LES NORDISTES AUX JEUX PARALYMPIQUES A TOKYO

jeux paralympiques tokyo
Marie-Amélie Le Fur dirige le comité paralympique français

Quinze sportifs (13 hommes – 2 femmes) licenciés dans un club de la région Hauts-de-France participeront aux Jeux Paralympiques de Tokyo qui débutent ce mardi 24 août et dureront jusqu’au 5 septembre (8 Picards et 7 Nordistes). 138 athlétes et 15 guides figurent dans la sélection tricolore, qui est emmenée par Marie-Amélie Le Fur, à la fois championne paralympique, et présidente du comité paralympique et sportif français (CPSF).

Le premier de ces Nordistes aux Jeux paralympiques est licencié au Lille Métropole Athlétisme (LMA). C’est le Lorrain d’origine Dimitri Jozwicki, 24 ans, dispose d’un joli palmarès au sprint: 6ème des championnats du monde du 100m T38 à Dubaï (2019) ; 7ème des championnats du monde du 100m T38 à Londres (2017) ; Vice-champion d’Europe 2021 du 100m T38.

Vidéo. Le portrait réalisé par France 3/ Hauts-de-France

Avec 11″34 secondes, il se classe actuellement 5eme mondial et a été sélectionné par la fédération d’athlétisme pour les jeux paralympiques. Sa réaction sur le site de la Région: » fier de pouvoir participer aux jeux de Tokyo 2021, je souhaite surtout m’imposer comme un des meilleurs mondiaux de ma catégorie.« 

Deux Cambrésiens en boccia

Deux Cambrésiens concourent pour la 1ère fois en boccia, sorte de pétanque handisport. Il s’agit de Rodrigue Brenek et Samir Vanderbeken, de Handisport Ladapt Cambrai. Le premier a 25 ans. Il est Champion de France 2017, Vice-champion de France 2019, 8ème en paire championnat du monde 2018,1er en paire régionale open 2018, 5ème en paire World open 2018, 4ème en paire World open 2019, 1er en paire régional open 2019 ; Champion d’Europe en paire 2019.

Rodrigue déclare, sur sa sélection: « ma qualification pour les Jeux Paralympiques m’a procuré une grande joie et une grande fierté. Mon objectif, c’est la médaille d’or. Je suis déterminé ! »

Le second a 26 ans. Le palmarès de Samir Vanderbeken: champion de France 2011, 2014, 2016, 2019 ; Vice-champion de France 2018 ; médaille de bronze en 2013. En équipe de France (en paire BC3) : argent Povoa 2014 ; or Cali 2015 ; argent Montréal 2016 ; argent Povoa 2016 ; or Olbia 2018 ; or Olbia 2019 ; argent Olbia 2019. Il est aussi Champion d’Europe par équipe à Séville en 2019. C’est le °1 français et 20ème mondial en individuel.

« Cette qualification est vraiment fantastique, ce fut le meilleur moment de ma vie. C’est une immense fierté de participer pour la première fois aux Jeux, d’autant plus que la Boccia fait son entrée au programme cette année. Je vais me donner les moyens pour décrocher une médaille et obtenir l’or en équipe. »

Un duo gravelinois en paratriathlon

Autres Nordistes sélectionnés aux Jeux paralympiques,c’est le duo Perel-Lyoen. Licencié à Gravelines Triathlon mais originaire d’Hazebrouck, Antoine Perel dispute sa première saison en paratriathlon. Avec un certain succès: 2 fois sur le podium en Coupe du monde de paratriathlon ; 2ème au championnat de France.
Vainqueur du championnat du monde Open, il a ntégré à l’équipe de France.

Mais il a déjà disputé les Jeux paralympiques, en athlétisme, à Pékin en 2008. 7 fois Champion de France ;
Champion d’Europe et Champion du monde en pentathlon, longueur et 100m ; 20ème tandem mondial (3 Coupes du Monde > 3 podiums).

