FOOTBALL : LYON ABAT LE LOSC APRÈS UN MATCH DE FOLIE

LOSC Lyon Ismaïly
Ismaïly et Fonseca avaient le sourire en arrivant au stade (photo JMD/Sports 5962)

Le LOSC s’incline au stade Pierre-Mauroy 3-4 face à Lyon lors du dernier match de la 32ème journée de Ligue 1, à l’issue d’un scénario incroyable. Les Dogues, qui croyaient tenir la 3ème place n’ont plus de joker dans la course au podium avec Brest. Joueurs, staffs et dirigeants étaient groggy après ce lundi noir.

La nuit a dû sembler bien longue pour les joueurs lillois après cette défaite dans un match irrationnel. Et pour les observateurs aussi, la réflexion est nécessaire pour comprendre ce scénario complètement dingue. Avec cette question principale: comment peut-on perdre un match en menant 2-0 à la mi-temps, puis 3-2 à la 88è minute ? L’entraîneur lyonnais Pierre Sage (le bien nommé) apporte cette réponse sobrement en conférence de presse. « On applique vraiment le fameux «tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir». On l’a vu quand on nous annonçait en L2, on est actifs quand il faut l’être, les joueurs sont réactifs. »

Effectivement, personne ne croyait à la remontée de Lyon à l’issue d’une première mi-temps parfaitement maîtrisée par le LOSC. Au repos, Lille mène en effet 2-0 grâce à deux buts de Bafodé Diakité (21è), et de l’entrant Edon Zhegrova (37è), qui venait de remplacer Yussuf Yazici, blessé.

Dix minutes de pure folie

A la reprise, les Dogues privés de leur capitaine Benjamin André (une absence qui a fortement compté) , vont revenir en mode gestion. Lourde erreur car les Lyonnais 2024 n’ont plus rien à voir avec ceux de 2023.

Ainsi, Lyon revient à 2-1 contre le LOSC grâce à un tir dans la lucarne de Saïd Benrahma (67è). Paulo Fonseca effectue alors un remplacement étonnant en sortant Zhegrova pourtant en verve, par… le défenseur brésilien Alexsandro ! L’entraîneur lillois, réputé pour son coaching gagnant, choisi là de renforcer sa défense pour préserver le résultat. Une erreur qu’il reconnaîtra en conférence de presse.

Car la défense nordiste va prendre l’eau durant 10 minutes de folie. Lyon en effet égalise en effet grâce à Malick Fofana à la 82è minute (2-2). Pourtant, Diakité jouait les sauveurs 3 minutes plus tard en marquant de la tête sur un corner tiré par Angel Gomes (3-2, 85è).

La joie des Dogues après le 2è but de Diakité

Alors que le kop jubile et que la victoire semble assurée à 2 minutes de la fin du temps réglementaire survient le coup d’assommoir, dans un scénario complètement fou. Alexandre Lacazette marque en effet son 18è but de la saison et égalise (3-3, 88è). Et Mama Baldé donne la victoire à l’OL durant le temps supplémentaire (3-4, 90è+2) !

 » On s’est pris un train dans la gueule « 

Olivier Létang, président du LOSC

« On s’est pris un train dans la gueule« , confiera ainsi dans un langage imagé Olivier Létang en zone mixte, où il intervient souvent quand ça ne va pas. Le président lillois voulait à tout prix remotiver les troupes après cet échec cinglant qui pourrait laisser des traces.

Un calendrier difficile

Le LOSC reste en effet 4è au classement à deux points du Stade Brestois, à deux journées de la fin. Les Lillois n’ont plus leur destin en mains pour aller chercher le podium. Ils doivent en effet s’imposer à Nantes qui joue le maintien. Puis en recevant Nice qui cherche une place en Europa Ligue. Un calendrier difficile alors que Brest va affronter deux clubs désormais en roue libre, Toulouse et Reims.

Après le match, les joueurs ont fuit les media à l’exception du jeune Hakan Haraldsson, qui s’est exprimé une minute en anglais en zone mixte. Contrairement aux habitudes, Paulo Fonseca a précédé le coach adverse en conférence de presse. S’exprimant ainsi en même temps que Olivier Létang en zone mixte. Curieux timing…

La semaine va être longue à Luchin, et il y aura certainement du travail pour le staff et les préparateurs mentaux…

La feuille de match

LOSC – LYON : 3-4 (2-0)

32ème journée de Ligue 1 Uber Eats. Stade Pierre Mauroy (toit ouvert) – 45 227 spectateurs. Temps doux. Pelouse en bon état.
Arbitre :
  M.Bastien

Buts : Diakité (20′, 86′), Zhegrova (36′) pour le LOSC ; Benrahma (66′), Fofana (82′), Lacazette (88′), Baldé (90’+2) pour l’OL
Avertissements : Gomes (28′), Haraldsson (80′), Yoro (90’+4) pour le LOSC ; Nuamah (35′) pour l’OL

LOSC : Chevalier – Santos, Diakité, Yoro, Ismaily – Bentaleb, Gomes – Yazici (Zhegrova, 26′) (Alexsandro, 75′), Haraldsson, Gudmundsson (Cabella, 58′) – David (c.)
Entraîneur : Paulo Fonseca

Olympique Lyonnais :  Lopes – Tagliafico (Maitland-Niles, 46′), Caleta-Car, O’Brien, Mata – Caqueret, Matic (Cherki, 67′), Tolisso (Mangala, 67′) – Nuamah (Baldé, 79′), Lacazette (c.), Benrahma (Fofana, 67′)
Entraîneur : Pierre Sage

Les réactions

Olivier Létang, président de LOSC. « Dans le sport de haut niveau il n’y a pas la place pour les faibles. C’est dans notre ADN de tout gagner, et surtout de ne jamais rien lâcher. On n’abandonne jamais et il est hors de question que quelqu’un abandonne à deux matchs de la fin. On sait où l’on est et il reste deux rencontres. Il faut absolument repartir pour rebondir dimanche »,

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. Olivier Létang en zone mixte après LOSC-Lyon.

Paulo Fonseca (entraîneur du LOSC) : « On a fait une première mi-temps très bonne. La deuxième c’est diffcile à expliquer, nous ne voulions pas jouer, nous avons donné le ballon à une équipe comme Lyon… Je pensais que si nous n’avions pas le ballon, il fallait mieux défendre. C’est pour ça que j’ai fait entrer Alexsandro. J’assume mes responsabilités pour les choix et les résultats. »

LOSC - Lyon Haraldsson
L’Islandais Haraldsson semblait désabusé en zone mixte (photo JMD/Sports 5962)

Hakan Haraldsson, attaquant du LOSC, en zone mixte.  » C’était un match complétement fou. On avait marqué trois buts pour repasser devant et il ne fallait pas perdre. Il restait dix minutes et il suffisait de travailler encore plus dur pour gagner le match. C’est vrai que c’est difficile d’expliquer ce qui a pu se passer en fin de match, mais on n’a jamais pensé que le match était plié après notre troisième but.» 

Pierre Sage, entraîneur de l’OL en conférence de presse. « Le troisième but est toujours important. Le match a basculé psychologiquement. C’est une équipe qui ne montre pas beaucoup de brèches comme le montre son parcours en L1, notamment à domicile. Je comprends leur classement. On a livré un match fou et c’est pour cela que les choses ont tourné en notre faveur. Mais Lille est vraiment une très belle équipe.« 

Retrouvez l’interview de Olivier Létang en vidéo sur Dailymotion SPORTS 59/62.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1606 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. LOSC Lyon : 3-4 en Ligue 1 (32è journ&ea...

Les commentaires sont fermés.