FOOTBALL : LE LOSC PERD ENCORE DEUX POINTS A DOMICILE ET FACHE SON PUBLIC

LOSC Reims
Jonathan Bamba à son arrivée au stade Pierre-Mauroy (photo JMD/Sports5962)

Le LOSC est tenu en échec au stade Pierre-Mauroy par le Stade de Reims (1-1) lors de la 17ème journée de Ligue 1. Une fois de plus, les Dogues ont dominé. Mais ils n’ont pas su creuser l’écart et se sont fait rattraper à dix minutes de la fin. Un scénario déjà bien connu, et qui commence à agacer les supporters lillois.

Curieuse ambiance pour le premier match de l’année au stade Pierre-Mauroy. Un stade loin d’être plein pour cette 17ème journée de Ligue 1. L’horaire l’explique. Même si les scolaires étaient encore en vacances, ce n’était pas le cas pour la plupart des parents qui reprenaient le travail ce lundi 2 janvier. Dans ce cas, un match à 17h, ce n’est pas l’idéal. « 17h, on est au taf », rappelait ainsi une banderole déployée dans le kop par les DVE. D’autant que l’affiche, le LOSC contre Reims, ne soulevait pas la même passion que Lens-Paris Saint Germain la veille.

La protestation des supporters

Pour protester contre cette programmation imputable aux diffuseurs, les DVE vont d’ailleurs observer une période de silence. Avant de plier la banderole et de commencer leurs chants et leurs encouragements après un quart d’heure de jeu. Le stade Pierre-Mauroy, où le toit est fermé, retrouve alors une ambiance plus conforme aux habitudes.

LOSC Reims
La banderole des supporters au début du match (photo JMD/Sports5962)

On assiste dès lors à une première mi-temps plaisante. La défense rémoise, bien organisée, contient les assauts lillois. Aux occasions de Benjamin André (2è) et Edon Zhegrova (20è), le Stade de Reims oppose des contres dangereux comme le tir de la tête de Marshall Munetsi (24è) arrêté par Lucas Chevalier.

Jonathan David retrouve le chemin du but

Mais le LOSC trouve finalement l’ouverture à la 33è minute. Le gardien rémois Yehvann Diouf repousse difficilement un tir de Rémy Cabella. Mais Jonathan David suit, reprend et marque. L’attaquant canadien met fin à deux mois sans but et donne l’avantage au LOSC (1-0). C’est le 10è but de la saison pour David.

Malgré plusieurs occasions pour Lille (Bamba 42è; Zhegrova 45è+2) et Reims (Ito, 45è+1), le score en reste là au repos. Cet avantage récompense la domination lilloise en première mi-temps.

Gêné par une douleur à la jambe durant cette première période, José Fonte ne reviendra pas sur le terrain, laissant sa place à Alexsandro en défense centrale, à la reprise.

Dix minutes de trop

Cette seconde mi-temps voit le LOSC bousculer la défense rémoise. Mais si les Lillois monopolisent le ballon (62% de possession de balle, et le double de passes), ils ne parviennent pas à cadrer leurs tirs, ni à concrétiser leurs occasions. En fin de match, ils donnent même l’impression de préserver le résultat, ce qui provoque des sifflets du public, peu habitué à ce type de jeu depuis l’arrivée de Paulo Fonseca.

Et ce qui devait arriver arriva. A la 79è minute, le remuant Thibault De Smet perce sur le côté gauche et passe en retrait. Jens Cajuste reprend victorieusement et trompe Lucas Chevalier. Reims égalise (1-1). Les Champenois tiendront ainsi ce résultat flatteur jusqu’au bout et restent invincibles après 9 matches.

Après sa victoire Clermont, Lille perd donc une nouvelle occasion de se rapprocher du podium de la Ligue 1. Le LOSC recule même à la 7è place avec 30 points, mais surtout deux de perdus. Un nouveau gâchis qui reste de peser lourd dans le décompte final.

La feuille de match

Lille OSC – Stade de Reims: 1-1 (1-0)

17è journée de Ligue 1. Stade Pierre-Mauroy de Villeneuve d’Ascq. Toit fermé, temps doux. 31 086 spectateurs dont 161 visiteurs.

