ROUTE DU RHUM : UN FINAL A SUSPENSE DANS LA NUIT POUR LES ULTIM A POINTE-A-PITRE

Route du Rhum 6ème jour
Charles Caudrelier est à l'approche de la Guadeloupe (photo Eric Stichelbaut/PolaRYSE/Gitana)

Les premiers concurrents de la Route du Rhum 2022 sont attendus au 6ème jour de course dans la nuit de mardi à mercredi à Pointe-à-Pitre. Ce sont bien sûr les impressionnants Ultim 32/23 de Charles Caudrelier, François Gabart et Thomas Coville à la lutte pour la victoire finale. Comme lors de la précédente édition, on s’attend à un suspense total dans la nuit Guadeloupéenne. Tout le monde ici en Guadeloupe a en tête l’incroyable finish de 2018, où Francis Joyon avait coiffé François Gabart dans les derniers milles. Pointe-à-Pitre se prépare à une nuit d’émotions intenses. Alors que loin derrière, c’est l’accalmie après trois jours de tempête qui ont décimé la flotte.

Les trois Ultim 32/23 volent actuellement à 30 noeuds de moyenne, pleins gaz vers l’île Papillon.. La valse des ETA a déjà commencé sous les grains qui balayent le Mémorial Acte de Pointe-à-Pitre où sera fêté le vainqueur et les paris vont bon train sur son nom. Avec plus de 60 milles d’avance, le leader Charles Caudrelier (Maxi Edmond de Rothschild) a toujours la côte bien entendu, mais il navigue toujours sous la menace de François Gabart (SVR Lazartigue) et Thomas Coville (Sodebo Ultim 3) qui ne l’ont pas lâché depuis Saint-Malo pour une régate océanique de haut vol.

Charles Caudrelier pas rassuré

Avec une avance qui varie de 60 à 80 milles au gré des pointages et des empannages, Charles Caudrelier ouvre toujours la route vers la Tête à l’Anglais qu’il pourrait atteindre en début de nuit, entre 21 h 00 et minuit, heure locale. Mais il n’a pas tué le match. Le contournement de la Guadeloupe se fera de nuit, le pire moment pour contrôler ses deux adversaires qui savent que tout reste possible.

Ce qui inquiète le plus Charles Caudrelier, « c’est le tour de la Guadeloupe, confiait-il ce matin en vacation.  J’ai peur que François me fasse une Joyon, qu’il se venge de la dernière fois ! » disait le leader non sans humour, clin d’oeil au finish d’anthologie de 2018.

A retenir au 6ème jour sur la Route du Rhum

– ETA Tête à l’Anglais classe Ultim32/23
Incertitude : Plus ou moins 2 heures pour chaque timing

  • Maxi Edmond de Rothschild : Mardi 15 novembre 22h30 locale (03h30, heure de Paris)
  • SVR Lazartigue : Mercredi 16 novembre 02h30 locale (07h30, heure de Paris)
  • Sodebo Ultim 3 : Mercredi 16 novembre 06 h 00 locale (11h00, heure de Paris)

– 116 bateaux en course sont encore en course sur la route du Rhum – Destination Guadeloupe

Une casse importante

  • Alors qu’il faisait route vers l’Espagne suite à des problèmes de voiles et de moteur, Erwan Thiboumery (Interaction) s’est  retrouvé poussé à la côte dans des conditions de vent et  de mer difficiles. Le skipper a dû se résigner à abandonner son bateau et a été hélitreuillé. Erwan qui a regagné la terre va bien mais son bateau s’est échoué sur la plage de Ferreira.
     
  • Jean-Pierre Dick (Notre Méditerranée – Ville de Nice) est attendu en milieu de nuit à Ponta Delgada où il déposera Brieuc Maisonneuve (CMA – île de France – 60000 REbonds) qu’il avait secouru, dimanche.
     
  • Daniel Ecalard (Sos Pare Brise +) est arrivé hier soir à 23h45 TU à Baiona en Galice pour réparer ses pilotes et souhaite reprendre sa course au plus vite.
     
  • 2 Class40 ont prévu de faire un pit-stop technique à Ponta Delgada sur l’île de Sao Miguel aux Açores : Emmanuel Le Roch (EDENRED) et Andrea Fornaro (Influence)
     
  • Au total, suite au retrait ce matin du Croate Ivica Kostelic (ACI) en Class40, 22 solitaires ont abandonné : 14 en Class40, 4 en IMOCA, 3 en Rhum Multi, 2 en Ocean Fifty. Il reste 116 marins dans la Route du Rhum au 6ème jour de course.
Jean Galfione doit abandonner à cause d’une commotion cérébrale (Photo: Vincent Curutchet / Serenis Consulting)

Jean Galfione commotionné

On rajoutera aussi à ces abandons celui confirmé de Jean Galfione. L’ancien champion olympique de saut à la perche a subi des examens médicaux complémentaires lundi au Centre Hospitalier de Bouzas à Vigo. Cela suite au choc que Galfione a reçu à la tête alors qu’il naviguait au large de la Corogne dans des conditions de mer difficiles.
Ces examens ont finalement révélé une commotion cérébrale. En conséquence, les médecins du centre hospitalier et ceux de la course ne se sont pas prononcés favorablement pour une reprise de la course.

Derrière les monocoques sortent aussi de la zone difficile. Six jours après le départ de Saint-Malo, les leaders de la classe IMOCA passent le cap symbolique de la mi-parcours. La deuxième partie de cette Route du Rhum – Destination Guadeloupe s’annonce plus rapide car la perspective des alizés bienfaiteurs et des grandes glissades au portant approchent.

Route du Rhum 6ème jour
Thomas Ruyant à la barre de LinkedOut (photo Thomas Ruyant)

Derrière le leader Charlie Dalin (Apivia), le groupe de chasseurs est toujours aussi compact. On note les belles prestations de skippers disposant d’IMOCA neufs, encore en rodage, et ce malgré des conditions de navigations éprouvantes, laissant peu de répit aux marins et au matériel. Ainsi, Jérémie Beyou (Charal) est à la lutte pour la 2ème place avec Thomas Ruyant (LinkedOut), très régulier.

La flotte des 34 IMOCA toujours en course au 6ème jour de la Route du Rhum s’étire sur plus de 1 400 milles. Premières arrivées pour eux en début de semaine prochaine, si tout va bien.

Infos Route du Rhum

A propos de JEAN-MARC DEVRED 917 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.