TENNIS : L’AVENTURE SE POURSUIT POUR POUILLE ET BARRÈRE EN DOUBLE À ROLAND-GARROS

Double Lucas Pouille Barrère Roland-Garros
Lucas Pouille brille en double à Roland-Garros (photo Jean Couvercelle/FFT)

Lucas Pouille, associé à Grégoire Barrère, se qualifie pour les 1/8èmes de finale du double messieurs à Roland-Garros. Le duo français bat la paire anglophone Jamie Murray (GB)-Michael Venus (NZ), tête de série n°13, en deux sets 6-4, 7-6. Une première pour le joueur loonois qui revient donc en seconde semaine sur les Internationaux de France.

Lucas Pouille ne s’attendait sans doute à rester si longtemps à Paris. Le Nordiste avait en effet été sorti dès le premier du tournoi de qualification par le Serbe Hamad Medjedovic (6-3, 7-5). Et Pouille a attendu 10 jours pour retrouver les petits courts annexes de Roland-Garros, en disputant le double avec son vieux pote Grégoire Barrère, double vainqueur du Play In Challenger à Lille. Les deux compères, âgés tous deux de 30 ans, n’avaient plus joué ensemble depuis l’âge de 16 ans. « C’était lors de la Coupe d’Europe d’hiver par équipes à Ronchin, se souvient Lucas. Nous avions gagné tous nos doubles. Mais cela ne servait à rien puisque nous avions aussi gagné les simples avant… »

 » Nous avions gagné tous nos doubles à Ronchin « 

Lucas Pouille

Pour ces retrouvailles, Pouille et Barrère bénéficiaient d’une invitation de la FFT. Ils ne pensaient sans doute pas aller si loin dans le tournoi, après leur déception en simple (Barrère lui a été sorti au 1è tour du tableau final). Mais face aux expérimentés Jamie Murray (37 ans), et Michael Venus (38 ans), les deux « jeunots » de 30 ans ont retrouvé bien vite leurs automatismes après une si longue absence.

En famille, avec le public du Simonne Mathieu

La pluie s’est enfin calmée sur Paris ce dimanche matin. Les matchs ont pu commencer dans la grisaille sur tous les courts de la Porte d’Auteuil. Le court Simonne Mathieu accueillait ainsi 4 doubles. Barrère et Pouille ouvraient le feu à 11h devant des tribunes bien garnies. L’épouse et la famille du Loonois notamment assistaient à ce double.

Murray et Venus, têtes de série n°13, partaient favoris de ce double. Mais ils se font breaker par les Français solides au service. Et ceux-ci gagnent la première manche 6-4, après 36 minutes du jeu. Sans doutes vexés, les anglophones réagissent dans la suivante et mènent longtemps. Mais Pouille et Barrère restent imbattables sur leur service et contraignent leurs adversaires au jeu décisif.

Là aussi, Murray-Venus réalisent le mini break et ont trois balles de set à 6-3. Mais derrière, Pouille conserve deux fois sa mise en jeu avant de prendre celle de Murray. Finalement, le duo français conclue victorieusement la manche, 7-6 (8-6) en 46 minutes. Et le match par la même occasion sous les ovations du public heureux de se réchauffer.

Lucas Pouille et Grégoire Barrère sur le court Simonne Mathieu

Un troisième tour prometteur

Lucas Pouille et Grégoire Barrère se qualifient (6-4, 7-6) pour la première fois pour les 1/8èmes de finale dans un tournoi du Grand Chelem. Au prochain tour, ils affronteront à nouveau une paire anglophone classée tête de série n°3. Il s’agit de l’Américain Rajeev Ram et du Britannique Joe Salisbury. Tous deux sont des spécialistes du double car ils ont même été classés n°1 mondiaux dans cette spécialité.

C’est dire la difficulté de la tâche pour nos deux Français. Mais ceux-ci n’ont rien à perdre et continueront avant tout à jouer pour prendre du plaisir.

« C’est un bonheur de jouer ensemble« , confiait Grégoire Barrère sur le court devant le public qui les avait si bien encouragé. « Nous sommes restés soudés et c’est un vrai kiff d’être ensemble », confirme Lucas Pouille. « Aussi, nous allons essayer d’aller le plus loin possible, pour continuer à profiter de ces moments là. »

Ce troisième match devrait se jouer dès lundi, peut-être sur le court Simonne Mathieu, qui leur réussit bien.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1627 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.