TOUR DE FRANCE : SIMON CLARKE, UN VAINQUEUR INATTENDU SUR LES PAVES

Tour de France Clarke
La joie de Simon Clarke vainqueur à Arenberg (photo Pauline Ballet/ASO)

L’Australien Simon Clarke crée la surprise en remportant la 5ème étape du Tour de France, celle des pavés entre Lille et Arenberg. Les grands perdants sont les Jumbo Visma de Roglic et Vingegaard, même si Wout Van Aert, lui même victime d’une chute, conserve son maillot jaune pour une poignée de secondes. Les Français ont été transparents à l’image du début du Tour. Tadej Pogacar a marqué des points par rapport aux autres favoris.

C’était le premier tournant du Tour de France 2022. L’étape Lille-Arenberg avait des allures de petit Paris-Roubaix. Et beaucoup de cadors du peloton avaient de fortes craintes avant le départ de cette étape des pavés. Le stress était accentué par un retard de l’arrivée des coureurs, à cause d’un paddock retardé par la caravane publicitaire. Mais si l’étape a (enfin) été animée, elle n’a pas causé les dégâts plus ou moins attendus.

La cinquième étape faisait partie des étapes à cocher pour tous les favoris du classement général du Tour de France, mais aussi pour tous les coureurs de classiques qui comptaient tenter leur chance. Comme sur Paris-Roubaix, il arrive que les échappés parviennent à résister au peloton sur les étapes pavées du Tour. C’est ce que Simon Clarke avait déjà pensé en 2014 lorsqu’il avait intégré l’échappée de l’étape remportée par Lars Boom dans la boue.

Le coup de force de Pogacar

L’Australien a décidé de renouveler le pari, en compagnie de cinq autres coureurs dont la maillot à pois Magnus Cort Nielsen. Mais cette fois, la poussière a remplacé la boue. Les chutes sont nombreuses. Anthony Turgis, Peter Sagan et surtout Wout Van Aert en sont victimes. Et un peu plus tard, c’est au tour de Primoz Roglic. Le Slovène est le grand perdant du jour, avec un débours de plus de 3 minutes.

La poussière a rendu la course épique (photo Pauline Ballet/ASO)

A 19 kilomètres de l’arrivée, Tadej Pogacar parvient à suivre une accélération de Jasper Stuyven. Ce duo de poursuite pointe à 50’’ de la tête de course à 10 km de l’arrivée. C’est entre Van der Hoorn, Powless, Boasson Hagen et Clarke que se joue l’étape. L’attaque sous la Flamme Rouge du coureur américain semble payante, mais dans la dernière ligne droite le duel met aux prises Taco van der Hoorn et Simon Clarke… avantage pour l’Australien à la photo-finish.

Dans la dernière ligne droite, Simon Clarke a réussi à remporter cette 5ème étape du Tour de France devant Van Der Hoorn, pendant que le peloton des favoris ne parvenait pas à combler son retard.

Parmi eux, la journée a été particulièrement mouvementée pour le clan des Jumbo-Visma, Jonas Vingegaard ayant perdu sa place sur un problème mécanique, tandis que Primoz Roglic a laissé s’envoler trois minutes sur le vainqueur du jour, et surtout plus de deux minutes sur Tadej Pogacar, imperturbable quand le sol se met à trembler ! Wout van Aert conserve toutefois le Maillot Jaune avec 13’’ d’avance sur l’Américain Neilson Powless.

Classement de la 5ème étape

1 – CLARKE Simon (Israel – Premier Tech) les 157 km en 3:13:35
2 – VAN DER HOORN Taco (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) m.t
3 – BOASSON HAGEN Edvald (TotalEnergies) + 0:02
4 – POWLESS Neilson (EF Education-EasyPost) + 0:04
5 – CORT Magnus (EF Education-EasyPost) + 0:30
6 – STUYVEN Jasper (Trek – Segafredo) + 0:51
7 – POGAČAR Tadej (UAE Team Emirates) m.t
8 – PHILIPSEN Jasper (Alpecin-Deceuninck) + 1:04
9 – JAKOBSEN Fabio (Quick-Step Alpha Vinyl Team) m.t
10 – MOZZATO Luca (B&B Hotels – KTM) m.t

Tadej Pogacar, meilleur jeune, reprend du temps à Wout Van Aert (photo ASO/Charly Lopez)

Le classement général

1 – VAN AERT Wout (Jumbo-Visma) en 16:17:22
2 – POWLESS Neilson (EF Education-EasyPost) + 0:13
3 – BOASSON HAGEN Edvald (TotalEnergies) + 0:14
4 – POGAČAR Tadej (UAE Team Emirates) + 0:19
5 – LAMPAERT Yves (Quick-Step Alpha Vinyl Team) + 0:25
6 – PEDERSEN Mads (Trek – Segafredo) + 0:36
7 – VINGEGAARD Jonas (Jumbo-Visma) + 0:40
8 – YATES Adam (INEOS Grenadiers) + 0:48
9 – PIDCOCK Thomas (INEOS Grenadiers) + 0:49
10 – THOMAS Geraint (INEOS Grenadiers) + 0:50

Les réactions

Simon Clarke (Israël Tech, vainqueur de l’étape). « Je n’avais pas d’équipe au début de l’hiver, mais j’ai continué à me dire que c’était encore possible d’y arriver. Puis Israel-Premier Tech m’a fait une proposition et donc je me suis retrouvé avec cette opportunité. Aujourd’hui, je suis très heureux de pouvoir les récompenser de me l’avoir offerte. C’est la preuve que tout peut arriver si on saisit sa chance. »

Wout van Aert (Jumbo Visma, maillot jaune).  » Ce n’est pas la journée qu’on espérait avec l’équipe. On s’est retrouvé à chasser toute la journée alors qu’on ambitionnait plutôt de faire la course à l’avant et de réaliser quelque chose… Ça a été une surprise pour moi de garder le Maillot Jaune. Je n’y pensais même plus, parce que je ne me sentais pas d’assez bonnes jambes dans le final. »

Florian Sénéchal a passé une mauvaise journée (photo JMD/Sports 5962)

Florian Sénéchal (Quick Step Alpha Vynil. » Aujourd’hui c’était un peu le bordel… Au niveau sécurité c’était assez limite. Les voitures nous doublent et s’arrêtent en plein pavé. On ne pouvait même pas passer entre les spectateurs et les voitures. Il n’y a que les gens dans les voitures qui étaient en sécurité.« 

Alain Deloeil (directeur sportif de Cofidis). » Max Walscheid a pris la course à l’envers. C’était pas son jour. Mais Benjamin Thomas, Ion Izagirre et surtout Guillaume Martin terminent dans le groupe de tête. C’est donc un bilan quand même positif pour nous. On craignait perdre plus de temps avec nos grimpeurs. Heureusement, ce sont eux qui sont là. »

A propos de JEAN-MARC DEVRED 912 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Tour de France Binche en fête

Les commentaires sont fermés.