TOUR DE BELGIQUE. CALEB EWAN GAGNE LA BATAILLE DES ARDENNES

victoire de Caleb Ewan
Caleb Ewan s'impose au sprint devant Bryan Coquard (photo Baloise Belgium Tour)

Victoire inattendue de Caleb Ewan à Hamoir. La quatrième étape du Baloise Belgium Tour envoyait le peloton à travers les Ardennes. Au menu de la journée : neuf ascensions, dont celle du Mur de Huy. Et dans le final, sur le circuit local dans et autour de Hamoir, deux dernières difficultés à surmonter : la Côte d’Odeigne (4 000 m à 3,8% de moyenne) et Les Kimones (2 100 m à 5,3%).

Contrairement à la première et à la troisième étape, l’échappée du jour a mis un peu plus de temps à se dessiner. Après 16 kilomètres, un groupe de tête de six coureurs s’est isolé en tête de course : Jonas Rickaert, Taco Van der Hoorn, Ryan Mullen, Roberto Gonzalez, Samuele Zoccarato et Luuc Bugter. Les six hommes ont totalisé une avance maximale de plus de cinq minutes.

Le contrôle de la Decuninck-Quick.Step

Alors que l’on était en droit d’attendre une réaction dans le peloton, les troupes de Deceuninck-Quick.Step ont contrôlé et assuré le tempo pour leur leader Remco Evenepoel. A l’entame du circuit local, l’écart avait été réduit à trois minutes. Dans la finale, Eli Iserbyt et Dries De Bondt ont bien tenté de s’échapper, mais toutes les attaques ont été étouffées dans l’oeuf par les coéquipiers de Remco Evenepoel. Alors que le peloton se rapprochait., Rickaert et Van der Hoorn opéraient une ultime tentative pour la victoire du jour. Si bien que sous l’impulsion d’Yves Lampaert, le duo était rappelé à l’ordre à six kilomètres de l’arrivée.

Le parcours vallonné de l’étape n’a pas effectué la sélection (photo Baloise Belgium Tour

le team Deceuninck-Quick.Step tentait à Hamoir de jouer la carte Ballerini, mais Caleb Ewan avait également digéré le menu ardennais. Légèrement distancé dans la dernière difficulté de Les Kimones, l’Australien était ramené à l’avant du front par ses équipiers en dépit d’un vent défavorable.

La Lotto-Soudal dans son ensemble allait ensuite se mettre à la planche. A l’image dans un premier temps de Philippe Gilbert peu avant la flamme rouge, puis dans les derniers hectomètres par le dernier étage de la fusée, Jasper De Buyst. Il restait à Ewan à transformer l’essai, ce qu’il faisait de main de maître dans un sprint en légère montée. Deux sur deux et une victoire inattendue de Caleb Ewan dans cette étape reine. Bryan Coquard et Davide Ballerini complètent le podium.

«  C’était une belle étape, mais aussi une étape très difficile », a confié Ewan après la course. « C’était l’étape la plus difficile de la semaine. Je ne m’attendais donc pas à participer à la finale, et encore moins à avoir une chance de remporter une deuxième étape consécutive. Je n’y croyais vraiment pas. »

Quant à Bryan Coquard, toujours à la recherche d’un succès cette saison, il a accueilli cette 2ème place avec réalisme:comme on peut le lire sur le site de son équipe:  » il est plus rapide que moi, il n’y a rien à dire. C’est dommage car l’équipe m’a fait confiance et parfaitement couru aujourd’hui. On a roulé toute la journée, je n’ai pas réussi à conclure mais je dois dire merci aux gars. Nous avons pris nos responsabilités en roulant avec Quickstep car c’était une journée qui pouvait me convenir. J’affectionne ce type de parcours exigeant, quand le parcours est sélectif dans la limite du raisonnable, comme il l’était aujourd’hui. »

Une journée tranquille pour Evenepoel

Remco Evenepoel a contrôlé la course avec son équipe. Il conserve sans difficulté son maillot bleu de leader et s’oriente vers la victoire finale après la dernière étape destinée ce dimanche aux sprinters. Il compte même travailler pour Mark Cavendish, pour ajouter un nouveau bouquet au palmarès de la Deceuninck – Quick Step.

« C’est dommage que le parcours de cette étape n’ait pas été un peu plus relevé. Dans les Ardennes, on s’attend à un vainqueur différent d’un sprinter. Avec tout le respect que je dois à Ewan, il a dû travailler très dur pour ça,. » a aussi expliqué le jeune champion.

Le classement de la 4ème étape

  1. Caleb Ewan (Australie – Lotto Soudal) 3h37’48
  2. Bryan Coquard (France – B&B Hôtels) à 0 secondes
  3. Davide Ballerini (Italie – Deceuninck QS)
  4. Giacomo Nizzolo (Italie – team Qhubeka Assos)
  5. Jasper Debuyst (Belgique – Lotto Soudal)

Aujourd’hui, 5ème et dernière étape Turnhout – Beringen.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 178 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.