ROUBAIX 2021: LA DERNIERE DE MORGAN KNEISKY

Morgan Kneisky
Morgan Kneisky lance Benjamin Thomas durant l'américaine (photo FFC)

Final en apothéose aux championnats du Monde de cyclisme sur piste Roubaix 2021. Cinq titres étaient attribués lors de cette ultime journée qui a fait le plein au Stab de Roubaix. Et le public qui remplissait les tribunes espérait en voir un revenir aux tricolores. Particulièrement dans la course à l’américaine, baptisée aussi madison. C’était en effet la dernière course de l’ancien roubaisien Morgan Kneisky au vélodrome de Roubaix.

Jusqu’au dernier sprint, l’équipe de France et les spectateurs y ont cru. Morgan Kneisky et Benjamin Thomas tenaient alors la 3ème place. Malheureusement, ce dernier sprint compte double. Kneisky a été débordé par ses concurrents directs pour la médaille dont la Belgique. De la 3ème, le duo Thomas- Kneisky va glisser à la 5ème place d’une course de haut-niveau, remportée par les Danois Lasse Norman Hansen et Mickaël Morkov, devant les Italiens Consonni et Cartezzini.

Morgan Kneisky n’avait pas trop de regrets malgré le scénario cruel de la course au stab de Roubaix.  » Le sentiment qui prédomine actuellement, c’est la fatigue« , confiait-il quelques minutes après la fin de la course. » La course a été intense, et cela fait trois ans que je n’ai pas enchaîné des courses à ce niveau. De plus, ce niveau s’est relevé ces dernières années, et c’est ce qui m’a manqué dans les 50 derniers tours. Malgré le travail admirable de Benjamin, pour bien me placer, j’étais très fatigué… Derrière l’objectif qui était de prendre du plaisir, il y a quand même la satisfaction d’avoir lutté pour le podium, et d’avoir fait vibrer le public ».

Les adieux de Morgan Kneisky à Roubaix

Même sentiment pour Benjamin Thomas, son ami, avec qui il avait été champion du Monde en 2017. « Le résultat, je m’en fous. Je retiens surtout de cette journée le bonheur d’avoir couru avec Morgan que je remercie pour son immense carrière. Il va passer de l’autre côté de la barrière. Je luis souhaite d’avoir encore plus de réussite que ce qu’il a connu sur le vélo« . Et de poursuivre, sur son « grand frère »: «  il m’a tout appris. Je suis un élève de Morgan. La science de la course, il l’a dans la peau. Il a essayé de me la transmettre. Ce que je suis aujourd’hui, c’est beaucoup grâce à lui. »

Morgan Kneisky et Benjamin Thomas après la course (photo JMD/Sports5962).

Après Kirsten Wild, le pistard franc-comtois a eu droit lui aussi à un hommage mérité, complété par une standing ovation du public roubaisien. Ce Bisontin bon teint est sans nul doute un Roubaisien d’adoption puisqu’il a roulé cinq années, sur piste comme sur route, sous les couleurs du team pro Roubaix Lille Métropole. Il a conquis deux de ses quatre titres mondiaux avec l’équipe nordiste. Sans compter les multiples titres nationaux. Finir sa carrière à Roubaix, c’était pour lui un clin d’oeil, et une évidence.

Des souvenirs forts durant 5 ans

«  Le Vélo club de Roubaix m’a soutenu plus de la moitié de ma carrière chez les pros. J’ai fait mon dernier aller-retour vélodrome/hôtel sur les routes de Paris-Roubaix. C’est un ensemble de choses qui rajoute de l’émotion. » Morgan conserve des souvenirs forts de ses 5 années passées à Roubaix. «  L’ambiance familiale de l’équipe, je m’y sentais bien. La culture du vélo et la chance qu’ils m’ont donné de pratiquer une double activité. Ils m’ont laissé la possibilité de faire de la piste. Le meilleur souvenir que je conserve, c’est le titre de champion de France obtenu ici en 2013 avec Julien Duval dans un vélodrome presqu’aussi plein. »

Clapping de fin pour Morgan Kneisky avec le public du Stab de Roubaix.

Nul doute qu’au rang de ces souvenirs dans le Nord, Morgan Kneisky conservera au premier rang cette ovation du public roubaisien à l’issue de sa dernière course, l’américaine des championnats du Monde de cyclisme sur piste Roubaix 2021.

Le classement du madison (course à l’américaine)

  1. Lasse Norman Hansen-Mickaël Morkov (Danemark) 68 pts
  2. Simone Consonni- Michele Scartezzini (Italie) 64 pts
  3. Kenny De Ketele- Robbe Ghys (Belgique) 62 pts
  4. Ethan Hayter- Oliver Wood (Grande-Bretagne) 58 pts
  5. Morgan Kneisky- Benjamin Thomas (France) 58 pts
A propos de JEAN-MARC DEVRED 908 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.