Arbitre: Eric Wattellier

Buts : David (32′) pour le LOSC ; Cajuste (79′) pour Reims
Avertissements : Abdelhamid (29′) pour Reims ; Alexsandro (85′) pour le LOSC

LOSC : Chevalier – Diakité (Weah, 84′), Fonte (c.) (Alexsandro, 46′), Djaló, Ismaily – André, Angel (André Gomes, 84′) – Zhegrova (Ounas, 59′), Cabella, Bamba – David (Virginius, 70′)
Entraîneur : Paulo Fonseca

Stade de Reims : Diouf – Foket (Lopy, 70′), Agbadou, Abdelhamid (c.), De Smet (Gravillon, 85′) – Ito, Matusiwa (Busi, 70′), Munetsi, Van Bergen (Zeneli, 70′) – Flips (Cajuste, 56′) – Holm
Entraîneur : William Still

Les réactions

Paulo Fonseca, entraîneur du LOSC. « Nous sommes très déçus et frustrés par le résultat. Tout le monde dans le vestiaire a compris qu’il fallait marquer un 2è but. Cela n’a pas été le cas. On s’attendait à un match difficile face à une équipe bien en place et bien organisée. Aujourd’hui, on aurait dû prendre les trois points. Mais ça ne retire rien à notre motivation. Mais le plus important, c’est que l’identité de l’équipe est en train de prendre forme, que l’équipe est en train de grandir. »

Will Still, entraîneur de Reims. « Par moments, c’était un peu compliqué, ils nous ont mis en grosse difficulté mais on a réussi à faire le dos rond aux moments importants. On a été mené mais le collectif a bien réagi, on n’a pas plongé. Nous n’avons pas pris ce deuxième but qui nous aurait coupé les pattes. On va mettre en avant la force du collectif car c’est le banc qui a amené une énergie nouvelle.« 

Rémy Cabella, milieu du LOSC. « Pour moi comme pour l’équipe, un match nul à domicile c’est comme une défaite. Surtout qu’on a longtemps mené 1-0. Mais il y avait aussi une belle équipe en face, qui joue bien au ballon. Ils ont eu une occasion et l’ont mise au fond. C’est très frustrant d’autant qu’on aurait pu en mettre deux pour tuer le match. Mais il y avait un bon gardien en face. On perd donc deux points à domicile et c’est bien dommage. »

Lucas Chevalier, gardien du LOSC. « C’est dommage parce qu’on peut plier le match rapidement et être un peu plus confortable. Il y avait aussi de la qualité en face. Reims est une belle équipe. Mais il y a toujours des choses à améliorer. C’est sûr que deux points, puis un point perdus par ci par là, c’est dommage. Mais voilà: on rejoue assez rapidement et on pourra se rattraper. »

Vidéo SPORTS/5962. Lucas Chevalier après le match LOSC-Reims.

Le LOSC reçoit l’ESTAC Troyes en 1/32èmes de finale de la Coupe de France, pour un deuxième match consécutif à domicile dimanche soir. Puis retour à la Ligue 1. Les Lillois se déplaceront à Brest, mercredi 11 janvier (19h), avant d’accueillir ces mêmes Troyens au Stade Pierre Mauroy, dimanche 15 janvier (13h) pour le compte du championnat, cette fois.

PAULO FONSECA FUSTIGE LES SUPPORTERS

Paulo Fonseca a causé une petite surprise lors de la conférence de presse qui a suivi le match nul frustrant (1-1) du LOSC face à Reims. Devant un maigre parterre de journalistes, le technicien portugais est sorti de sa réserve habituelle pour critiquer l’attitude des supporters durant la rencontre.

« Je dois l’avouer : je suis très déçu de nos supporters. Jusqu’à maintenant, dans chaque moment, ils supportaient l’équipe et aujourd’hui, ils ont fait le contraire alors que l’équipe avait besoin d’eux. Je n’ai pas l’habitude de ça mais je pense que ce n’était pas correct. »

« En première mi-temps, quand le ballon est arrivé à Lucas, ils ont commencé à siffler l’équipe. En deuxième mi-temps, pareil. Si les joueurs jouent comme ça, c’est parce que je le veux. Ils jouent comme ça parce qu’on s’entraîne pour jouer comme ça, parce qu’ils y croient, parce que j’y crois. Si quelqu’un est coupable, c’est moi« , poursuit Paulo Fonseca.

Et l’entraîneur du LOSC de conclure, de façon directe. « S’ils veulent protester contre quelqu’un, qu’ils le fassent contre le coach, pas contre les joueurs. Ce n’est pas bien. S’ils ne sont pas contents de la manière dont on joue, il n’y a qu’une solution : parlez au président. S’ils ne sont pas contents de notre manière de jouer, je peux partir. C’est vraiment symbolique pour moi et je suis très déçu de ça. »

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1017 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.