JEUX MEDITERRANEENS : MEDAILLE D’OR POUR PAULINE LECARPENTIER EN LUTTE LIBRE

Pauline Lecarpentier Oran
Médaille d'or pour la Boulonnaise Pauline Lecarpentier (photo KMSP/CNOSF)

Les Jeux Méditerranéens ont débuté il y a une semaine à Oran. Mais ils passent un peu inaperçus vu la concurrence du Tour de France. Néanmoins, l’équipe de France récolte déjà une moisson de médailles. Les Nordistes sélectionnés à Oran y participent. C’est le cas de la Boulonnaise Pauline Lecarpentier, médaille d’or en lutte libre à ces Jeux Méditerranéens. Le bilan nordiste à mi-parcours.

Il a fallu attendre plusieurs jours pour voir la délégation tricolore obtenir sa première médaille d’or. C’est arrivé ce mercredi 29 juin lors d’une 5ème journée prolifique. 17 médailles dont 5 en or sur une seule journée ! Le clan nordiste a participé à cette impressionnante moisson.

Ainsi, Pauline Lecarpentier monte comme prévu sur la plus haute marche du podium des Jeux Méditerranéens. La vice-championne d’Europe de lutte libre en -68 kg a survolé sa catégorie, pourtant relevée. En finale, elle s’impose par 4 points à 3 face à la coriace Turque Bus Tosun Cavusoglu.

Cette médaille d’or dans ces Jeux régionaux complète une saison qui l’a vu fortement progresser à l’échelon international. A 25 ans, la lutteuse de la Côte d’Opale confirme tous les espoirs placés en elle à ses débuts. Elle se place idéalement en tête de la hiérarchie française avant les Jeux Olympiques de Paris, son grand objectif. Cependant, elle devra peut-être changer de catégorie car c’est aussi celle de la n°1 française en lutte Koumba Larroque.

Jeux Méditerranéens Pauline Lecarpentier
Pauline Lecarpentier a dominé le tournoi à Oran (photo KMSP/CNOSF)

Ces Jeux Méditerranéens ne semblent pas passionner les media, même si le public répond présent à Oran. Chaque jour depuis le début de la compétition, les spectateurs sont au rendez-vous des Jeux méditerranéens. La plate-forme pour accéder à la billetterie a très vite été saturée. Cette compétition constitue en effet plus qu’un lot de consolation en cette période riche en compétitions internationales.

L’argent pour Camille Jedrzejewski

C’est ainsi que le compteur s’est également débloqué au tir avec la médaille d’argent pour Camille Jedrzejewski et Florian Fouquet en tir au pistolet 10m par équipes mixtes ! Rappelons que la première est licenciée à Noyon.

Les autres compétiteurs nordistes (ils sont une trentaine engagés à Oran) connaissent des fortunes diverses. Mais certains vont ramener d’autres médailles. C’est le cas pour les boxeurs.

L’Héninois Ibrahim Boukedim s’arrête en quarts de finale (-52kg). Devant le Marocain Saïd Mortaji, Boukedim (-52 kg) a été victime des subtilités du pointage. Vainqueur des deux premiers rounds, à chaque fois sur le score de 2-1, mais donné perdant du troisième 3-0, il a été déclaré battu (3-0) dans la mesure où ce ne sont pas les mêmes juges qui l’ont vu gagnant. Rageant même si le Nordiste doit avant tout s’en prendre à lui-même. « Il n’a pas respecté le game plan, reconnaît Malik Bouziane, entraîneur national en charge de la filière masculine. Il s’est fait surprendre deux fois d’entrée.« 

Le Héninois Ibrahim Boukedim a été sorti en 1/4 de finale (photo KMSP/CNOSF)

Bilan mitigé pour les boxeurs

Djamili Aboudou Moindze (+91 kg) a été éliminé (3-0), en 1/4 de finale, par l’Italien Vincenzo Fiaschetti après avoir effectué une entame de match parfaite, toute en mobilité et en vivacité, se montrant à la fois insaisissable, incisif et précis comme c’est sa marque de fabrique. Malheureusement, le sociétaire de Coudekerque Ring s’est ensuite mis à baisser les mains tout en manquant singulièrement de conviction dans ses actions. Défensivement, ce n’était guère mieux à force d’encaisser à satiété les crochets gauches du Transalpin. « Djamili peut avoir des regrets. Disons qu’il s’est contenté du bronze alors qu’il pouvait aller au bout », déplore Malik Bouziane.

Déception pour le Coudekerquois Djamili Aboudou Moindze (photo KMSP/CNOSF)

Le Roubaisien Soheb Bouafia doit se contenter du bronze après sa défaite en demi-finales des – 91 kg face à l’Algérien Moh Said Hamani. Auparavant, Bouafia a battu le turc Burak Akasin (Turquie) au premier tour, puis le Bosnien Dzemak Bosnjak en 1/4 de finale.

Déception en karaté. La délégation tricolore ne récolte qu’une médaille pour dix engagés. Le Dunkerquois Younesse Salmi frôle le podium. Mais il se classe finalement 5ème des -67 kg après sa défaite en finale de repêchage. La native de Sin-le-Noble Trycia Sombe se classe elle 11ème en +68 kg après sa défaite en 1/4 de finale.

En cyclisme, Cédrine Kerbaol obtient la médaille de bronze dans le contre-la-montre. la coureuse de Cofidis termine derrière 3ème l’Italienne Vittoria Guazzini et la Slovène Zugénie Bujak. Chez les hommes, le Provençal du Beauvais Team Cycliste Enzo Paleni obtient la médaille d’argent en réalisant le 2ème temps derrière le Portugais Rafael Ferreira.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 747 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.