FOOTBALL : LES DEBUTS TRES ATTENDUS DE « MISTER RENARD »

France-Colombie féminin
Hervé Renard accueille Wendy Renard à Clairefontaine (photo DR Tim Guigon/FFF)

Ce vendredi 7 avril se tourne une nouvelle page dans l’histoire de l’équipe de France féminine de football. C’est celle de « l’après-Diacre ». Hervé Renard, ancien entraîneur du LOSC, et plus récemment, sélectionneur national de l’Arabie Saoudite, dirigera son premier sur le banc des Bleues. Lundi, il accueillait ses joueuses au Centre national du football à Clairefontaine. Cela, dans une ambiance détendue qui contrastait avec les derniers rassemblements de l’équipe de France. Pour cette « première », la France féminines affronte la Colombie, à Clermont-Ferrand (20h45).

Depuis l’éviction de la Nordiste Corinne Diacre suite à une fronde de joueuses-cadres de l’équipe de France, la Fédération française a dû faire vite pour remonter un staff. L’état d’urgence était décrété à un peu plus de 100 jours de la Coupe du Monde féminine en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Le très réputé Hervé Renard sortait victorieux de la short-list. Le Savoyard négociait la rupture de son contrat avec la Fédération saoudienne. Il montait son staff (avec six techniciens) et sortait sa première liste (avec 26 joueuses) la semaine dernière. Et lundi, il commençait son premier stage avec les Bleues.

Vidéo FFF-TV. L’arrivée des joueuses à Clairefontaine

Une seule Nordiste sélectionnée

On assistait ainsi au grand retour d’Eugénie Le Sommer, mise sur la touche par Corinne Diacre comme la Lilloise Amandine Henry. Mais aussi à la présence de Wendy Renard, la meneuse de la rébellion, qui obtenait la confiance de Hervé Renard en se voyant reconduite comme capitaine des Bleues. La Roubaisienne du PSG Kheira Hamraoui en revanche n’était pas retenue, « pour des raisons sportives » dira le nouveau sélectionneur.

Dans cette liste figure une seule Nordiste; la Cambrésienne du Paris FC Ouleymata Sarr (27 ans, 28 sélections, 9 buts). On notera aussi la présence de Kenza Dali (Aston Villa), qui a joué six mois au LOSC, de janvier à juin 2018 (juste avant la relégation en D1).

Le duo H.Renard-W.Renard (aucun lien de parenté) tenait sa première conférence de presse en commun, pour l’avant-match, ce jeudi 6 avril. La capitaine a justifié son retour immédiat en sélection après avoir annoncé son retrait il y a quelques semaines. « Aujourd’hui, c’est un nouveau projet qui repart, avec un nouveau coach et de nouvelles personnes dans le staff. C’est forcément un élan positif, on a envie de surfer dessus et d’être concentrés sur l’objectif que l’on a en commun. »

De son côté, l’autre Renard en a dit un peu plus sur sa philosophie de groupe. « On se doit de montrer une image qui soit parfaite. Je m’y engage […] Ce n’est jamais facile à changer en un jour mais je suis persuadé qu’on va y arriver. »

Le possible retour d’Amandine Henry

L’ex-entraîneur du LOSC a donc réuni un premier groupe de 26 joueuses. Avec déjà un premier forfait: celui de Kessya Bussy, remplacée par Delphine Malard. Ce groupe se réduira à 23 pour la Coupe du Monde aux Antipodes. D’autres joueuses actuellement blessées, devrait intégrer la sélection lors des prochains rassemblements. C’est le cas des « frondeuses » Katidiana Diani et Marie-Antoinette Katoto et, sans doute, l’ancienne capitaine, la Nordiste Amandine Henry.

Face à la modeste équipe colombienne (26ème Nation féminine mondiale en football), on attend déjà un premier résultat positif. Avec un nouvel état d’esprit et les premiers indicateurs sur la « méthode Renard ». Les deux équipes se sont affrontées seulement 3 fois depuis les Jeux Olympiques de 2016 à Rio. Le bilan est équilibré avec 2 victoires et une défaite pour les Bleues (5 buts marqués, 2 encaissés). Mais c’est la première fois que la France et la Colombie se rencontrent en France.

La sélection pour France-Colombie et France-Canada féminines

Gardiennes : Chavas, Peyraud-Magnin, Picaud.
Défenseuses : Bacha, E. Cascarino, Cissoko, De Almeida, Doucouré, Karchaoui, Lakrar, Périsset, Renard.
Milieux : Dali, Fazer, Geyoro, Jean-François, Le Garrec, Majri, Toletti.
Attaquantes : Asseyi, Baltimore, Malard, D. Cascarino, Le Sommer, Mateo, Sarr.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1621 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. football : les debuts tres attendus de « mister renard – SPORTS 59/62 | Olympic Games 2024

Les commentaires sont fermés.