TENNIS : LE PLAY IN CHALLENGER LILLE PASSE LA VITESSE SUPERIEURE

Play In Challenger 2023
Antoine Sueur, à gauche, aux côtés des finalistes (photo Laurent Sanson/Play In Challenger)

Le Tennis Club lillois (TCLM) organisait la semaine dernière la 5ème édition de son tournoi ATP: le Play In Challenger 2023. Elle a vu la victoire en finale du Finlandais Otto Virtanen sur l’Australien Max Purcell. Il succède ainsi à Grégoire Barrère (2018-2019), Zizou Bergs (2021) et Quentin Halys (2022). Le palmarès n’a certes rien d’exceptionnel. Mais cette année, l’Open lillois a clairement franchi une étape en accueillant quelques pointures françaises, et en attirant surtout un public record. Les organisateurs pensent maintenant à plusieurs évolutions pour 2024.

2023 marquait des changements importants pour le Challenger de Lille. Celui-ci changeait d’abord de date. Décalé d’uns semaine, il entrait cette fois directement en concurrence avec le Masters 1 000 de Miami. Mais surtout les Challengers 125 de Mexico et San Remo. Ce dernier ouvrait déjà la saison sur terre battue. Conséquence: des joueurs français présents les années précédentes comme Barrère, Halys, mais aussi Constant Lestienne (blessé), Corentin Moutet, et les jeunes Arthur Fils et Luca Van Aasche étaient partis sous d’autre cieux disputer des tournois plus relevés, vu leur nouveau classement.

Même chose au niveau de la participation étrangère. Seul un joueur émanait comme l’an passé du Top 100: le peu connu Australien Max Purcell (n°99), considéré surtout comme un bon joueur de double depuis sa victoire l’année dernière à Wimbledon avec son compatriote Matthew Ebden. Mais l’ensemble était homogène avec beaucoup de joueurs étrangers, certes inconnus du grand public, mais classés dans le top 200. « C’est le meilleur plateau que nous ayons eu », affirme ainsi le directeur du tournoi Joseph Lataczs. « Il aurait pu être encore mieux s’il n’y avait pas eu trois forfaits de dernière minute: Quentin Halys (n°79), le Suisse Dominik Stricker (118è) et le Croate Borna Gojo (113è). »

L’effet Benoît Paire

Mais le principal changement, c’était le succès populaire du Play In Challenger 2023. habituellement vides en semaine, les tribunes du TC Lillois étaient remplies dès le premier dimanche, consacré aux qualifications. Le pic, c’était le mercredi soir, pour le match de Benoît Paire, la grande attraction de cette 5ème édition. 1 050 spectateurs étaient officiellement recensés à l’intérieur. Et il y en a eu jusqu’à 200 qui attendaient à l’extérieur de pouvoir rentrer, faute de place. Du jamais vu à Lille…

Malheureusement, le fantasque joueur d’Avignon a été éliminé dès le premier tour, en double puis en simple. Le Belge Collignon l’a battu en trois sets mercredi soir. Presque un bien car les organisateurs, surpris par l’ampleur du phénomène, auraient peut-être eu du mal à gérer l’affluence du public si Paire était allé plus loin. Car il faut rappeler que l’entrée au tournoi est gratuite, jusqu’aux quarts-de-finale le vendredi.

Play In Challenger 2023
Benoît Paire a fait le show… et un seul tour (photo Laurent Sanson/Play In Challenger)

Pierre-Hugues Herbert devait être l’autre tête d’affiche du Play In Challenger 2023. Mais l’Alsacien, pourtant présent à Lille, a dû déclarer forfait suite à une blessure contractée quelques jours auparavant au tournoi de Saint-Brieuc. Au grand dam des spectateurs venus le voir jouer mardi, et qui n’étaient pas au courant de son forfait.

