FOOTBALL : EDON ZHEGROVA OFRE LE DERBY DU NORD AU LOSC

LOSC Lens derby ligue 1
Le bus des joueurs lillois est arrivé dans les fumigènes (photo JMD/Sports5962)

Le LOSC bat le RC Lens 2-1 dans un derby du Nord de haute intensité. Les Dogues confirment leur invincibilité à domicile et font surtout une excellente affaire dans la course vers la Ligue des Champions. Mais comme à chaque fois, l’ambiance était sulfureuse, voire explosive, autour de ce match classé à hauts risques.

Le bus des joueurs lillois a mis un quart d’heure pour remonter les 200m qui sépare l’entrée du parking bus jusqu’au parvis du stadde Pierre-Mauroy et son tapis rouge. On le voyait à peine dans la fumée rouge des feux de bengale. La présence étrange de gens cagoulés autour créait aussi une ambiance bizarre, voire malsaine.

Le derby du Nord entre le LOSC et le RC Lens était classé au niveau 4 des matchs à risques, sur une échelle de 5. Comme chaque année, le derbydu Nord déchaîne une passion incroyable, mais met sur les dents les services préfectoraux qui craignent le moindre débordement. Cette fois, les supporters lensois avaient le droit de se déplacer. Le parcage visiteur accueillait donc les 1 000 lensois escortés dans 13 bus depuis Lens.

Pour la circonstance, la Décathlon Arena affichait guichets fermés, ce qui arrive très peu dans la saison. Et bien sûr, l’ambiance sentait le souffre, au propre comme au figuré, ce vendredi soir. On préférera le tifo « Lille, la plus belle des villes« , à la banderole haineuse déployée dans le kop lillois: « Comme en 1303, brûlons l’Artois« . Sans commentaire…

Derby du Nord LOSC RC Lens
La banderole polémique au-dessus du tifo géant dans le kop lillois (photo JMD/Sports 5962)

Zhegrova le dynamiteur kosovar

C’est d’ailleurs dans la fumée que le derby LOSC-RC Lens a commencé, et dans une ambiance assourdissante. Ce qui n’empêche pas les deux équipes de démarrer sur les chapeaux de roue. Dès la 9è minute en effet, Edon Zhegrova, servi par Nabil Bentaleb, ouvre le score pour le LOSC et réussit son 4è but de la saison en championnat.

Pourtant, les Sang et Or sont loin d’être dominés par les Dogues. Et à la 33è minute, le RC Lens échappe au coup fatal. Willy Delajod sort en effet un carton rouge très sévère pour une faute de Facundo Medina sur Zhegrova. Mais la VAR intervient et l’arbitre transforme le rouge en carton jaune. Ouf pour Lens et l’intérêt du match… Mais encore une fois, l’arbitrage français se manifeste par une nouvelle erreur.

La première période se termine même par une occasion lensoise, quand David Pereira place un centre dangereux que Tiago Santos détourne devant son but vide (43è). Les deux équipes regagnent donc les vestiaires sur un score somme toute logique de 1-0.

Les Lillois font le break un quart d’heure après la reprise. Grâce toujours à l’intenable Zhegrova, le héros de la soirée. Celui-ci reprend victorieusement le ballon stoppé par Brice Samba sur un tir de Gudmunsson (2-0, 60è). Cette fois, la messe est dite. Le stade Pierre Mauroy vrombit ainsi de plaisir.

La révolte trop tardive de Lens

Franck Haise effectue alors 4 changements en quelques minutes. Les Lillois continuent pourtant à presser les Lensois. Cependant Lucas Chevalier sauve son but sur une reprise de la tête de Florian Sotoca (70è). C’est le premier tir cadré lensois depuis le début de la rencontre.

Mais ce n’est que partie remise. L’un des entrants, Elye Wahi marque en effet 8 minutes plus tard et ramène l’espoir dans le camp artésien. C’est le 7è but en championnat pour le jeune attaquant lensois (2-1, 78è). La bataille reste cependant furieuse sur le terrain dans ce derby très intense. Et le public lillois va trembler jusqu’au bout face à la révolte lensoise. D’autant que Samba réussit plusieurs interventions décisives durant cette mi-temps.

Finalement, malgré la pression adverse, les Dogues tiennent en défense et se montrent dangereux en contre. Ils s’imposent finalement 2-1 à l’issue d’un match de haut-niveau entre deux équipes qui visent l’Europe. Mais le LOSC a été supérieur.

Les statistiques du derby LOSC-RC Lens

La feuille de match

LOSC – RC Lens: 2-1 (1-0)

27è journée de Ligue 1. Vendredi 29 mars. Stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d’Ascq. Toit ouvert. 48 233 spectateurs dont 1 000 Lensois. Temps doux. Pelouse en bon état.

Arbitre: Willy Delajod

Buts : Zhegrova (9′, 60′) pour le LOSC – Wahi (78′) pour Lens
Avertissements : Medina (34′), Wahi (64′), Pereira Da Costa (89′) pour le RCL ; André (52′), Zhegrova (64′), Bentaleb (89′) pour le LOSC

LOSC : Chevalier – Santos, Diakité, Yoro, Ismaily – Bentaleb, André (c) – Zhegrova (Ounas, 77′) Cabella, 86′), Haraldsson (Cavaleiro, 90’+2), Gudmundsson (Alexsandro, 86′) – David (Dago, 90’+2)
Entraîneur : Paulo Fonseca

RC Lens :  Samba (c) – Aguilar (Thomasson, 87′), Danso, Medina – Chavez (Haïdara, 62′), Abdul Samed (Diouf, 70′), El-Aynaoui, Frankowski (Fulgini, 62′) – Pereira Da Costa, Sotoca, Said (Wahi, 62′)
Entraîneur : Franck Haise

Les réactions

Paulo Fonseca, entraîneur du LOSC. « Je suis content, satisfait de notre match. On a fait une bonne prestation et on a bien contrôlé les joueurs de Lens. C’est toujours difficile d’affronter cette équipe. C’est une bonne équipe, avec un grand entraîneur. C’était important de marquer le premier but et on a mérité cette victoire.« 

Lucas Chevalier, gardien du LOSC. «On est les plus heureux. C’est le match tant attendu pour les supporters et pour moi aussi, qui suis supporter de base. Tous les joueurs s’imprègnent de cela et on sentait cette énergie plus chaude que d’habitude. »

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. Nabil Bentaleb en zone mixte après LOSC-RC Lens.

Franck Haise, entraîneur du RCL. « Je pense que la victoire de Lille est logique. Ils ont une équipe qui nous été supérieure globalement. On a essayé de donner ce que l’on peut donner. Il nous en manque ce soir, c’était visible et ça l’était déjà contre d’autres contre d’autres adversaires du niveau de Lille. »

Brice Samba, capitaine du RC Lens. « On est tombés sur plus fort. On est à notre place, voilà. Quand on joue contre les plus gros, il nous manque toujours quelque chose. Cette 6e place, ce sera notre championnat. »

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1572 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.