FOOTBALL : LE LOSC A RIJEKA SANS BENTALEB NI MANNONE

Avant Rijeka LOSC Bentaleb Manonne
Vito Manonne était à l'entraînement mercredi matin (photo JMD/Sports 5962)

La fin du mercato approche à grand pas (vendredi 1è septembre à minuit) et le LOSC vient de recruter officiellement deux joueurs. Nabil Bentaleb (ex-Angers) a finalement signé après la guérison de son problème cardiaque. L’Italien Vito Manonne lui arrive de Lorient comme gardien n°2. Ils ont été présentés ce mercredi à la presse avant le départ du LOSC pour Rijeka. Lille aura en effet un match retour difficile en barrage de Ligue Europa Conférence en Croatie.

Gros mercredi médiatique pour le LOSC. Avant de partir pour Rijeka, Paulo Fonseca a fait le point sur ce match retour de Coupe d’Europe, mais aussi sur la gifle de Lorient et la fin du mercato. Juste après justement, les deux recrues de la semaine, Nabil Bentaleb et Vito Mannone ont été présentés par Olivier Létang à la presse. Mais logiquement, aucun des deux n’effectuera le déplacement en Croatie.

« Nous nous attendons à un match difficile joué dans une forte ambiance », annonce le technicien portugais. « Rijeka compte beaucoup de bons joueurs. Et ils mettront certainement beaucoup d’agressivité. C’est pourquoi nous devrons être forts sur le plan mental. Mais nous allons là-bas avec l’ambition de gagner. »

Vidéo Dailymotion Sports 5962. La conférence de presse intégrale de Paulo Fonseca.

Un groupe presque au complet du LOSC à Rijeka

Olivier Létang évoque lui l’importance de l’enjeu, tout en restant optimiste. « Notre ADN, c’est de gagner. Il faut retrouver nos valeurs, et notamment une mentalité et un état d’esprit qui étaient absents à Lorient. Nous allons jouer devant 8 000 spectateurs qui seront chauds. Mais nous devons nous retrouver vendredi au tirage au sort de la phase du groupe. Et nous y serons », affirme ainsi avec conviction le président du LOSC.

Pour ce 2è rendez-vous européen du début de saison, Fonseca disposera de presque tout son monde, à l’exception de Tiago Djalo, toujours en reprise. Même Adam Ounas est apparemment opérationnel, tout comme Samuel Umtiti. Cependant, si le champion du Monde 2018 figure bien dans le groupe de 21 joueurs parti mercredi après-midi vers la station balnéaire de l’Adriatique, ce n’est pas le cas de l’international algérien.

Pas de surprise dans ce groupe élargi à l’exception peut-être de la présence de Malouda junior. Celui-ci prend la place de Alan Virginius qui ne rentre plus dans les plans de Paulo Fonseca. « J’ai longuement parlé avec Alan. Clairement, il lui faut du temps de jeu dans un autre club », déclare ainsi l’entraîneur lillois en conférence de presse.

La claque de Lorient

Ce qui est rassurant, c’est que le HNK Rijeka n’est pas au mieux non plus. Les Croates se sont en effet inclinés (2-1) le week-end dernier face à Zagreb, le club qu’a rejoint la semaine dernière leur ancien entraîneur.

Mais le LOSC est clairement dans une période d’incertitude, avec un début de saison guère convaincant. Et en conclusion, cette « claque » reçue dimanche à Lorient (4-1). Cette lourde défaite ne risque-t’elle pas de marquer les esprits de manière négative ? Paulo Fonseca reste flegmatique face à cette situation. Et il tempère: « nous ne sommes pas la meilleure équipe du monde quand nous gagnons. Mais nous ne sommes pas non plus la pire équipe du monde quand nous perdons. »

C’est pourquoi l’entraîneur comme le président attendent une réaction d’orgueil des joueurs du LOSC à Rijeka. Ceux-ci n’ont jamais perdu deux fois de suite la saison dernière. Mais l’équipe ne réagit pas de la même façon cette saison, même si le groupe n’a pas été fortement chamboulé. Et comme on l’a vu à Lorient, elle ne pourra pas toujours se reposer sur les exploits de Lucas Chevalier dans les buts.

