NATATION. REVELATION D’UN JEUNE PICARD AUX CHAMPIONNATS DE FRANCE EAU LIBRE A GRAVELINES

découverte de Sacha Velly aux championnats de France à Gravelines
Sacha Velly, sur le podium du 5km (photo JMD)

L’évènement est passé quelque peu inaperçu. C’est normal dans la mesure où il s’est déroulé à huis clos. Les championnats de France de natation en eau libre avaient lieu du 9 au 13 juin au Parc de l’Aa à Gravelines. Un endroit idéal pour ce sport aquatique et olympique car le bassin de 2 km créé au départ pour l’aviron et le canoë-kayak permet aussi d’accueillir d’autres sports comme le triathlon ou la nage de fond. Les meilleurs français comme les Dunkerquois Marc-Antoine Olivier et Jules Wallart étaient présents dans cette compétition de niveau mondial, vu la qualité des nageurs français. Mais ils se sont fait souffler la vedette par un jeune nageur de Laon, Sacha Velly, une autre découverte de Philippe Lucas.

L’affiche officielle des championnats de France en eau libre (FFN)

Le stade nautique des rives de l’Aa à Gravelines, autrement appelé le PAarc, connaît chaque année au moins un grand évènement sportif depuis sa création en 2011, juste avant les Jeux olympiques de Londres. Ce bassin d’aviron totalement artificiel devait servir de base arrière pour ces JO tout proches. Il n’a pas eu le succès estimé à l’époque mais depuis, cet équipement unique, creusé dans les champs de la petite ville des Dunes de Flandre, a vu sa fréquentation augmenter pour des clubs, des stages, mais aussi des évènements nationaux et internationaux.

Des enjeux différents pour les engagés

Pour cette compétition sur la route de Tokyo, une ambiance de vacances rêgnait sur la Côte d’Opale. Et le PAarc avait pour l’occasion un air de « california beach », même si le huis clos était imposé sur le site opérationnel des championnats. Le public avait quand même accès aux activités sportives, et pouvait voir passer les nageurs le long des berges.

Un air de « california beach » sur le PAarc de Gravelines (photo JMD)

La compétition permettait de décerner les titres de champions de France eau
libre 2021 toutes catégories et catégories juniors. Cette compétition était également
qualificative pour les Championnats d’Europe Juniors eau libre 2021 et la COMEN
eau libre 2021 (Coupe de la confédération méditerranéenne de natation).
Ces championnats de France ont ainsi attiré les internationaux qui ont brillé
lors des championnats d’Europe de Budapest où l’équipe de France a remporté 5
médailles (1or, 3 argent, 1 bronze) grâce aux trois sélectionnés pour les Jeux Olympiques de Tokyo
Lara Grangeon, Marc-Antoine Olivier et David Aubry.

 » J’ai retrouvé des sensations que je n’ai pas eu aux championnats d’Europe de Budapest »

Marc Antoine Olivier, médaillé olympique à Rio

Ce dernier, qui jouait à domicile (originaire de Denain, Marc Antoine Olivier est désormais licencié à Dunkerque) n’a pas pris part aux épreuves individuelles pour mieux se préparer pour Tokyo. Il a quand même aidé ses équipiers de Dunkerque Natation à remporter le titre national en relais le vendredi, tout comme l’autre international Jules Wallart. et les deux féminines Mathilde Herlem et Elise Dohen.

Le titre en relais pour Dunkerque

A l’issue de la course, le champion du monde du 10km a déclaré: « aujourd’hui j’ai retrouvé des sensations que je n’ai pas eu aux championnats d’Europe de Budapest, cela me fait plaisir et je sens que je suis sur la bonne
direction en vue des Jeux Olympiques. Je suis également très fier de pouvoir gagner le relais
avec mon club de Dunkerque ».

Marc Antoine Olivier est revenu frustré de Budapest. Alors qu’il visait deux titres sur 5km et 10km, le Nordiste a dû se contenter de deux médailles d’argent, battu à chaque fois par l’Italien Gregorio Paltrinieri. Un « client » qu’il retrouvera à Tokyo. Une semi-déception que son entraîneur Philippe Lucas sentait venir, dans ce reportage de France TV sport.

Le reportage de FranceTV sport avant les championnats d’Europe de Budapest

Marc Antoine Olivier a dû se reconcentrer immédiatement sur la préparation olympique. C’est pourquoi, à quelques semaines des Jeux, ces championnats de France ne constituaient pas une échéance pour le Denaisien, même s’ils avaient lieu dans sa région.

