dunkerque
Les Valenciennois sont au bord du gouffre (photo JMD/Sports 5962)

L’USL Dunkerque s’impose à Valenciennes (0-1), lors de la 14ème journée de Ligue 2 dans ce Derby du Nord au contexte particulier. C’était le match de la peur entre les deux derniers de la division. Et donc, malheur au vaincu. Le VAFC semble désormais au bord du gouffre et l’avenir de l’entraîneur Jorge Maciel semble compromis. Tandis que Dunkerque respire un peu. Même si la suite sera quand même difficile.

Trois orphelins de la gendarmerie nationale ont donné le coup d’envoi de ce derby du Nord entre Valenciennes et Dunkerque. C’était en effet la traditionnelle journée de commémoration des Bleuets de France. Et depuis quelques années la Ligue de Football Professionnel (LFP) s’associe à cette journée en mémoire des anciens combattants et de leurs familles.

Sur le terrain, le contexte était moins dramatique. Mais quand même, sur le plan sportif, il y avait un contexte de peur entre les deux dernières équipes de Ligue 2. C’était donc le derby de la mort entre l’USL Dunkerque et le Valenciennes FC. Un « dramatico » ch’ti à l’échelle 2ème division.

Des cadres sur le banc

Entre deux formations au pied du mur, il fallait s’attendre à un match tendu, avec le stress et la pression sur les joueurs et les staffs. Interdiction de perdre. Ou plutôt, obligation de gagner afin de se rapprocher de la zone de maintien. Pour cela, les deux entraîneurs laissaient quelques cadres sur le banc pour ce derby; Moore, Masson et Bonnet côté Valenciennes; Gnanduillet, Boissier et Ghrieb à Dunkerque.

Derby Valenciennes Dunkerque
Les Dunkerquois à l’échauffement (photo JMD/Sports 5962)

Ce derby du Nord ne déchaînait pas la passion en ce jour d’armistice. Pas même chez les supporters. 7 376 spectateurs seulement dont une centaine de Dunkerquois qui s’étaient déplacés pour le court voyage vers la capitale du Hainaut. Le spectacle sur le terrain, comme on le craignait, n’a rien fait pour passionner le public. Il faut ainsi attendre la 30è minute pour voir la première occasion valenciennoise. Aymen Boutoutaou déborde et centre pour le Néerlandais Nick Venema, qui tire au-dessus du but gardé par Arnaud Balijon.

Dunkerque réagit quelques minutes plus tard. Mais le tir de Samy Baghdadi, déjà dangereux en début de match, est stoppé avec autorité par Jean Louchet. A part cela, rien à noter. Les deux équipes rentrent donc au vestiaire sur le score de 0-0. Le public valenciennois siffle son équipes après cette première période.

La rentrée décisive de Rayan Ghrieb

A la 68è minute, le VAFC manque de prendre un but « casquette » avec un tir contre son camp de Lucas Woudenberg qui a bien failli tromper son gardien Louchet. Cette occasion redonne confiance aux maritimes qui tentent plus leur chance à l’image de Tidiane Keita (72è, 82è). Mais surtout de Ghrieb qui tire à son tour au-dessus (75è). Puis à côté à la 79è minute. Incontestablement, l’attaquant dunkerquois créée le danger depuis son entrée en jeu. Et la domination est bien maritime en fin de rencontre.

Et ce qui devait arriver arriva. l’USLD marque en effet à 3 minutes de la fin du temps réglementaire. Ghrieb sert impeccablement Enzo Bardelli dans la surface. Le jeune Dunkerquois trompe Louchet d’une reprise imparable. Dunkerque remporte donc ce derby de la peur face à Valenciennes (0-1), malgré une ultime occasion pour Buatu. Et aussi deux buts refusés de part et d’autre pour hors-jeu. C’est la bronca dans le stade au coup de sifflet final. Et la joie pour les vainqueurs.

La célébration de la victoire par les joueurs dunkerquois avec leurs supporters.

Après cette nouvelle défaite, le VAFC reste en effet scotché à le dernière place. Et on se pose beaucoup de questions sur l’avenir immédiat de Jorge Maciel dans le Hainaut. L’entraîneur du VAFC s’est exprimé avec beaucoup de sincérité en conférence de presse, reconnaissant notamment: » on a montré ce soir pourquoi nous sommes derniers… »

Place maintenant à la la dernière trêve internationale de l’année, qui risque fort d’être tendue, voire mouvementée, du côté de Valenciennes. Le VAFC vient en effet d’encaisser sa 7ème défaite de la saison. Mais ce ne sera pas une vraie trêve dans la mesure où Valenciennes entre en Coupe de France samedi (15h). Ce sera à Haguenau contre le club de Nationale 2. Un match qui n’arrive pas vraiment au bon moment.

Les réactions

Jorge Maciel, entraîneur du VAFC.  » Dans un moment comme celui-là, il ne faut pas être naïf ou égoïste et se dire que la seule chose que le club a besoin c’est d’union. Si je suis un facteur de désunion, il faut en parler avec la direction et c’est fini. »

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. Jorge Maciel en conférence de presse après Valenciennes-Dunkerque.

Luis Castro, entraîneur de l’USLD.  » Beaucoup de satisfaction d’avoir gagné ce match. Surtout parce que l’équipe a très bien joué, a eu beaucoup d’occasions. Mais le gardien de Valenciennes a fait un très bon match. Je pense que notre victoire est justifiée. »

Enzo Bardeli, buteur de l’USLD.  » Nous n’étions pas du tout stressés. J’ai senti l’équipe conquérante et solidaire. Nous avions vraiment envie de gagner. Dans l’ensemble on a fait un bon match. Nous étions solides défensivement. On s’est créé pas mal de situations. Et cela nous a souri à la 90ème. »

La réaction de Enzo Bardeli à la sortie des vestiaires.

Jonathan Buatu, capitaine du VAFC. « Ce soir on a joué avec la peur. Ça s’est vu sur le terrain. C’est aussi par rapport à la situation dans laquelle on est. Maintenant, il n’y a pas 36 000 solutions. Il va falloir relever la tête et continuer jusqu’à la fin. Car il reste encore beaucoup de matches. Mentalement c’est compliqué. On est vraiment dans le trou. »

Retrouvez aussi les interviews en vidéo de Luis Castro et Jonathan Buatu sur Dailymotion SPORTS 59/62.

La feuille de match

VAFC – USL Dunkerque0-1 (0-0)

14ème journée de Ligue 2. Stade du Hainaut. 7 376 spectateurs. Temps frais. Pelouse praticable.

Arbitres : Romain Delpech, Florian Goncalves de Araujo, Ludovic Zmyslony.

But pour Dunkerque : Enzo Bardeli (88’).

Avertissements : Koumetio (24′), Gambor (45′), Bardeli (57′) pour Dunkerque. Kruse (40′), Linguet (57′), Banse (67′), Masson (81′) pour Valenciennes.

VAFC : Louchet – Linguet, Buatu (cap.), Poha, Woudenberg ; Bansé (Bonnet, 88e), Kruse (Hamache, 70e), Costa (Masson, 75e) ; Boutoutaou, Venema (Jung 70e), Lilepo. Entraîneur : Jorge Maciel.

USLD: Balijon – Fernandez, Koumetio, Sangante (cap), Bilingi, Gambor (Boissier, 73′), Anziani (Ghrieb, 62′), Bardeli (Trichard,89′), Youssouf (Orelien, 89′), Keita, Baghdadi (Gnanduillet, 62′). Entraîneur : Luis Castro

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1520 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.