Toutes les hypothèses sont donc recevables pour ce match retour. L’avantage d’un but est mince près le match aller, gagné laborieusement 2-1 par le LOSC contre Rijeka. Mais il peut être suffisant dans la mesure où le club d’Istrie doit gagner par deux buts d’écart pour se qualifier directement, sans passer par les tirs au but. La suppression de la règle du but marqué à l’extérieur qui compte double sert donc les Dogues. Mais un nouveau clean-shit sera de toutes façons le bienvenu.

MERCATO : LA SURPRISE MANNONE ET LE DENOUEMENT BENTALEB

Rijeka LOSC sans Bentaleb et Mannone
Nabil Bentaleb et Vito Mannone rejoignent les Dogues (photo JMD/Sports 5962)

Il a été fortement question de mercato ce mercredi au Domaine de Luchin, après la présentation de Rijeka-LOSC. Le président Létang était heureux de présenter ses deux dernières recrues, qui ont signé en début de semaine. Le gardien n°2 sera finalement Vito Mannone (35 ans). en provenance du FC Lorient. Le gardien de but italien vient apporter son expérience et son savoir-faire au groupe lillois. Il s’est engagé pour une durée de 2 saisons, soit jusqu’en 2025.

Mannone, qui a également joué à Monaco, accepte sans arrière-pensée son rôle de remplaçant de Lucas Chevalier. « Pour moi, être n°1 ou n°2, ça a peu d’importance. J’ai travaillé toute ma vie pour atteindre le haut-niveau… J’ai croisé Lucas l’an dernier et nous avons échangé nos maillots à la fin du match. Il a beaucoup de talent. Et il a aussi un style proche du mien. Mais il peut encore progresser, car il a besoin d’expérience. C’est là où je peux l’aider. S’il a besoin de moi, je serai là. »

Pour Nabil Bentaleb (28 ans), on peut parler de dénouement heureux. « C’est la fin d’un très long feuilleton », déclare ainsi Olivier Létang. La signature qui devait se faire dès le 10 juillet intervient finalement le 28 août. Tout cela à la suite d’un problème de santé. Bentaleb, formé au LOSC (et parti à l’âge de 14 ans), a révélé le motif. Il s’agit d’une inflammation du myocarde (myocartide) décelée grâce à une IRM par les médecins.

Pour Bentaleb, c’était bien une myocardite

Celle-ci a mis du temps à évoluer, d’où une longue période d’incertitude pour lui comme pour les dirigeants lillois. Le problème était sérieux car il pouvait entraîner la mort subite, comme la plupart des maladies cardiaques. Il a fallu attendre le 4 août pour voir une première IRM encourageante. Et le feu vert du corps médical est arrivé enfin le 24 août . « Je suis tombé des nues car j’étais asymptomatique« , affirme ainsi l’enfant de Wazemmes. « J’ai vécu une période très difficile. Mais j’ai toujours eu la volonté de revenir à Lille car j’ai notamment été totalement soutenu par le président. »

Maintenant, l’international algérien, qui retrouve Adam Ounas ici, doit combler une longue d’inactivité où il n’a pu travailler que la musculation. Le cardio lui était en effet totalement interdit. « Mais ici, je suis entre de bonnes mains, et je pense revenir rapidement pour ce nouveau challenge. Lille est le premier club qui m’a mis des étoiles dans les yeux. » Le milieu de terrain franco-algérien, en provenance du SCO d’Angers (comme Sofiane Boufal et Nicolas Pépé avant lui), s’est engagé avec le LOSC pour une durée de 3 ans, soit jusqu’en 2026. 

Après les signatures de Mannone et Bentaleb, le LOSC a « presque » bouclé son mercato. « Presque » car le club cherche toujours un attaquant supplémentaire, même si Jonathan David a toutes les chances de rester cet été.

HKN Rijeka-LOSC, match retour de barrage de la Ligue Europa Conférence (2-1 pour Lille au match aller). Match à 20h15 au Stadion Rujevica de Rijeka.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1518 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.