Ainsi, le lendemain de la victoire du relais, il a préféré s’entraîner en piscine à Dunkerque, plutôt que de prendre part au 5 km. Tout comme son équiper dunkerquois Jules Wallart, qui s’est contenté de la 8ème place dans le 10km le jeudi, à la suite d’un souci physique.

Découverte de Sacha Velly

Alors qu’on tablait sur les deux internationaux dunkerquois, les Hauts-de-France ont brillé grâce à un junior picard que l’on n’attendait pas à ce niveau. Sacha Velly, 16 ans seulement, est comme Antoine Olivier un élève de l’exigeant Philippe Lucas. Licencié au FC Laon, il a totalement explosé durant ces championnats nationaux disputés à Gravelines.

Le jeune Axonais a déjà provoqué la surprise jeudi sur le 10km. Avec l’absence de Olivier, la victoire devait se jouer entre les deux internationaux David Aubry et Axel Reymond. Mais à l’issue d’une course serrée, Sacha Velly a coiffé les deux « briscards » dans les derniers mètres.

Les courses ont été disputées dans des conditions idéales (photo JMD)

Après cette victoire inattendue, le Laonnois (qui s’entraîne à Montpellier), a confirmé dans le 5 km le samedi. Devant les mêmes adversaires, et avec le même scénario. C’est encore au finish que Delly a devancé les mêmes Aubry et Reymond. Et il est monté pour la seconde fois sur la première marche du podium, devant quelques personnalités comme le maire de Gravelines Bertrand Ringot, ou l’ancien président de la Fédération française de Natation, Francis Luyce venu en proche voisin de Dunkerque.

C’est avec une satisfaction légitime, que cet espoir pour Paris 2024, s’est exprimé pour sports-infos-nord-de-france.fr

Ces championnats se sont terminés dimanche par les « marathons », c’est-à-dire les courses de 25 km disputées le dimanche matin dans le bassin gravelinois. Là aussi par un temps radieux.

Lisa Pou, chez les dames, et Axel Reymond remportent ces deux derniers titres disputés sous le soleil du Nord.

Les podiums des championnats de France eau libre

1ère journée

10 km dames

  1. POU Lisa AS. SP. MONACO NATATION 2:02:51.79
  2. JOUISSE Caroline AQUATIC CLUB DE BOURGES 2:03:01.37
  3. GRANGEON-DE VILLELE Lara A.A.S.S. NATATION 95 2:03:01.51
    10 km messieurs
  4. VELLY Sacha F.C. LAON 1:52:23.33
  5. REYMOND Axel A.A.S.S. NATATION 95 1:52:25.93
  6. AUBRY David MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE UC NATATION 1:52:40.98

2ème journée

Relais 4x1250m mixte

  1. DUNKERQUE NATATION 0:56:50.85
  2. CLUB DES VIKINGS DE ROUEN 57:09.53
  3. A.A.S SARCELLES NATATION 95 57:14.76

3ème journée

5 km dames

  1. KUNTZMANN Marie DAUPHINS DU TOEC 1:00:38.61
  2. CASSIGNOL Océane MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE UC NATATION 1:00:47.73
  3. HOULLIER Elise CLUB DES VIKINGS DE ROUEN 1:00:48.395 km messieurs

5 km messieurs

Sacha Velly après sa victoire sur le 5km (photo JMD)
  1. VELLY Sacha F.C. LAON
  2. AUBRY David MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE UC NATATION
  3. REYMOND Axel A.A.S.S. NATATION 95 4
  4. ème journée

25 km dames

  1. POU Lisa MONACO NATATION 5:21:00.32 1
  2. JOUISSE Caroline AQUATIC CLUB DE BOURGES 5:27:20.41
  3. DELACROIX Inès CLUB DES VIKINGS DE ROUEN 5:35:01.26
    25 km messieurs
  4. REYMOND Axel A.A.S.S. NATATION 95 5:09:52.18
  5. SCHOUTEN Marcel (PAYS BAS) AQUATIC CLUB DE BOURGES 5:09:59.58
  6. MAGNE Matthieu A.A.S.S. NATATION 95 5:10:41.77
  7. VERPLAETSE Alexandre A.A.S.S. NATATION 95 5:10:54.87
A propos de JEAN-MARC DEVRED 174 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Marc-Antoine Olivier à Tokyo: le Denaisien vise l'or sur 10km

Les commentaires sont fermés.