TENNIS: QUENTIN HALYS VAINQUEUR RENVERSANT DU PLAY IN CHALLENGER A LILLE

Play In Challenger Halys
Qui succèdera à Quentin Halys, vainqueur cette année ? (photo Laurent Sanson/Play In Challenger)

Scénario renversant ce dimanche pour la finale du Play In Challenger de Lille où Quentin Halys (115e mondial), mené un set à zéro par Ricardas Berankis (87e), a retourné le match en sa faveur pour s’imposer en trois manches 4-6, 7-6, 6-4. Cette finale conclut en beauté la 4ème édition du tournoi ATP lillois.

Sans être vraiment pleines, les tribunes du court central du complexe Marcel-Bernard étaient bien garnies pour cette finale prometteuse. D’un côté, Ricardas Berankis, un joueur lituanien au jeu peu spectaculaire, mais tout en solidité, parfaitement à l’image du tennis joué dans les pays de l’Est. De l’autre Quentin Halys, un ex grand espoir (un de plus) du tennis français, au jeu offensif basé sur un service efficace. Les demi-finales la veille avaient montré les forces et les faiblesses de chacun. Et le Balte partait légèrement favori, même s’il a été balayé (1-6, 2-6) quelques semaines auparavant par le Francilien.

Berankis le métronome

Sans surprise, le Balte prend la direction de cette finale du Play In Challenger en prenant d’emblée le service de son adversaire. Quentin Halys ne parviendra jamais à surmonter ce break perdu à froid. Face au service placé, et aux redoutables retours de Berankis, Halys concède le premier set 4-6, après avoir eu pourtant plusieurs balles de break pour revenir à égalité.

Ricardas Berankis a longtemps dominé la finale (photo Laurent Sanson/Play In Lille)

Le début de la seconde manche part sur un scénario similaire. Halys se fait breaker et l’on croit que Berankis va s’imposer tranquillement en deux sets. Mais le natif de Bondy se révolte et annule le break en fin de set. A 6-6, c’est le jeu décisif. Quentin Halys, impérial au service, gagne ce tie-break et revient à égalité une manche partout.

Ricardas Berankis, jusque là sûr de sa force, va alors craquer mentalement. Durant toute la semaine, il a dominé ses adversaires en mode métronome précis et froid. Face au Français qui accumule les services gagnants, le Lituanien est moins précis. Il perd son service d’entrée. Il monte même au filet, ce qui n’est pas son habitude. Mais souvent à contre-temps. Berankis multiplie les fautes. Et finalement, après avoir eu l’occasion d’un double break, Quentin Halys conserve son avantage et conclue le set, et le match 6-4, après un long combat de 2h30.

Une finale haletante

La finale rêvée entre la tête de série n°1 et n°2 du tournoi a donc tenu toutes ses promesses, et maintenu en haleine les spectateurs venus en nombre . « Je tiens à remercier le public, j’étais extrêmement fatigué dans le deuxième set, vous m’avez énormément poussé, ça fait tellement du bien de jouer devant du public« , a salué le joueur français. 

Quentin Halys savourait sa victoire, qu’il analysait cependant avec lucidité. » Ici, les adversaires jouent tellement bien qu’il n’y a pas de place pour jouer à 80%. Aujourd’hui, j’ai eu du mal à rentrer dans mon match physiquement. Il servait bien. Je n’ai pas eu trop de réussite. Mais il fallait rester dedans. C’est ce que j’ai réussi à faire. J’ai réussi à saisir les quelques opportunités que j’ai eu. Je suis fier de la manière dont je suis resté dans ce match et que j’ai réussi à gérer. »

Quentin Halys a montré une belle qualité de tennis (photo Laurent Sanson/Play In Challenger)

Sous les yeux de l’ancien ministre des Sports Patrick Kanner, Quentin Halys a reçu le trophée de la conseillère municipale de la ville de Lille, qui n’est autre que la basketteuse de l’EBSVA Johanne Gomis.

ll succède au palmarès du Play In Challenger à Grégoire Barrère (2018, 2019) et Zizou Bergs (2021). C’est la deuxième victoire de l’année 2022 en Challenger pour Quentin Halys, sacré fin février à Pau. Grâce à cette victoire, il va se rapprocher de son meilleur classement ATP en carrière (102e). Il devrait pointer au 104e rang mondial au prochain classement.

Quentin Halys espère rentrer maintenant dans le top 100 mondial. Il pourra peut-être décrocher les points qui lui manque au tournoi challenger de Saint-Brieuc, où il retrouvera une partie de ses adversaires de Lille.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 917 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.