Un plateau de qualité

Difficile à établir à cause de la gratuité, la fréquentation sur le Play In Challenger 2023 est néanmoins estimée à 12 000 spectateurs sur l’ensemble de la semaine. Un chiffre record qui amène les organisateurs à adapter la formule pour l’année prochaine. S’il se réjouit de ce gros succès populaire, le président du TCL Antoine Sueur confie être « interpellé par le fait que des adhérents et notamment, des jeunes du club, n’aient pas pu accéder aux tribunes mercredi lors du match de Benoît Paire. »

Antoine Sueur explique ce succès par l’effet Paire. « Nous avons toujours eu un plateau de qualité. Mais il nous manquait jusqu’à présent un ou deux noms connus du grand public. On les avait cette année avec Paire et Herbert. » C’est pourquoi le comité d’organisation pense poursuivre dans cette voie.

En poursuivant son bilan, le président du TCL évoque déjà quelques pistes pour 2024. « Nous allons sans doute revoir notre politique de billetterie. Cela aussi pour assurer une bonne gestion des flux et ne pas nous faire déborder. » Antoine Sueur aussi se déclare satisfait du plateau, très international. « Cette année, il n’y avait pas que des Français et des Belges… »

Une date à revoir ?

En revanche, Antoine Sueur est plus circonspect sur la date actuelle. Lille entrait en concurrence directe avec Miami, mais surtout les premiers tournois sur terre battue. « La concurrence est surtout là. Car nous sommes le dernier tournoi indoor et les joueurs souvent préfèrent préparer la saison sur terre battue, comme Lucas Van Aasche ou Arthur Fils. Mais ce changement de date présente plus d’avantages que d’inconvénients. »

Les organisateurs pensent maintenant passer en Challenger 125, encore une marche au-dessus du Challenger 100 de cette année. « Le cahier des charges reste le même. On a le savoir-faire pour évoluer sur un ATP 125. Mais la date doit nous interpeller. Si on passe sur un ATP 125, il va falloir changer de date. Ce sera une réflexion que nous aurons dans les prochaines semaines. »

Conclusion: le Play In Challenger 2023 a marqué une progression du tournoi lillois à tous les niveaux. Mais le TCL compte continuer à grandir. Hormis la date, il faudra aussi envisager un agrandissement de la capacité d’accueil, qui ne pourra se faire que sur les courts du complexe sportif Marcel-Bernard.

JMD

LE FINLANDAIS VIRTANEN LAUREAT 2023

Play In Challenger 2023
Le Finlandais Otto Virtanen, vainqueur du Play In Challenger 2023 (photo Laurent Sanson/Play In Challenger)

Otto Virtanen (139e) a dominé ce dimanche en trois sets Max Purcell (99e) 6-7, 6-4, 6-2 et presque deux heures et trente minutes de jeu, pour soulever la cinquième édition du Play In Challenger Lille.

Il était venu en mission à Lille, avec l’idée de se faire un nom et de tirer son épingle du jeu du fait de son statut de tête de série n°4 du tournoi: Otto Virtanen est reparti en héros du Nord, où il a fait tomber Max Purcell, la tête de série n°1 du tableau. L’affaire était pourtant mal embarquée quand l’Australien a enlevé le premier set après avoir emmené son adversaire au tie-break, comme à son habitude (6e fois en 11 sets disputés). Un moment que le 99e joueur mondial maîtrise à la perfection, il l’a encore prouvé en remportant le jeu décisif (7-3).

Mais le Finlandais a de la ressource et il l’a prouvé en s’appuyant notamment sur son service (9 aces par match en moyenne sur le tournoi) pour renverser une situation pourtant mal engagée : il a breaké Purcell au milieu de la deuxième manche (remportée 6-4) et refait le coup dans la troisième pour faire tomber son adversaire 6-2. À l’arrivée, une finale achevée au bout du suspense (2h17 de jeu) et avec un nouveau nom au palmarès. Virtanen, qui pointera au 109e rang mondial à partir de lundi à l’ATP, succède à Grégoire Barrère (2018 et 2019), Zizou Bergs (2021) et Quentin Halys (2022). 

Infos et photos Play In Challenger

Résultats du Play In Challenger 2023

Finale du simple: Otto Virtanen (Finlande) bat Max Purcell (Australie): 6-7, 6-4, 6-2

Finale du double: Max Purcell-Jason Taylor (Australie) battent Dustin Brown (Jamaïque)- Aisam Hul-Aq Qhreshi (Pakistan): 7-6, 7-6

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1570 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.