HOCKEY/GLACE : LES CORSAIRES DE DUNKERQUE FONT LE CARNAVAL A BERCY

HG Dunkerque Grenoble Coupe de France Bercy
Un grand moment d'émotion entre le public et les hockeyeurs de Dunkerque (photo JMD/Sports5962)

L’exploit n’a pas eu lieu. Mais les Dunkerquois, joueurs et supporters, conserveront un souvenir inoubliable de leur première finale de Coupe de France. Certes, le HG Dunkerque s’incline 4-7 face à Grenoble à l’issue d’un match très intense. Les Corsaires ont inquiété plusieurs fois les Brûleurs de Loup, qui conservent leur trophée, non sans avoir souffert par moments face à des Dunkerquois déchaînés. Les supporters, eux, ont mis une ambiance de feu en ce début de saison carnavalesque. Pas de regrets. La finale était belle, chargée d’émotion. Et les Corsaires peuvent désormais se focaliser sur le championnat où ils sont bien placés.

A Paris, Jean-Marc Devred

2 000 supporters sont venus en bus de Dunkerque le matin de la finale de la Coupe de France. Et le lendemain du bal du chat noir qui ouvrait la saison carnavalesque, ils ont mis le feu à la patinoire de l’Accor Arena de Bercy. Et il y en aurait sans doute eu plus si le match n’était pas joué à guichets fermés.  » Je me suis fait insulter pour ne pas avoir plus de places à vendre », confie en souriant le président de Fédération française de hockey/glace Pierre-Yves Gerbeau.  » C’est un très grand moment car c’est la première fois qu’un club de division 1 parvient en finale de la Coupe de France à Bercy, après avoir sorti deux clubs de Ligue Magnus. C’est la preuve que le niveau progresse.« 

Effectivement, cela s’est confirmé sur la glace de Bercy. Pris à froid par les Grenoblois qui ouvrent le score au bout de  » minutes par Aurélien Dair. Mais les Corsaires égalisent dans la foulée grâce à Parker Colley. La finale part sur les chapeaux de roue. Et le spectacle sera constant jusqu’à la fin.

Une finale pleine d’émotions

Les Brûleurs de Loup vont ensuite concrétiser leur supériorité hiérarchique en faisant parler leur expérience et leurs efficacité. Ils mènent tout le long du match (1-3 à la fin du premier tiers-temps; puis 3-5 dans le 2è et enfin 4-7 à la fin). Mais les Dunkerquois ne vont jamais lâcher, soutenus par un public incroyable, qui a totalement étouffé les spectateurs grenoblois. A tel point qu’à la fin de la rencontre, les Brûleurs de Loup sont venus applaudir les supporters dunkerquois. Cela pour avoir mis le feu sur la patinoire. Un geste que l’on imagine mal après un match de football.

L’ambiance à l’Accor Arena de Bercy dimanche après-midi.

Les Corsaires sont revenus à plusieurs occasions dans la finale, notamment au début du 2è tiers-temps, quand le capitaine Clément Thomas marque et ramène le score à 3-2 face à Grenoble. Ils font même jeu égal dans cette période. Et ils inquiéteront encore les Isérois dans le dernier tiers-temps en marquant par Lubomir Dinda (4-5, 48è). Le public y croit fort et pousse ses joueurs. Mais Nicolas Deschamps et Alexandre Lavoie scorent en fin de match pour donner un peu d’ampleur à la victoire des Brûleurs de Loup (7-4), qui conservent leur trophée.

HG Dunkerque Grenoble Bercy Coupe de France
Parker Colley à la lutte avec les Brûleurs de Loups (photo JMD/Sports 5962)

Les Corsaires étaient forcément un peu déçus lorsque le président de la CUD, Patrice Vergriete, et le maire de Dunkerque, Jean Bodart, sont venus sur la glace leur remettre leur médaille. Mais pas de regrets à avoir. Grenoble était plus fort et a respecté son valeureux adversaire. Le HG Dunkerque a effectué un parcours qui rappelle celui du Crufc il y a 24 ans déjà dans la Coupe de France de football.

Le courage des Dunkerquois

«  On a rien lâché, on y a cru jusqu’au bout », déclarait ainsi le coach canadien Jonathan Lafrance après le match.  » On l’a montré en revenant au score. Après je pense qu’on leur a offert une bataille. Je suis fier de ça, je suis fier de mes gars, ainsi que de ce public fantastique et des partenaires qui ont fait le déplacement.« 

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. Jonathan Lafrance, Corentin Cruchendeau et Adrien Vazzaz après la finale.

Place maintenant au championnat de division 1 avec un objectif: les play-offs et pourquoi pas, la montée en Ligue Magnus. Les Corsaires n’en sont vraiment pas loin. Et les dirigeants ont déposé un dossier administratif pour la montée, comme deux autres clubs de D1. La fin de saison s’annonce donc passionnante.

Vidéo. Les temps fort de la finale (images SPORT EN FRANCE)

Retrouvez aussi les interviews de Clément Thomas et Joseph Broutin sur Dailymotion SPORTS 59/62.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1520 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.