« Ce fut deux ans de stress avec la pandémie », explique Antoine.  » À présent je suis très heureux de pouvoir vivre cette aventure avec Olivier Lyoen, qui est à la fois mon binôme, mon entraineur et mon guide. Il sait me porter et me motiver. Le plus stressant c’était vraiment la sélection, maintenant je suis décontracté, j’ai moins de pression. Pouvoir vivre cette aventure c’est exceptionnel! À l’origine je voulais juste faire du triathlon et participer aux championnats de France. Avec Olivier, on va essayer de décrocher la plus belle des couleurs : l’or ! »

Une nouvelle médaille pour Souhad Ghazouani ?

La plus expérimentée, c’est de loin Souhad Ghazouani. A 38 ans, l’haltérophile lilloise dispute ses 5èmes Jeux paralympiques. Championne paralympique en 2012, elle dispose d’un palmarès impressionnant: championne du monde 2017 en -73 kg en développé couché. Double vice-championne olympique en 2016 ; championne Olympique 2012 ; Vice-championne olympique en 2004 ; Médaille de bronze en 2008. Souhad a aussi récolté
3 médailles aux Championnats du monde et 5 titres de championne d’Europe.

Souhad Ghazouani, originaire de Saint-Saulve, est multimédaillée aux Jeux paralympiques (photo France Paralympique)..

Elle espère ramener une nouvelle médaille de Tokyo.

Kevin Le Cunff, un ancien pro toujours valide

Autre belle chance de médaille, en cyclisme, Kevin Le Cunff. Licencié à Dunkerque cyclisme handisport, ce Parisien a été coureur professionnel. Il continue à courir avec succès chez les valides avec Dunkerque Littoral cyclisme sous la direction de Charly Leconte.

Comme il est né avec deux pieds bots, il tente cette année la carte paralympique. Pour sa première expérience à 33 ans dans ce domaine, Kevin Le Cunff vient de terminer 3ème au championnat du monde handisport sur route à Cascaïs, au Portugal. A Tokyo, il s’alignera sur piste et sur route. Un programme chargé pour le Dunkerquois d’adoption puisqu’il est engagé dans 5 disciplines.

Rappelons que le club cycliste dunkerquois est présidé par Laurent Thirionnet, ancien champion paralympique en cyclisme.

Kevin Le Cunff au dernier championnat du Monde.

On notera aussi la présence d’un autre ancien pro de la région. Le pistard picard Corentin Ermenault sera le guide du jeune mal voyant Alexandre Lloveras.

Christophe Tanche représente lui aussi une chance de médaille pour les Nordistes aux Jeux paralympiques. Avant son accident, ce tireur d’Onnaing pratiquait beaucoup de sports, notamment l’athlétisme, le tennis ou encore le badminton. Christophe Tanche a su qu’il était fait pour le para tir sportif le jour où, pour la première fois, il a pris une carabine en main et a remporté un concours local. Le para tir s’est avéré adapté à son handicap et après 13 années en équipe de France, et un titre de Champion du Monde en 2014 à Suhi, il a disputé ses premiers Jeux Paralympiques à Rio.

Les sportifs de la région Hauts-de-France aux Jeux Paralympiques de Tokyo

Athlétisme
Dimitri Jozwicki – Lille Métropole Athlétisme (59)
Rédouane Hennouni-Bouzidi – Amiens Université Club (80)

Aviron
Erika Sauzeau – Sport Nautique Amiénois (80)

Badminton
Lucas Mazur – Badminton Chambly Oise (60)

Boccia
Rodrigue Brenek – Handisport Ladapt Cambrai (59)
Samir Vanderbeken – Handisport Ladapt Cambrai (59)

Céci-Foot
Hakim Arezki – FC Précy-sur-Oise (60)

Cyclisme
Corentin Ermenault (guide) – Dunkerque Cyclisme Handisport (59)
Kévin Le Cunff – Dunkerque Cyclisme Handisport (59)

Haltérophilie
Souhad Ghazouani – ASPTT Lille Métropole (59)

Tir
Christophe Tanche – Tir Sportif l’Avenir d’Onnaing (59)
Didier Richard – Carabiniers Saint-Quentinois (02)
Vincent Fagnon – Carabiniers Saint-Quentinois (02)

Triathlon
Antoine Pérel et Olivier Lyoen (guide) – Gravelines Triathlon (59)

Le programme des Nordistes aux Jeux paralympiques

A propos de JEAN-MARC DEVRED 177 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.